[Anime en cours] Ballroom e Youkoso

Êtes vous à la recherche d’un nouvel anime ?
Êtes vous un(e) fan de sport, de compétition et de tranche de vie ?
Si vous avez répondu « OUI » ou « NON » aux deux questions précédentes, cela n’a que peu d’importance pour
Ballroom e Youkoso

Lire la suite

[Le Tome Découverte] Outlaw Players

 Les prochains hors-la-loi qui vont débarquer dans votre bibliothèque et vous pill…
…attempting to reconnect…
On arrive à la dizaine de tomes découvertes ! Et pour l’occasion on va une nouvelle fois changer de registre (et pour la découverte suivante également), s’aventurer dans l’univers du RPG !
Coupez vos téléchargements sinon ça va laguer bande… d’hors la loi !
YEEEEEAAAAAAAAAAAAAH !

Lire la suite

[Anime] Gakusen Toshi Asterisk

Gakusen Toshi Asterisk

Après notre spam intensif de mangas et découvertes en tout genre, on retourne un petit peu du côté de l’animation japonaise ! Et pour l’occasion, on va parler d’un anime qui n’a pas pas fait fureur et qui a souvent été comparé à Rakudai Kishi no Cavalry.

Synopsis :

La cité magique Rikka comporte en son enceinte six écoles. Les élèves de ces académies s’affrontent régulièrement en duel. Amagiri Ayato vient d’arriver en ce lieu après avoir reçu l’invitation de Claudia, la présidente du conseil des élèves de Seidokan. À peine a-t-il le temps de s’installer qu’il se retrouve dans l’obligation de participer à un duel contre Julis.

Aperçu :

*Réalisateur : SETO Kenji
*Chara-Designer : KAWAKAMI Tetsuya
*Œuvre originale : MIYAZAKI Yu

Sa date de sortie : Octobre 2015 (Automne) – Avril 2016 (Printemps)
Le public visé : Shonen (avec un total de 24 épisodes divisé en 2 saisons)
Ses différents genres : Amour & Romance, Science-Fiction, Action, Ecchi, Fantasy (+Mecha)
Les thèmes présents : École, Armes, Pouvoirs Spéciaux, Harem
Studio : A-1 Pictures Inc.
Licencié par : Wakanim

NB : Quand je rajoute le (+) c’est pour indiquer une information personnelle que je rajoute et qui ne figure donc pas forcément sur la fiche du manga en question.

– Peut-on passer directement à la saison 2 si elle est meilleure que l’autre ? –

C’est vrai que cette approche est tentante dans la mesure où certains risquent d’être mitigés sur cette première saison et ne seraient plus tenter de regarder la suite… mais Meepow est là pour vous dire le contraire !

[Intervention engagée de Babiwan : Commencer par la saison 2 d’un anime (ou de tout autre support) est généralement une très mauvaise idée. Même si la qualité générale est très différente et le ressenti au visionnage totalement en faveur d’une saison ou d’un moment particulier, il ne faut pas oublier qu’une oeuvre s’apprécie aussi dans sa globalité. Il est hautement improbable de pouvoir goûter à toute la saveur d’un arc excellent qui se situerait après un arc de moins bonne facture, sans avoir vu le dit arc. Par exemple, je pense que ceux qui n’auront pas vu la saison 1 de Clannad seront bien incapables de saisir toute la puissance de la saison 2. Alors même que la saison 1 souffre de bien plus de tares. Il est peu probable de parvenir à visionner Clannad de façon satisfaisante en sautant la saison 1 en entier…]

Honnêtement, il faut quand même passer par les douze premiers épisodes, pour comprendre l’histoire, les personnages, leurs relations et surtout pourquoi ils participent au tournoi.
L’histoire n’est pas franchement folichonne mais nécessaire tout de même. Et puis ce n’est pas non plus une torture à suivre hein, sinon je ne l’aurais ni regarder, ni « commenter ».

[Note de Babiwan : mon pavé s’est révélé inutile face à la simplicité et l’efficacité des phrases de Meepow, mais juste pour vous, je vais quand même laisser le pavé ! Cappuchu ! *Smack*]

Disons juste que la première saison se concentre principalement sur la rencontre des personnages, amorce de l’histoire, début du Phoenix Festa (grand tournoi dans lequel les différentes académies du pays s’affrontent) et principalement à tendance Ecchi/Haremesque (ça se dit ça ?)

Désolé pour la « qualité » de certaines vidéos, j’ai privilégié ceux respectant un minimum la durée, le son, l’animation et qui étaient toujours disponibles sur Youtube.

Quelques noms/infos des seiyuus :

(Cliquer pour agrandir l’image)

Tamaru Atsushi

Kakuma Ai

Izawa Shiori

Ozawa Ari

Touyama Yao

Liste des épisodes :

AW Liste des episodes

Mon avis :

Gakusen Toshi Asterisk : Un anime qui reprend des classiques et ne propose rien d’innovant malgré une base plutôt solide MAIS qui arrive à palier ses défauts grâce à sa deuxième saison ! Si l’on suit cette logique, une potentielle saison trois devrait être prometteuse !

Asterisk cover

Bon on ne va pas y aller par quatre chemins car je sais que vous n’aimez pas trop mes pavés, bande de feignants !

[Note de Babiwan : Si tu veux, je peux achever de les assommer, voire les achever tout court… *rire sardonique*]

Le plus gros atout de cet anime est, je pense, son opening ! Qu’il s’agisse de la saison un ou deux, ils sont tous les deux excellents au niveau visuel et sonore (surtout) ! J’ai une légère préférence pour le premier tout de même. (Pour les curieux j’ai mis un lien en début d’article avec les openings et les endings.)

En seconde position, je placerai la qualité de l’animation lors des affrontements. Au risque de paraître nul, en ce qui concerne l’histoire et le scénario, vous risquez d’être agréablement surpris par certains combats. Le studio a fait un très bon effort de côté là et on apprécie le résultat. Car on ne s’y attend pas forcément quand on voit l’axe vers lequel l’anime s’oriente.
Déjà que ça commençait plutôt bien côté baston, mais avec les épisodes 13 à 24, hé bien, vous serez on ne peut plus ravis ! Des fois ça ne dure pas très longtemps, bien évidemment, mais il est important de noter ce genre de détails qui peuvent faire pencher la balance !
Surtout que les combats (sans compter l’animation) sont bien sympas, surtout les team tags ! (J’ai bien hâte de voir du bon gros 5 vs 5 !)

Le chara-design tient la route, avec une petite touche de mecha pour donner un peu plus de panache à l’anime, ça ne fait pas de mal. Le mecha ne prend pas une place importante au point de changer le style de l’oeuvre mais ça reste un petit détail sympatoche à garder en tête.

Bref, vous l’aurez compris, la saison deux est le point culminant de cette série (pour le moment). Elle reprend tous les points forts existants mais en les améliorant ! De plus, les points faibles qui étaient visibles dans la première saison sont grandement réduits voire totalement palliés ! Chose qui se fait rare sur ce type d’anime qui a tendance à s’enfoncer dans sa choucroute…

En parlant de ça, je vais juste vous énumérer les différents points qui risquent de vous contrarier, donc autant vous y préparer maintenant !

La première : les personnages. Ils sont vides/plats et très peu développés. Sans pour autant être chiants à suivre, on a quand même du mal à s’attacher ou du moins on ne s’attache pas autant qu’on le voudrait (ce qui affecte l’immersion dans l’oeuvre, évidemment).
Alors quand tu combines cet élément au genre prédominant de la première saison (à savoir Ecchi/Harem), et bien le résultat n’est pas très beau à voir… enfin si mais… ouais bon vous m’avez compris !

Dernier point avant de conclure : la suite après le tournoi (saison 2) n’est pas aussi intéressante qu’on pourrait le croire. C’est dommage, c’était une belle tentative mais après un tournoi aussi intense, ça contrebalance un peu trop la hype.

– Mieux ou pire que Rakudai Kishi no Cavalry ? –

J’aime bien assimiler des animes qui se ressemblent entre eux mais les comparer pas forcément car chacun a ses avantages et ses inconvénients qui lui sont propres et qui dépendent surtout de ce que les gens recherchent dans cet anime.
Je dis surtout ça car les deux animes commencent de la même manière et se ressemblent beaucoup :
– un héros tourmenté par un passé sombre et mystérieux, il trouve du réconfort, une opportunité et de l’espoir chez sa (leur) « partenaire ».
– une héroïne tsundere, douée, maîtrise le pouvoir des flammes mais qui n’arrive pas avouer ses vrais sentiments et se rend compte qu’elle ne peut rien faire seule. [Babiwan Memory Flash : Kaze no Stigma ? Ton auteur s’est réincarné ? O_O » ]
– ils se rencontrent dans une situation loquace qui engendrera un duel avant de former un tandem
– une amie d’enfance éprise du héros mais ils ont été séparé l’un de l’autre avant de se retrouver, plus tard, à l’académie.
– une jeune et belle demoiselle douée dans l’art du sabre et qui tombera malencontreusement sous le charme de son preux chevalier.

Pour les curieux, je dirais juste que Rakudai est mieux que Asterisk si on les compare saison un à saison un.

Après Rakudai est mieux dans le sens où il est davantage orienté Ecchi (pour vous messieurs), plus intense et les personnages moins « vides ». Par exemple si l’on met face à face les deux duo principaux :
Rakudai = Le héros est moins expressif mais plus déterminé et l’héroïne très féminine.
Asterisk = Le héros est naïf/simplet voir influençable et l’héroïne tsundere très forte mais qui veut tout faire par elle même.

Et c’est justement grâce à cette saison deux que Asterisk reprend du poil de la bête !
On a moins de dialogues avec des scènes potentiellement HS car là l’anime se focalise sur un seul et même scénario, le déroulement du tournoi en 2vs2 !
Petit avantage aussi vu que la saison ne se boucle pas sur la fin du tournoi ! Hé oui ! Il y’a quelque chose d’autre qui se passe après. C’est peut-être pas la plus sage des techniques mais il faut reconnaître que ça change de l’habitude. Je ne me plains pas trop personnellement, vu que cette saison est bonne.

Asterisk cover

Anime approved by Meepow !
[Edited and approved by Babiwan ! ]

[Manga] Sky-High Survival

Tenkuu Shinpan

« Dernier étage : destination enfer ! »
Un manga pour public averti comme vous les aimez !
Un nouveau survival game où la seule issue de secours se trouve en hauteur…
Cependant, absolument rien ne garantit votre sécurité une fois là haut…
Une chose est sûre : faites attention à la chute car elle risque d’être… mortelle !

Lire la suite

Animation Café Manga à Rivière Salée (Partie 1)

Bonjour à tous ! Voici la première partie de l’article traitant de la journée à Rivière Salée ! Le 28 juillet dernier, vos admins cosplayés sont allés animer un Café Manga à la Médiathèque de Rivière Salée dans le cadre du Prix Manga San. Environs une centaine de jeunes, membres de leurs Clubs Manga, venus de différents collèges et lycées de la ville sont venus découvrir la culture manga et débattre sur le sujet. J’ai donc décidé de vous concocter un article sur le déroulement de la journée et de vous donner un petit classement des animes préférés des collégiens ! En plus, une petite explication sur les Genres démographiques vous sera donné avec l’aide de Lynou – Dono !

Le Café Manga : Un espace de discussion pour faire connaissance !

Commençons donc avec un aperçu de la journée. La matinée s’est déroulée en 3 temps :

  • Une projection d’animes (Bakuman et Shirobako) par Lynou, Meepow et Jam Belios
  • Une exposition dans le hall de la Médiathèque, présentée par les documentalistes et les gérants de la médiathèque, offerte par la Biblothèque Bernheim.
  • Une démonstration de dessin sur tablette graphique présentée par Inès, une jeune étudiante.

Les jeunes gens se sont donc retrouvés répartis en 3 groupes et ont tournés sur les ateliers.

Parallèlement à ces activités, Manga NC a invité les collégiens à un Café Manga pour débattre de leurs mangas et animes préférés. Je vois déjà venir les petits malins … « Y’avait des Maids ? \^o^/ » .. Non il n’avait pas de maids. Seulement Le Vice avide de Loli (malheureusement pour lui, il n’y avait quasiment que des garçons ^^’ ), Elearya la Fujoshi qui en a choqué plus d’un avec Boku no Pico, Lina, sponsor officiel du club Dorothée et Clifford Marguerite de l’Association qui a bien voulu faire le Pokemon bénévole de Manga NC. Bien sûr, Jam Belios, Meepow et Lynou sont venus nous rendre visite de temps en temps.

Les membres de Manga NC, puis les collégiens se sont présentés (« Nom, prénom, âge, adresse …. » ; « Benji ! Qu’est ce qu’on avait dit ? On ne TOUCHE PAS à la marchand…. aux élèves venus discuter. ») et ont donné leurs mangas préférés ou leurs animes. Il s’en est suivi deux débats :

  • Préférez-vous les Manga papier ou les Animes ?
  • La Version Originale des Anime est-elle mieux que la Version Française ?

Des petits gâteaux et des boissons étaient à disposition des participants qui ont animé le Café dans la joie et la bonne humeur sous la supervision de Benjirito, Akatsuki no Lynou, Salamèche (Clifford) et sa dresseuse (Elearya) [D’ailleurs, ces petits coquinous ont pris un malin plaisir à tripo… caress… Flûte ! …. Bref … Manipuler la queue de Salamèche] et Lina, Jam et Meepow qui sont venus sans cosplays [SHAAAAAME !].

Avant le classement, l’avis de nos membres

Donc, les membres de Manga NC se sont présentés et ont donné leur avis histoire de donner une base de discussion pour les élèves. Voici donc en exclu pour vous, les mangas cités par nos membres !

MANGAS

ANIMES

Bon ! Maintenant voici pour vous un petit classement des mangas qui sont le plus ressortis lors de la discussion avec les collégiens, ainsi que les résultats des débats menés par ces derniers.

ClassementCe classement est basé sur l’avis de 113 jeunes, principalement des garçons, âgés de 12 à 15 ans. [L’avis des membres de Manga NC n’a pas été pris en compte lors de cette étude].

En 5ème position : Catégorie des – de 16 ans                              3% des voix

En 5ème position, on retrouve la catégorie des – de 16 ans. Il semblerait donc que 3% de nos petits sacripants aient décidé de passer outre les interdits et de lire en cachette des œuvres qu’ils n’auraient pas dû lire. Faisons un tour d’horizon sur les genres démographiques maléfiques ayant dévoré l’âme de ces gentils petits collégiens qui sont passés par là.

  • « Semi-Hentai » (terme inventé) : Pas vraiment du Hentai (Mangas pornographiques interdits aux mineurs. Pour info : la dénomination « hentai » ne se trouve qu’en occident. Les japonais parleront exclusivement de Seijin), ce sont des mangas érotiques à tendance pornographique (Un genre de Ecchi mais avec des scènes beaucoup plus perverses). Ces mangas sont donc généralement accompagnés d’une mention « Pour public averti » de plus de 16 ans.

Ici, les Semi-Hentai privilégiés par les collégiens sont : Dungeon ni Deai wo Motomeru no wa Machigatteiru Darou ka ou DanMachi (OMORI Fujino – Studios : J.C. Staff) et High School DxD (ISHIBUMI Ichiei – ed. Panini Manga)

                                           High School DxD                                                   DanMachi

 

  • Le Yaoi : Ces histoires mettent en scène une romance sexuelle entre deux hommes. Les mangas érotiques et pornographiques ne sont pas distingués lorsqu’on parle de Yaoi. Lorsque la relation homosexuelle reste platonique, on parlera de Shonen-ai. Les équivalents féminins du Yaoi sont le Yuri (Relations sexuelles entre femmes) et le Shojo-ai (Relations platoniques entre femmes).

Ici, le Yaoi privilégié par les collégiennes est : Junjou Romantica (NAKAMURA Shungiku – Studios : Studio Deen)

                                                                                   Junjou Romantica

 

En 4ème position : Les Shojos                                                       6% des voix

Les filles ont défendu leurs droits en nous citant un ou deux Shojo. Le Shojo est un manga plutôt pour les jeunes filles adolescentes. Il se décline en deux sous genres :

[Note de Babiwan : L’écueil dont parlait Lynou dans son article est ici bien visible. Les « sous-genres » décrits ici sont donc plutôt probablement des « types »… en quelque sorte.]

  • Le Magical girl : Il désigne les mangas mettant en scène des jeunes filles utilisant des pouvoirs surnaturels pour combattre le Mal.

Malheureusement, les collégiennes ne nous ont pas fait part de Mahou Shojou (terme japonais pour le Magical Girl). Mais parmi les plus connus, on peut citer Sailor Moon (TAKEUCHI Naoko – ed. Glénat) ou Card Captor Sakura (CLAMP – ed. Pika).

        

                                                         Sailor Moon                                          Card Captor Sakura

 

  • La Romance : C’est un manga sentimental mettant en scène une jeune fille amoureuse d’un prince charmant, généralement des drames romantiques.

Là, par contre, ça y va ! Les collégiennes nous en pondent à la pelle ! Celui qui a eu le plus de succès, c’est le très populaire Vampire Knight (HINO Matsuri – ed. Panini Manga). Certaines filles ont été un peu plus originales en citant leurs propres favoris : Akatsuki no Yona (KUSANAGI Mizuho – ed : Pika) , Candy Candy (IGARASHI Yumiko, MIZUKI Kyoko – ed. AB Videos) ou encore Kaicho wa Maid-Sama (FUJIWARA Hiro – ed. Pika)

      

                                                  Vampire Knight                                           Akatsuki no Yona

 

       

                                      Candy Candy                                          Kaicho wa Maid Sama

 

  • Les Josei (Manga ciblant des jeunes femmes adultes) ont eu aussi leur représentant avec Karneval (MIKANAGI Touya – ed. Ki-oon)

     

                                                                                 Karneval  

 

En 3ème position : Les Seinens                                                     10 % des voix

Quelques lycéens ont participé au Café Manga. Il est donc tout naturel que les Seinen (Mangas destinés aux jeunes hommes et adultes) aient leur place dans ce classement. Les plus âgés de nos participants ont partagé les histoires de nos supers héros, de l’invincible One Punch Man à l’étrange et terrifiant Kiseijuu.

Seinens ok

 

       

                                    One Punch Man                                    Tokyo Ghoul

 

Parmi les mangas sortis du lot (c’est à dire que personne d’autre n’a cité), on retrouve :

  • Albator (MATSUMOTO Leiji – ed. Kana)     7%
  • Gangsta (KOHSKE– ed. Glénat)                 7%
  • Kiseijuu (IWAAKI Hitoshi – ed. Glénat)       7%
    • A ne pas lire si vous n’avez pas le cœur bien accroché. Recommandé par Jam Belios.

 

                                                                                           Kiseijuu (Parasite)

En 2ème position : Les Shonens (+ de 14 ans)                          28 % des voix

La majorité des participants étant des garçons, les Shonen (voir plus bas) ont eu beaucoup de succès. 28 % des voix concernent des Shonen pour les plus de 14 ans. Ces Shonen se rapprochent des Seinen de par la présence de contenu violents ou encore des thèmes plus matures comme la Psychologie, le Mystère, la Mort, le Surnaturel, ou l’Horreur. Les Shonen les plus populaires sont classés dans l’ordre suivant :

SHONEN 14 ok

 

               

        Assassination Classeroom            Ao no Exorcist                                Death Note

 

Parmi les mangas sortis du lot (c’est à dire que personne d’autre n’a cité), on retrouve :

  • A Silent Voice (OIMA Yoshitoki ; ed. Ki-oon)      1%
  • Clannad (KEY; Studios : Kyoto Animation)         1%
  • Black Butler (TOBOSO Yana ; ed. Kana)             1%
  • Bloody Monday (RYUMON Ryo ; ed. Pika)          1%

      

                                     Koe no Katachi (A Silent Voice)                 Bloody Monday    

En 1ère position : Les Shonens tout public                                53% des voix

La majorité des participants étant des garçons issus de collèges, les Shonen tout public remportent la palme avec plus de la moitié des voix ! Le Shonen est généralement un manga destiné aux jeunes garçons. Le Nekketsu est un terme inventé pour qualifier le comportement des personnages des Shonen.       [Babiwan’s Note : encore une fois, l’article de Lynou est là pour vous].
Ce terme désigne les héros exaltés défendant des valeurs viriles traditionnelles telles que le courage, l’amitié et le dépassement de soi (Genre, Naruto ou Natsu, par exemple). Le Pantsu est le terme japonais pour le Ecchi. C’est le terme anglais « pants » (culotte) prononcé à la japonaise qui désigne les Shonen mettant en scène un héros généralement pervers au milieu d’un univers féminin dans le cadre d’une comédie romantique.

Shonen 12 ok

         

                                   Food Wars                     Nanatsu no Taizai (7 Deadly Sins)

 

Parmi les mangas sortis du lot (c’est à dire que personne d’autre n’a cité), on retrouve :

  • Black Cat (YABUKI Kentaro ; ed. Glénat)                                                          0,3 %
  • Great Teacher Onizuka  (FUJISAWA Toru ; ed. Pika)                                          0,3 %
  • Inuyasha (TAKAHASHI Rumiko ; ed. Kana)                                                       0,3 %
  • Monster Hunter Flash (HIKAMI Keiichi ; ed. Kazé)                                             0,3 %
  • Owari no Seraph (KAGAMI Takaya ; ed. Kana)                                                  0,3 %
  • Pokemon (TAJIRI Satoshi ; Studios : OLM)                                                       0,3 %
  • Saint Seiya (KURUMADA Masami ; ed. Kana)                                                   0,3 %
  • Tom Sawyer (TWAIN Mark ; SAITO Hiroshi ; Studios : Nippon Animation)        0,3 %
  • Vision d’escaflowne (KAWAMORI Shoji ; ed. Pika ; ed. Dybex)                           0,3 %

   

Great Teacher Onizuka                                  The Vision of Escaflown


Et pour récapituler le classement, un petit histogramme rien que pour vous, amateurs d’Excel ! 

graph

Voilà voilà ! Vous avez eu le classement des mangas et des animes des Collégiens de Calédonie ! Maintenant libre à vous d’aller lire ces œuvres si ce n’est pas déjà fait mais vous pouvez aussi checker les débats menés par les élèves et les membres de Manga NC dans la deuxième partie de l’article qui arrivera incessamment sous peu !

[Edited by Babiwan]