Animation Café Manga à Rivière Salée (Partie 1)

Bonjour à tous ! Voici la première partie de l’article traitant de la journée à Rivière Salée ! Le 28 juillet dernier, vos admins cosplayés sont allés animer un Café Manga à la Médiathèque de Rivière Salée dans le cadre du Prix Manga San. Environs une centaine de jeunes, membres de leurs Clubs Manga, venus de différents collèges et lycées de la ville sont venus découvrir la culture manga et débattre sur le sujet. J’ai donc décidé de vous concocter un article sur le déroulement de la journée et de vous donner un petit classement des animes préférés des collégiens ! En plus, une petite explication sur les Genres démographiques vous sera donné avec l’aide de Lynou – Dono !

Le Café Manga : Un espace de discussion pour faire connaissance !

Commençons donc avec un aperçu de la journée. La matinée s’est déroulée en 3 temps :

  • Une projection d’animes (Bakuman et Shirobako) par Lynou, Meepow et Jam Belios
  • Une exposition dans le hall de la Médiathèque, présentée par les documentalistes et les gérants de la médiathèque, offerte par la Biblothèque Bernheim.
  • Une démonstration de dessin sur tablette graphique présentée par Inès, une jeune étudiante.

Les jeunes gens se sont donc retrouvés répartis en 3 groupes et ont tournés sur les ateliers.

Parallèlement à ces activités, Manga NC a invité les collégiens à un Café Manga pour débattre de leurs mangas et animes préférés. Je vois déjà venir les petits malins … « Y’avait des Maids ? \^o^/ » .. Non il n’avait pas de maids. Seulement Le Vice avide de Loli (malheureusement pour lui, il n’y avait quasiment que des garçons ^^’ ), Elearya la Fujoshi qui en a choqué plus d’un avec Boku no Pico, Lina, sponsor officiel du club Dorothée et Clifford Marguerite de l’Association qui a bien voulu faire le Pokemon bénévole de Manga NC. Bien sûr, Jam Belios, Meepow et Lynou sont venus nous rendre visite de temps en temps.

Les membres de Manga NC, puis les collégiens se sont présentés (« Nom, prénom, âge, adresse …. » ; « Benji ! Qu’est ce qu’on avait dit ? On ne TOUCHE PAS à la marchand…. aux élèves venus discuter. ») et ont donné leurs mangas préférés ou leurs animes. Il s’en est suivi deux débats :

  • Préférez-vous les Manga papier ou les Animes ?
  • La Version Originale des Anime est-elle mieux que la Version Française ?

Des petits gâteaux et des boissons étaient à disposition des participants qui ont animé le Café dans la joie et la bonne humeur sous la supervision de Benjirito, Akatsuki no Lynou, Salamèche (Clifford) et sa dresseuse (Elearya) [D’ailleurs, ces petits coquinous ont pris un malin plaisir à tripo… caress… Flûte ! …. Bref … Manipuler la queue de Salamèche] et Lina, Jam et Meepow qui sont venus sans cosplays [SHAAAAAME !].

Avant le classement, l’avis de nos membres

Donc, les membres de Manga NC se sont présentés et ont donné leur avis histoire de donner une base de discussion pour les élèves. Voici donc en exclu pour vous, les mangas cités par nos membres !

MANGAS

ANIMES

Bon ! Maintenant voici pour vous un petit classement des mangas qui sont le plus ressortis lors de la discussion avec les collégiens, ainsi que les résultats des débats menés par ces derniers.

ClassementCe classement est basé sur l’avis de 113 jeunes, principalement des garçons, âgés de 12 à 15 ans. [L’avis des membres de Manga NC n’a pas été pris en compte lors de cette étude].

En 5ème position : Catégorie des – de 16 ans                              3% des voix

En 5ème position, on retrouve la catégorie des – de 16 ans. Il semblerait donc que 3% de nos petits sacripants aient décidé de passer outre les interdits et de lire en cachette des œuvres qu’ils n’auraient pas dû lire. Faisons un tour d’horizon sur les genres démographiques maléfiques ayant dévoré l’âme de ces gentils petits collégiens qui sont passés par là.

  • « Semi-Hentai » (terme inventé) : Pas vraiment du Hentai (Mangas pornographiques interdits aux mineurs. Pour info : la dénomination « hentai » ne se trouve qu’en occident. Les japonais parleront exclusivement de Seijin), ce sont des mangas érotiques à tendance pornographique (Un genre de Ecchi mais avec des scènes beaucoup plus perverses). Ces mangas sont donc généralement accompagnés d’une mention « Pour public averti » de plus de 16 ans.

Ici, les Semi-Hentai privilégiés par les collégiens sont : Dungeon ni Deai wo Motomeru no wa Machigatteiru Darou ka ou DanMachi (OMORI Fujino – Studios : J.C. Staff) et High School DxD (ISHIBUMI Ichiei – ed. Panini Manga)

                                           High School DxD                                                   DanMachi

 

  • Le Yaoi : Ces histoires mettent en scène une romance sexuelle entre deux hommes. Les mangas érotiques et pornographiques ne sont pas distingués lorsqu’on parle de Yaoi. Lorsque la relation homosexuelle reste platonique, on parlera de Shonen-ai. Les équivalents féminins du Yaoi sont le Yuri (Relations sexuelles entre femmes) et le Shojo-ai (Relations platoniques entre femmes).

Ici, le Yaoi privilégié par les collégiennes est : Junjou Romantica (NAKAMURA Shungiku – Studios : Studio Deen)

                                                                                   Junjou Romantica

 

En 4ème position : Les Shojos                                                       6% des voix

Les filles ont défendu leurs droits en nous citant un ou deux Shojo. Le Shojo est un manga plutôt pour les jeunes filles adolescentes. Il se décline en deux sous genres :

[Note de Babiwan : L’écueil dont parlait Lynou dans son article est ici bien visible. Les « sous-genres » décrits ici sont donc plutôt probablement des « types »… en quelque sorte.]

  • Le Magical girl : Il désigne les mangas mettant en scène des jeunes filles utilisant des pouvoirs surnaturels pour combattre le Mal.

Malheureusement, les collégiennes ne nous ont pas fait part de Mahou Shojou (terme japonais pour le Magical Girl). Mais parmi les plus connus, on peut citer Sailor Moon (TAKEUCHI Naoko – ed. Glénat) ou Card Captor Sakura (CLAMP – ed. Pika).

        

                                                         Sailor Moon                                          Card Captor Sakura

 

  • La Romance : C’est un manga sentimental mettant en scène une jeune fille amoureuse d’un prince charmant, généralement des drames romantiques.

Là, par contre, ça y va ! Les collégiennes nous en pondent à la pelle ! Celui qui a eu le plus de succès, c’est le très populaire Vampire Knight (HINO Matsuri – ed. Panini Manga). Certaines filles ont été un peu plus originales en citant leurs propres favoris : Akatsuki no Yona (KUSANAGI Mizuho – ed : Pika) , Candy Candy (IGARASHI Yumiko, MIZUKI Kyoko – ed. AB Videos) ou encore Kaicho wa Maid-Sama (FUJIWARA Hiro – ed. Pika)

      

                                                  Vampire Knight                                           Akatsuki no Yona

 

       

                                      Candy Candy                                          Kaicho wa Maid Sama

 

  • Les Josei (Manga ciblant des jeunes femmes adultes) ont eu aussi leur représentant avec Karneval (MIKANAGI Touya – ed. Ki-oon)

     

                                                                                 Karneval  

 

En 3ème position : Les Seinens                                                     10 % des voix

Quelques lycéens ont participé au Café Manga. Il est donc tout naturel que les Seinen (Mangas destinés aux jeunes hommes et adultes) aient leur place dans ce classement. Les plus âgés de nos participants ont partagé les histoires de nos supers héros, de l’invincible One Punch Man à l’étrange et terrifiant Kiseijuu.

Seinens ok

 

       

                                    One Punch Man                                    Tokyo Ghoul

 

Parmi les mangas sortis du lot (c’est à dire que personne d’autre n’a cité), on retrouve :

  • Albator (MATSUMOTO Leiji – ed. Kana)     7%
  • Gangsta (KOHSKE– ed. Glénat)                 7%
  • Kiseijuu (IWAAKI Hitoshi – ed. Glénat)       7%
    • A ne pas lire si vous n’avez pas le cœur bien accroché. Recommandé par Jam Belios.

 

                                                                                           Kiseijuu (Parasite)

En 2ème position : Les Shonens (+ de 14 ans)                          28 % des voix

La majorité des participants étant des garçons, les Shonen (voir plus bas) ont eu beaucoup de succès. 28 % des voix concernent des Shonen pour les plus de 14 ans. Ces Shonen se rapprochent des Seinen de par la présence de contenu violents ou encore des thèmes plus matures comme la Psychologie, le Mystère, la Mort, le Surnaturel, ou l’Horreur. Les Shonen les plus populaires sont classés dans l’ordre suivant :

SHONEN 14 ok

 

               

        Assassination Classeroom            Ao no Exorcist                                Death Note

 

Parmi les mangas sortis du lot (c’est à dire que personne d’autre n’a cité), on retrouve :

  • A Silent Voice (OIMA Yoshitoki ; ed. Ki-oon)      1%
  • Clannad (KEY; Studios : Kyoto Animation)         1%
  • Black Butler (TOBOSO Yana ; ed. Kana)             1%
  • Bloody Monday (RYUMON Ryo ; ed. Pika)          1%

      

                                     Koe no Katachi (A Silent Voice)                 Bloody Monday    

En 1ère position : Les Shonens tout public                                53% des voix

La majorité des participants étant des garçons issus de collèges, les Shonen tout public remportent la palme avec plus de la moitié des voix ! Le Shonen est généralement un manga destiné aux jeunes garçons. Le Nekketsu est un terme inventé pour qualifier le comportement des personnages des Shonen.       [Babiwan’s Note : encore une fois, l’article de Lynou est là pour vous].
Ce terme désigne les héros exaltés défendant des valeurs viriles traditionnelles telles que le courage, l’amitié et le dépassement de soi (Genre, Naruto ou Natsu, par exemple). Le Pantsu est le terme japonais pour le Ecchi. C’est le terme anglais « pants » (culotte) prononcé à la japonaise qui désigne les Shonen mettant en scène un héros généralement pervers au milieu d’un univers féminin dans le cadre d’une comédie romantique.

Shonen 12 ok

         

                                   Food Wars                     Nanatsu no Taizai (7 Deadly Sins)

 

Parmi les mangas sortis du lot (c’est à dire que personne d’autre n’a cité), on retrouve :

  • Black Cat (YABUKI Kentaro ; ed. Glénat)                                                          0,3 %
  • Great Teacher Onizuka  (FUJISAWA Toru ; ed. Pika)                                          0,3 %
  • Inuyasha (TAKAHASHI Rumiko ; ed. Kana)                                                       0,3 %
  • Monster Hunter Flash (HIKAMI Keiichi ; ed. Kazé)                                             0,3 %
  • Owari no Seraph (KAGAMI Takaya ; ed. Kana)                                                  0,3 %
  • Pokemon (TAJIRI Satoshi ; Studios : OLM)                                                       0,3 %
  • Saint Seiya (KURUMADA Masami ; ed. Kana)                                                   0,3 %
  • Tom Sawyer (TWAIN Mark ; SAITO Hiroshi ; Studios : Nippon Animation)        0,3 %
  • Vision d’escaflowne (KAWAMORI Shoji ; ed. Pika ; ed. Dybex)                           0,3 %

   

Great Teacher Onizuka                                  The Vision of Escaflown


Et pour récapituler le classement, un petit histogramme rien que pour vous, amateurs d’Excel ! 

graph

Voilà voilà ! Vous avez eu le classement des mangas et des animes des Collégiens de Calédonie ! Maintenant libre à vous d’aller lire ces œuvres si ce n’est pas déjà fait mais vous pouvez aussi checker les débats menés par les élèves et les membres de Manga NC dans la deuxième partie de l’article qui arrivera incessamment sous peu !

[Edited by Babiwan]

Publicités

[Découverte] Le Manga en Cosplay (Partie 1)

Salut à tous, les poulpitos ! Je reviens avec un nouvel article, cette fois avec du cosplay. Dans un précédent article, je vous avais parlé de la convention Lyonnaise à laquelle j’ai participé : La Japan Touch https://wordpress.com/stats/insights/manganc.wordpress.com). Et bien j’y suis retournée pour la seconde année consécutive. Bien évidemment, j’ai croisé nombre de cosplays, tant de mangas que de jeux-vidéos ou de films. J’ai donc eu l’idée de vous faire découvrir quelques mangas à travers cet incontournable de la pop-culture japonaise qu’est le cosplay ! C’est parti !

Qu’est ce que le cosplay ?

           Le Cosplay (ou Costume-Playing) a été découvert dans les années 80-90 par les japonais qui vont alors lui donner une dimension incroyable. Les collégiens, lycéens et étudiants se réunissent principalement dans les quartiers d’Harajuku et de Shinjuku pour incarner leurs personnages préférés. Les jeunes gens ne se limitent pas à enfiler la tenue de leur héros favori. Les cosplayeurs donnent vie au manga, dans la vraie vie. Ils se mettent alors totalement dans la peau d’un personnage de la pop-culture (Prenant principalement comme source d’inspiration le manga au Japon, mais aussi des jeux-vidéos, des films… ). Ils se fondent dans la peau du personnage jusqu’à imiter son attitude et ses mimiques. Prenez par exemple ce monsieur (ou cette madame !) que j’ai rencontré à la convention et qui imite Jack Sparrow à la perfection xD.

[Note de Babiwan : Retenez bien qu’il s’agit ici de son cousin François s’il vous plaît : Jacques C’est Par Où ?
Ps : à ceux qui ont capté la référence, GG on est pas des Noobs quand même 😉 ]

ezgif.com-gif-maker

Tout du moins …. C’EST CE QUE VOUS PENSIEZ HEIN ? HAHA JE VOUS AI EU ! Les Japonais n’ont pas inventé le Cosplay mais ont contribué à le populariser !

Point Confiture : Pour que vous rameniez moins votre fraise et que vous arrêtez d’avoir le melon à raconter des salades.Bannière 2

           Contrairement aux idées reçues, le cosplay s’est développé aux Etats-Unis, dans les années 1970-1980 suite a la sortie des sagas à succès Star Wars et Star Trek. Les fans se déguisaient en leurs personnages favoris lors de la projection d’avant premières. Le terme Cosplay n’est apparu au Japon qu’à la fin des années 1990, inventé par un journaliste nippon, se rendant à l’une de ces conventions.

On considère d’ailleurs que le premier cosplayer est un homme nommé Forrest J Ackerman qui, en 1939, débarque déguisé en homme du futur au WorldCon, une convention sur la science-fiction.

[Note de Babiwan : Ce jour là, l’humanité reçut un bien sinistre avertissement pour s’en rappeler…]

Le Cosplay : des thèmes de plus en plus variés.

Les thèmes des cosplays sont de plus en plus variés. Si le mouvement a commencé avec des sagas à succès de Science-Fiction aux Etats-Unis, puis les Mangas au Japon, les héros Marvel et DC-Comics ont rapidement suivi. Le développement des Jeux-Vidéos a lui aussi trouvé sa large communauté de fans et les séries télévisées ne sont pas en reste avec leurs nouveaux adeptes grandissants.

Voici les cosplays les plus représentés (que j’ai pu croiser dans les conventions) en fonction des thèmes. La liste n’est bien sûr, pas exhaustive :

  • Science-fiction : Star-Wars, Star Trek, aux origines, puis Le Seigneur des Anneaux ou encore … Non. Star Wars reste LE cosplay de SF par excellence, désolée .. ^^
  • Manga : Thème le plus ultra-méga-large. (Evidemment ! Huehuehuehuehue…) On trouve absolument de tout et n’importe quoi. Au vu du nombre de mangas existant, il presque difficile de trouver deux fois le même cosplay dans une même convention. Certains mangas dérogent toute fois à la règle comme Naruto, Sailor Moon (Magical girls comme Magical Boys !), Luffy ou Portgas. D. Ace (One Piece) aux débuts, mais les nouvelles séries engagent désormais une lutte féroce avec Eren, Levi, Mikasa et toute la Team du bataillon d’exploration (Shingeki no Kyojin), Kirito et Asuna (Sword Art Online) et plus récemment, Mika, Yuu et Shinoa (Owari (Yaoi !) no Seraph) ou Saitama (One Punch Man).
  • Super Héros : Principalement Les X-Men et Les Avengers mais Batman, Superman et Catwoman ont aussi leurs représentants. Plus récemment, Deadpool splash les Comic-Con. (Evidemment, avec l’explosion de son film en 2016, même pas besoin d’astiquer le manche ! C’est-tout-pour-moi-merci-au-revoir u_u)
  • Super-Vilains : Bien sûr que si y’a des Super-Héros, Y’a des Super-Vilains. Et la Palme reviens au couple mythique du Joker et Harley Queen. Vous pourrez certainement croiser la jalouse Poison Ivy les stalker derrière un coin sombre.
  • Jeux-vidéos : Bon, pas besoin de citer Link (The Legend of Zelda) ou Mario. Mais le jeu qui défonce tout, reste la célèbre franchise de Square Enix (Final Fantasy). Cloud et Lightning sont en première position. Mais j’ai pu croiser un certain nombre d’Aerith, Tifa, Squall, Vincent ou Zack. Le jeu PC de Riot GameLeague of Legends, connait de plus en plus de rassemblement de fans également.
  • Séries : Principalement A Game of Thrones, The Walking Dead et Doctor Who.

Les sous-genres du cosplay :

De nombreuses tendances ont inspiré le Cosplay notamment à cause des concours. Lors des concours de Cosplay, il est mal vu d’arborer un Cosplay tout fait, acheté sur Internet, le but étant de confectionner sois-même son Cosplay avec amour. Eh oui ! Sois tu es un Otaku passionné et tu t’acharnes avec efforts, sois tu as la flemme et tu ne l’es pas, manant ! Pour pallier à cette éventualité, les Cosplayers ont fait preuve d’une imagination débordante afin de trouver des idées pour la fabrication de leurs Cosplays. De là, sont nés ses dérivés. Je vous donne des idées pour le Week-End Geek, bande de mécréants alors remerciez (vénérez) – moi ! 😮

Crossplay

Sailor Moon et Kuroko

Cross-play : Ce genre représente le fait de se déguiser en un personnage de sexe opposé. Un garçon se cosplayera en personnage féminin et une fille, en personnage masculin. Le cosplayer  cherche à recréer l’apparence de son personnage le plus fidèlement possible, ce qui implique donc de chercher à cacher les attributs de son genre. Par exemple si une femme choisit de cosplayer un personnage masculin, elle devra cacher sa poitrine.

On remarque que les très bons crossplayers peuvent facilement tromper un oeil non averti sur leur vrai genre, c’est là tout le défi du crossplay ! Le maquillage, les lentilles et les perruques permettent de faire des miracles. Le compliment le plus gratifiant que l’on peut vous faire, c’est “tu ressembles à un garçon !” (ou une fille).  Le travail sur les gestes et attitudes permet aussi de renforcer l’illusion.

Sur ces photos, Sailor Moon (Sailor Moon), personnage féminin est interprétée par un charmant monsieur alors que Kuroko (Kuroko no Basket), personnage masculin est interprété par une charmante demoiselle 😉 Avouez que ce cosplay avec Tetsuya (le chien) est assez bluffant, non !

[Note de Babiwan : Ah j’avoue. Franchement le cosplay du chien est bluffant.]

La frontière entre le crossplay et le genderswap est très mince. C’est pourquoi, les deux sont souvent confondus.


Genderswap

Genderswap. De gauche à droite : Naruto, Maléfique, Princesse Mononoke, Les Avengers, Pocahontas.

Genderswap : Littéralement « Changement de sexe ». C’est une alternative plutôt intéressante au Crossplay pour ceux et celle ne souhaitant pas se travestir ! Le but étant de changer non pas son propre genre, mais le genre d’un personnage de sexe opposé. Un personnage masculin est féminisé et un personnage féminin, masculinisé. Une sous-catégorie du genderswap sont les cosplays version sexy. Le plus souvent, des personnages masculins sont repris pour en faire une version féminine sexy mais l’inverse est aussi possible.

Ici on a donc Naruto dans sa version « Sexy Jutsu » féminine pour vous Messieurs. Ha oui ! Y’a des nuages, désolée ^^ ». [Note de Babiwan : Attends, mais en fait, vu que quand Naruto fait son sexy no jutsu il se transforme physiquement en femme, est ce que ce ne serait pas un simple cosplay non genderswapisé ? TIN TIN TIN ! ]. Et comme y’a pas de raison que la femme soit sexualisée un magnifique cosplay au masculin de Maléfique (La Belle au Bois Dormant), rien que pour vous Mesdames. Hummmm tellement sexy qu’on en mangerais ! Princesse Mononoke et Ashitaka ont visiblement échangé leurs genres (c’est extrêmement suspect tout ça… ). Les Avengers ont vraiment de la chance d’avoir Captain America et Thor, vous ne trouvez pas ! Les filles, entre nous : Pocahontas a plus de charme (et d’abdos :3 ) que Kocoum finalement, non ?

Personnellement, en ce qui concerne les versions sexy, je trouve que beaucoup de ces Cosplays sont repris dans des versions féminines très déshabillées, ce qui sur-sexualise la femme (Féminisme, bonjour ! x) ), mais heureusement, certaines femmes (et hommes !) réussissent très bien à faire des versions masculines très sexy des personnages (merci les Japonais encore une fois x’D ) pour rattraper tout ça !


Gijinka

Gijinka. De gauche à droite : Pokémon, Zootopia, Dragon, Pokémon, Pokémon.

Gijinka : Ce genre de Cosplay consiste à faire une version humaine de n’importe quel créature … non humaine ! Genre, les trucs, animal, alien, choses, machins kawaii … Style Dango de Clannad (Bon, le premier qui arrive à cosplayer une boule de riz, il m’appelle, hein !), Luna de Sailor Moon … En général, cela s’applique à Pokémon vu que y’a à peu près 700 créatures cheloues (enfin 151 Pokémons et 649 animaux, objets, nourriture … enfin tout sauf des Pokémons, quoi).

Nous avons par exemple, une jolie petite Pikachu absolument kawaii, un Triopikeur très Sexy (Regardez-moi ces abdos ! xD) et un Noadkoko…. (Bon ok, celui-là je vous l’ai mis parce qu’il est vraiment GOLD !! XD)

Mais pas seulement. Un gijinka peut sortir de votre imaginaire, comme ce dragon réalisé par cette jolie demoiselle. Ou encore d’un film d’animation, comme ces cosplay de Nick et Judy (Zootopia), réalisés par 小柔SeeU. Je vous donne leur Facebook, parce qu’ils sont vraiment forts (et la fille est juste trop mignonne ❤ ).


Cross-over

« Liche Queen Elsa » ; « Sailor Rapuzel » ; « Legend of Titan »

Cross-Over : Vous êtes fan de deux univers ? Pas de problèmes, le cross-over est fait pour vous ! Vous pouvez mélanger des univers différents : Mangas, films, jeux … ou même mélanger les genres ! Tout est possible avec le cosplay ! Pourquoi pas mixer Raiponce dans la tenue de Daenerys (Game of Thrones) avec Pascal en dragon,vous voyez l’idée ? Ce genre de cosplay n’est pas facile à mettre en oeuvre, il faut trouver l’inspiration. Mais le nombre de portes et de mélanges est infini. Vous pouvez également mixer les versions. Par exemple, un truc tout mignon, version zombie, ou à l’inverse, un truc dégueulasse en version kawaii (Style un Titan avec une robe de loli pour faire peur au Vice !)

Pour les joueurs de WoW, (World of Warcraft de son petit nom), vous pouvez trouver un splendide cosplay du Roi Liche mixé avec Elsa de La Reine des Neiges. Sailor Moon est très utilisée comme base de Cross-Over, comme ici avec Raiponce. Voici pour vous un exemple de Cross-Over Princesses Disney/Sailor Moon, lors de la Japan Expo Sud 2012. Les garçons ne sont pas en reste avec les jeux videos (Bande de Geeks ! Dit celle qui passe ses journées à jouer xD ). Un jeune Link (The Legend of Zelda) – OUI C’EST  LINK BORDEL DE C** !! PAS ZELDA !!! LINK !! – part à la chasse aux Titans dans l’uniforme remastérisé, assez classe, d’Eren Jager (Shingeki no Kyojin)


Dérivés du cosplay : Ce ne sont pas des cosplays à proprement parler, mais ils en découlent :

Steampunk

De gauche à droite : Fursuit de Totoro ; Ero Lolita ; Steampunk ; Sweet Lolita ; Gothic Lolita ; Steampunk

  • Le fursuit : Il s’agit là de prendre la forme d’un animal, tels que Luna (Sailor Moon), Happy (Fairy Tail), ou encore Keroberos (Card Captor Sakura). Un Fursuit très réussi de Totoro à été aperçu à un arrêt de bus au Japon (voir photo).
  • Les lolitas : Les lolitas sont inspirées de l’époque Victorienne. Elles arborent des jupes et robes bouffante, dentelles, des rubants, des serre-têtes… et se déclinent en plusieurs catégorie (trop pour toutes les nommer). On peut définir les « Sweet Lolita » pour la douceur, les « Gothic Lolita » pour un côté plus sombre, les « Ero Lolita » pour un côté plus provoquant … Notez que l’ « Ero Lolita » de la photo est mixée avec une « Hime Lolita » pour un côté plus … princier 😉
  • Le Steampunk : Inspiré de la révolution industrielle, et du XIXe siècle, c’est un univers sur les machines à vapeur, les engrenages, la montre à gousset, les bras mécaniques…

 


World Cosplay Summit

logo_wcs2016_mini-thumb-400xauto-1820

Logo du World Cosplay Summit 2016

Le WCS (Sommet Mondial du Cosplay), est LA convention annuelle de cosplay par excellence. Il sert de référence mondiale pour les concours de Cosplay et est organisé par TV Aichi. Il se tient à Nagoya, au Japon et la France y participe depuis ses débuts en 2003. Dès 2005, l’événement propose un concours : le Cosplay Championship, qui réunit une dizaine de binômes sélectionnés dans divers pays à travers le monde. Les sélections se déroulent durant l’année dans les pays participants. En France, les sélections ont lieu lors de la Japan Expo. Depuis 2006, le WSC se déroule sur deux journées : la Parade des Cosplayers à Osu d’abord et le Cosplay Championship ensuite.

 Règlement pour le WSC :

Comme toutes les conventions, le WCS comporte des règles. En vertu de son statut de Référence Internationale, le WCS comporte un règlement adapté et différent des conventions et concours classiques.

Je vous mets ici les règles pour ceux que ça intéresse. Elles sont tirées du site officiel du World Cosplay Summit, donc soit en japonais, soit en anglais. Je vais essayer d’en traduire quelques unes pour vous vous vu que je suis sympa et que je trouverais ça super cool que des Calédoniens soient sélectionné un jour (Même si j’en doute très fortement ❤) : http://www.worldcosplaysummit.jp/en/about/regulations.html

A. Règles de participation au WCS pour les Régions et Pays représentés.

[1]  Une seule équipe de 2 cosplayers représentera chaque pays ou région.

[2]  Vous devez posséder la nationalité ou une résidence permanente dans le pays ou la région représentée. […]

[…]

[5]  Les costumes portés pendant le World Cosplay Summit doivent être tirés d’anime japonais, de manga, de tokusatsu (Ndlr : Les tokusatsu, contraction de tokushu satsuei qui signifie « effets spéciaux », sont des séries télévisées japonaises très riches en effets spéciaux. Merci Wikipedia.) ou de jeux vidéo.

  • Les Doujinshi et les personnages issus de films type « Live-Action » basés sur des anime ou des manga sont interdits (Ex : Dragon Ball Evolution … etc…)
  • Quand le costume est tiré d’un jeu, le personnage doit être reconnu au Japon. (Ex : Pas de personnage de Disney ou Star Wars même si le jeu a été produit au Japon).

[6] Les costumes doivent être impérativement fait main par les participants eux-mêmes. Les pièces et cosplays disponibles dans les costumes ne sont pas autorisés. […]

[…]

[9]  Vous devez être âgé de 18 ans ou plus quand vous viendrez au Japon. […]

[…]

La suite au prochain épisode ! Eh oui ! Cet article allait être trop long alors je l’ai coupé en 2. Pour voir la suite, c’est ici : 

https://manganc.wordpress.com/2016/07/24/decouverte-le-ma…cosplay-partie-2/

Mon avis sur : La fin de Koe no Katachi / A Silent Voice

/!\

Étant donné les circonstances, je ne pouvais m’empêcher de faire un article histoire de finir les choses en beauté, comme cette oeuvre qui s’est également terminé il n’y a pas si longtemps de ça !
Du coup, je vous préviens tout de suite : ATTENDEZ-VOUS A DU SPOIL ! DU SPOIL ! DU MEEPOW ! ET ENCORE DU SPOIL !
Déjà parce que je vais reprendre rapidement les précédents tomes (tomes 5 et 6) et surtout parce que je vais parler de la fin, de mon interprétation et surtout de mon ressenti !

/!\

Lire la suite

[Le tome découverte] OMEGA – Alien mégalo sous contrôle

« Il était maître de l’univers, il se retrouve esclave sur Terre ! »

Déjà le 4ème tome découverte de cette rubrique !
Ça y est j’ai trouvé un autre ! Et histoire de briser un peu le rythme je vous propose cette-fois si un
Shōnen qui va vous court-circuiter les méninges dès la première page !

(CARAMBAAAA !! Pourquoi cette série n’est qu’en 3 tomes ?!)

Lire la suite

Sosoro Investigations #17.03

Rahlalala, je savais que j’aurais pas dû m’engager dans cette voie ! Mais voilà, à vouloir vous corrompre, je me retrouve à mon tour pervertie par la décadence et la folie des grandeurs (de ma mangathèque … T_T)

Mais savoir que je ne suis pas la seule atteinte du syndrome de la fièvre acheteuse (n’est-ce pas ma Lynoü ?!) me rassure et me conforte dans l’idée que grâce à nous l’industrie du manga dominera le monde mouahahahah !!!! (…que quelqu’un m’arrête je pars en freestyle là …)

Bon allez, trêve de bavardages et trucmuche que j’trébuche, les news de la semaine !

P.S : Est-ce que quelqu’un prend au moins la peine de lire mes intros ou genre vous en avez ranafout et vous passez direct aux news ? *silence* … Ok, c’est bien ce je me disais …

[Note de Babiwan : …]

ADT DISPO.jpg

* ARRIVAGE AVION DU JEUDI 17 MARS

SÉRIES EN COURS

Shonen :

Shojo :

Seinen :

9782505065296

DEVIL’S LINE T04


SÉRIES TERMINÉES

9782344010266

TOKYO GHOUL T14

“J’aimerais connaître ton histoire.”
Une requête étrange, alors même que l’opération du CCG destinée à abattre la “Chouette” atteint son paroxysme. Devant Ken qui fonce vers l’“Antique” se tient l’auteur de cette requête, l’inspecteur Kotaro Amon. Ken et Kotaro, deux destinées vouées à s’affronter, jusqu’à la plus incertaine des issues.

Hepepep !!! Vous sauvez pas si vite ! Pour ceux qui ne le sauraient pas, le manga bénéficie d’une deuxième « saison » (merci seigneur) nommé TOKYO GHOUL : RE (pour le REtour lol *ok je sors*). Promis vous serez les 1ers avertis dès réception ^^.


NOUVELLES SÉRIES

9782756078472LOVELY FRIDAYS T01

Titre original : Neko to Watashi no Kinyôbi
Dessin / Scénario :  TANEMURA Arina
Editeur : TONKAM
Volumes parus : VF 1 / VO 11 (Terminé)
Genre : Shojo (Comedie, Romance)

Pour Ai, 16 ans, le vendredi est un jour particulier. C’est le jour où elle s’occupe du CDI du lycée. Elle peut y passer du temps avec Serizawa, dont elle est amoureuse. C’est aussi le jour où elle donne des cours particuliers à son jeune cousin Nekota. Mais, alors qu’elle était sur le point de se déclarer à Serizawa, Nekota l’en empêche ! Il va alors devenir un vrai poison pour elle. TONKAM

Lire un extrait


9782505064749CAPITAINE ALBATOR – DIMENSION VOYAGE T01

Titre original : Captain Harlock ~ Jigen Kôkai
Dessin / Scénario :  SHIMAHOSHI Koichi / MATSUMOTO Leiji
Editeur : KANA
Volumes parus : VF 1 / VO 3 (En cours)
Genre : Seinen (Aventure, Science-fiction)

La Terre est dirigée par des politiciens corrompus. L’humanité semble avoir baissé les bras, perdu tout courage et ambition. Alors que la menace sylvidre approche, un seul homme semble prêt à se battre. Son nom : le Capitaine Albator ! KANA


9782505064596AU COEUR DE FUKUSHIMA T01

Titre original : Ichiefu – Fukushima Daiichi Genshiryoku Hatsudensho Annaiki
Dessin / Scénario :  TATSUTA Kazuto
Editeur : KANA
Volumes parus : VF 2 / VO 3 (Terminé)
Genre : Seinen (Social, Drame)

Depuis l’accident de Tchernobyl, la destruction d’une partie de la centrale de Fukushima est la plus terrible catastrophe nucléaire civile qui ait frappé la planète.

Suite à cet événement, un auteur de manga s’est fait engager anonymement comme ouvrier pour travailler dans la centrale afin de raconter le quotidien de cette usine et de ses réacteurs endommagés. KANA


 9782820324382LET’S GET MARRIED ! T01

Titre original : Totsuzen Desu ga, Ashita Kekkon Shimasu
Dessin / Scénario :  MIYAZONO Izumi
Editeur : KAZE
Volumes parus : VF 1 / VO 4 (En cours)
Genre : Josei (Romance, Tranche-de-vie)

Et alors ?! Même si, de nos jours, vouloir se marier et devenir mère au foyer peut paraître cliché et arriéré, aux yeux d’Asuka Takanashi, 24 ans, c’est le choix de vie idéal ! Loin d’être niaise, elle a tout réussi : une carrière dans la banque et un petit ami aimant. Seulement voilà, ce dernier lui fait soudainement une demande… de rupture ! Elle trouve alors réconfort et encouragement en la personne de Ryû Nanami, un célèbre et séduisant présentateur TV que le destin s’amuse à placer constamment sur sa route. Mais pour Asuka, hors de question de succomber aux charmes d’un Don Juan adepte des relations sans lendemain ! Leurs convictions les séparent, l’Amour va-t-il les réunir ? KAZE


 ONESHOT

PikaGraphics-AuGréDuVent.inddAU GRE DU VENT

Titre original : Děng fēng lái
Dessin / Scénario :  ZHAO Golo / JINGJINg Bao
Editeur : PIKA
Genre : Manhua (Tranche-de-vie, Social)

Pourquoi l’indice de bonheur des Népalais est-il si élevé malgré leur pauvreté ? C’est ce que la jeune Yumeng part découvrir afin d’écrire un article à la demande de sa rédactrice en chef. Durant le voyage, elle rencontre Wang, un gosse de riche qui vient de rater son mariage, et Li «Sang Chaud», jeune fille spontanée que son copain vient de quitter. Avec les autres voyageurs du groupe, ils vont tenter de trouver un sens à leur vie tout au long de cette aventure jalonnée de moments d’amitié, de bagarres, de retrouvailles et de révélation !

Ce parcours initiatique qui prend place au Népal s’étale sur des doubles-pages chatoyantes et impressionnantes de maîtrise. D’un décor de montagne en pleine journée à une soirée au coin du feu à la belle étoile, Golo Zhao a le don de brosser des pages hautes en couleur. PIKA

Lire un extrait


9782811622862.jpgHELLO VIVIANE

Dessin / Scénario :  ZHAO Golo
Editeur : PIKA
Genre : Manhua (Drame, Romance)

Viviane, jeune traductrice chinoise, emménage près de Toulouse, le sourire aux lèvres mais le regard sombre. Lou, son éditrice, et Nicolas, le patron d’une brasserie, n’ont rien en commun si ce n’est l’attirance indicible qu’ils ressentent pour cette jeune Chinoise qui a débarqué dans leur vie avec pour tout bagage la mélancolie d’un amour perdu… Un soir, de passage à Paris, Viviane croit voir son fiancé et perd totalement le sens de la réalité !

Ne vous y trompez pas : Hello Viviane fait partie de ces contes modernes au trait doux, certes, mais contrastant avec une thématique adulte. Golo Zhao dépeint ici les méandres de l’esprit humain face à l’absence de l’être aimé ; le tout servi par de magnifiques décors colorés des régions de France, comme un hommage à cette seconde patrie de l’auteur. PIKA

Lire un extrait