Les Anime de l’Automne 2017 sont là !

Bon, on a voté pour les préférés de la saison dernière et c’est bien beau tout ça mais on a une nouvelle saison sous les bras les amis !

Si vous n’avez pas le temps/la flemme de regarder ce qu’il sort je vous prémâche le travail (mais bien entendu, cet article manquera d’objectivité huhuhu).

~ LES SUITES ~ 

Shokugeki no Souma [Saison 3]

Toujours plus de bouffe et toujours plus de gens à poil ! Miam !

Kekkai Sensen [Saison 2]

(Aussi connu sous le nom de) Blood Blockade Battlefront revient pour une saison 2 et c’est toujours autant le bordel ♥

Gintama. Porori-hen [Saison 6]

Et c’est parti pour la saison 6 de One P-…GINTAMA

Osomatsu-san [Saison 2]

On est une petite bande à vanter le génie comique de cette série et 2 ans plus tard on a enfin une suite !!! Avec une première partie d’épisode se moquant brillamment de la consommation « aveugle » de ce qui est populaire (dixit Totoko : « On s’en branle de la qualité, ça se vendra de toute façon » ) ce qui revient à de l’autodérision (vu le succès de l’anime au Japon), bref on peut dire qu’ils sont de retour en force et en forme !!!

San Gatsu no Lion [Saison 2]

Les aventures de notre mélancolique joueur de Shôji préféré reprennent !

Hoozuki no Reitetsu [Saison 2]

J’osais plus espérer. Un de mes anime préféré de tous les temps reprend. Si vous aimez les (BONNES) histoires de Yôkai et les comédies, jetez-vous dessus !!!

Himouto Umaru Chan [Saison 2]

Encore une bonne comédie qui reprend, Umaru c’est la nana qui a la flemme, qui fout la flemme et préfère passer ses journées à se goinfrer de chips et de coca tout en jouant à des jeux vidéos… SŒUR DE LUTTE

Love Life Sunshine!! [Saison 2]

Bon ok j’avoue j’ai pas suivi la saison 1 mais hey ! Y’a plein de figurines méga classes qui sortent sur cette série alors pourquoi pas !

ClassicaLoid [Saison 2]

C’est la saison 2 et c’est toujours autant du grand n’importe quoi, on démarre la saison en beauté avec Beethoven et son LANCE-FLAMME \o/

Yuuki Yuuna wa Yuusha de Aru [Prequel + Sequel]

Il s’agit de deux fois 6 épisodes. Apparemment les 6 premiers épisodes sont un prequel de l’anime Yuuki Yuuna wa Yuusha de Aru sorti en 2014. Et les 6 derniers épisodes sont la suite directe de 2014.

~ LES NOUVEAUX ~

(par ordre alphabétique, comme ça pas de jaloux !)

Anime-Gataris

Premier épisode insuffisant, j’ai besoin de voir la suite (ce qui est un bon signe, nan ?). C’est l’histoire d’une nana « normale » qui va rencontrer une autre nana hyper fan d’anime (le genre qui suit toutes les saisons…NON NON JE ME SENS ABSOLUMENT PAS CONCERNÉE OU EST-CE QUE VOUS ALLEZ CHERCHER ÇA), touchée par la passion de sa camarade elle va proposer de rouvrir le club d’anime du lycée.

Black Clover

Le manga est déjà un gros carton au Japon, donc à mon avis l’anime va suivre. Il est déjà connu comme le prochain gros hit à la « Naruto » , ça promet !

Blend S

Si comme moi vous avez aimé les du genre WORKING, cet anime est fait pour vous. L’héroïne a naturellement un « regard mauvais/blasé » qui la fait galérer pour trouver un boulot… ce qui tombe plutôt bien quand un étranger excentrique lui propose de travailler pour son café où chaque serveuse joue un rôle et qu’il lui propose le rôle de la « S » ou Sadique.

Boku no Kanojo ga Majime Sugiru Shojo Bitch na Ken

C’est l’histoire d’un mec normal qui veut une relation normale avec sa petite copine sauf que cette petite copine a lu un peu trop n’importe quoi sur internet…

Code:Realize – Sousei no Himegimi

Anime qui assume à 200% son inspiration speampunk. À Londres dans une époque inconnue, une jeune fille isolée dans un manoir à cause de sa monstrueuse capacité à empoisonner tout ce qu’elle touche, se fait capturer par les soldats de la Reine et est secourue par un groupe de voleurs un peu farfelus…
Avec un chara-design sympathique, un rythme soutenu et une bonne dose d’action, on lui pardonnerait même son côté un peu kitsch par moment :p

Dies irae

Alors franchement, il y a un épisode 00 ‘Prologue’ qui est sorti mais ne le regardez-pas (sauf si vous avez envie d’être écœuré par l’anime avant même d’avoir vu un « vrai » épisode 1). Premier épisode assez surprenant avec des passages en hallucinations ou flashbacks ? Je suppose qu’il faut en voir un peu plus pour se faire une idée.

Evil or Live

Retour du studio chinois Haoliners avec l’histoire de jeunes addicts aux jeux en ligne que les parents envoient en école de redressement où ils se font joyeusement BATTRE jusqu’au sang et HUMILIÉ sans que la société extérieur n’en soit consciente. #JoieDeVivre #MerciMaman

Garo: Vanishing Line

Budget animation/bastons : IT’S OVER 9000
Budget musique : PLUS ULTRAAAAA
Budget boing-boing des boobs : OPPAI DESU
Budget courses en moto : INFINITY
Budget scénario/personnages : porkoa fèr?
Espérons que ça s’améliore pour les épisodes suivants !

Houseki no Kuni

Aussi connu comme L’Ère des Cristaux, le chara-design est un peu surprenant mais c’est la première fois que j’ai envie de suivre en anime en CGI (3D), franchement les mecs ont TOUT compris à la 3D et l’exploitent à merveille dans les bastons où les plans tournent à 360°, c’est brillamment pensé et les OST sont tellement belles que j’ai déjà prévu de les acheter dès qu’elles sortent.

Infini-T Force

Au départ quand j’ai vu que c’était en CGI, j’avais presque décidé de laisser tomber et de pas le voir et finalement C’EST TROP BIEN CARRÉMENT !!! La 3D est tellement belle que ça me fait penser à un film de Square Enix parfois. Franchement, si vous aimez les histoires de supers-héros, jetez-vous dessus. Les bastons sont superbes, la gestion des couleurs aussi et on le voit dès les 5 premières minutes tellement on nous en met plein la vue. L’histoire réunit (pour la première fois ?) 4 héros très connus du studio Tatsunoko Production : Polymar, Gatchaman, Tekkaman et Casshern ♥

Imouto sae Ireba Ii.

Au début, quand j’ai lancé l’épisode j’ai cru que je m’étais trompée et avais lancé une vidéo de mon dossier hentai… mais non en fait, c’était bien ça. Vous pensez que j’exagère ? Matez les 2 premières minutes vous allez comprendre. Sérieux, regardez pas ça si y’a des gens derrière vous… bref, ça parle d’un écrivain.

Inuyashiki

Hey ! Vous vous souvenez de Gantz ? Bin l’auteur a fait une nouvelle série, j’ai lu les mangas et c’est une TUERIE (Tuerie ! Vous saisissez le jeu de mot ? Mais rigolez laaaaa) avec un héros peu orthodoxe MAIS un héros dans tous les sens du terme ! (Ah oui et l’Opening et Ending sont bien parti pour être dans les TOP 5 de la saison pour les otakus.)

Just Because!

Surprenant. Je n’ai pas d’autre mot pour décrire cet anime. Oubliez l’histoire des nouveaux élèves qui entrent au lycée, ici l’histoire suit une classe de Terminale. Mélancolie, regrets, passation de responsabilité (club ou délégué) et choix d’avenir, c’est pourtant un premier épisode plein d’espoir qu’on nous offre. L’anime me fait un peu penser à cette ambiance très particulière qu’il y a la veille des grandes vacances, quand tous les exams sont finis et qu’on sait que le temps qu’on passe à l’école avec ses amis/camarades est compté, on en profite tout en étant un peu nostalgique à l’avance. Bref, super premier épisode.

Juuni Taisen

C’est rare que je dise d’un anime d’action que c’est une perle mais… là je le dis, c’est une perle. Parmi les épisodes que j’ai vu de la saison les meilleures animations niveau baston sont celui-ci et Garo. Sauf qu’au contraire de Garo, si le concept de Juuni Taisen a l’air simple : une bataille jusqu’à la mort entre 12 guerriers représentant les 12 signes du zodiaque chinois, l’anime a son lot de plot twists et retournements de situation, le tout avec un humour noir absolument exquis 👌

Kino no Tabi

On suit les aventures d’une mystérieuse voyageuse dans un anime qui peut paraître pépère mais qui réserve tout de même quelques surprises puisque dès le premier épisode l’héroïne a l’intention de se rendre dans une ville où l’on dit que le meurtre y serait autorisé…

Konohana Kitan

C’est le petit anime pépère de la saison avec des lolis à oreilles de chat (enfin de renard ♥) et du moe à profusion !

Kujira no Kora wa Sajou ni Utau

Aussi connu comme Les Enfants de la Baleine, il s’agit d’une dystopie/post-apocalypse/steampunk dont l’univers fait à la fois penser à Atlantide de Disney et à Nausicaä de Miyazaki. Je dis ça, je dis rien mais très honnêtement les enfants, de tous les premiers épisodes que j’ai vu jusqu’à présent je crois que le bijou de la saison ça va être celui-là (le temps nous le confirmera ou pas).

Mahoutsukai no Yome

Aussi connu comme The Ancient Magus Bride, c’est l’adaptation du manga éponyme par le Studio Wit (Attaque des Titans, Seraph of the End), dès le premier épisode on nous balance de la sirène, des fées et tout un tas d’autres bestioles bizarres, ça promet du pâté !

Net-juu no Susume

C’est l’histoire d’une meuf qui commence à jouer à un MMORPG et donc elle décide de faire un personnage masculin beau-gosse (NON NON JE NE ME SENS PAS DU TOUT CONCERNÉE) et elle va rencontrer dans le jeu une loli super mignonne qui va l’aider mais dans la vraie vie cette loli est en réalité… [Insert IT’S A TRAP meme here]

Ousama Game The Animation

Aussi connu sous le nom de King’s Game, si vous aimez les anime d’horreur où les élèves d’une classe sont forcés de participer à un jeu malsain sous peine de MOURIR DANS D’ATROCES SOUFFRANCES alors c’est pour vous bande de psychopathes ♥

Robomasters The Animated Series

Anime que j’ai trouvé bien sympa malgré le pinaillage du héros à la fin du premier épisode. Il ne s’agit pas de mecha ni de combats de robots (ou pas exactement) mais de matchs alliant travail d’équipe et performance des robots et c’est bien agréable comme concept ! Bon, la vostfr n’est pas encore sortie, j’espère que ça ne va pas trop tarder.

Sengoku Night Blood

Je… je ne m’attendais pas à tomber sur un harem inversé !!! Sérieux, je pensais que ça serait un truc à la Touken Ranbu et à la place je me retrouve avec une meuf perdu dans un monde parallèle avec une quinzaine de samurai jeunes et beau-gosses dont certains AVEC DES OREILLES ET UNE QUEUE DE NEKO ?!!!! ………………….*rajoute l’anime dans ses favoris*

Shoujo Shuumatsu Ryokou

J’ai pas très bien compris pourquoi j’ai regardé mais je dois avouer que cet anime a un effet… apaisant. C’est pourtant l’histoire de 2 petites filles laissées pour compte pendant la guerre et parallèlement, avoir vécu tant d’horreurs fait qu’elles s’émerveillent des petites choses de la vie. Alors, tout est tranquille ? Eh bien il faut croire que non si la scène de la « dispute » est une sorte de présage à ce qui est à venir…

The iDOLM@STER SideM

Il fallait s’y attendre après le succès des premiers anime, cette fois-ci ils le font avec des garçons ! Bon il y a en tout 3 anime d’idol masculin cette saison avec Dynamic Cord et Tsukipro (dont je ne parle pas dans l’article du coup) mais j’ai de loin préféré celui-ci qui raconte la montée d’un groupe d’idol plutôt que de parler d’un quotidien d’idol déjà célèbres. Et j’ai apprécié que, avec autant de personnages masculins, ils prennent bien le temps d’introduire un groupe par épisode (ne ratez pas l’épisode 00 « prologue »).

Two Car

Bon bin, c’est l’histoire de lolis qui font des courses de side-car… c’était sympathique, on sent qu’ils ont essayé de reproduire du Bakuon donc on ne peut pas s’empêcher de faire la comparaison et vu que je le trouve personnellement moins bien que Bakuon, c’est mal barré.

UQ Holder!

Vous vous souvenez de l’auteur Love Hina et Negima ? Dans cet anime on découvre ce qui arrive plusieurs années après Negima. Bon je dois dire que je me suis laissée avoir, quand on regarde le début de l’anime on pense mater un p’tit shounen mignon, l’opening est kawaii ♥ le soleil brille, le ciel est bleu, les oiseaux chantent et d’un coup LE KETCHUP COULE À FLOT ET DES MEMBRES DÉCAPITÉS VOLENT PARTOUT……..bref, *se roule en boule dans un coin de la salle*… j’étais pas prête.

URAHARA

Vous reprendez bien une pincée de kawaii pour aller avec la sauce kawaii sur votre kawaii ? Bon c’est le bazar cet anime mais c’est pas si surprenant vu qu’il suit les aventures de lolis de shinjuku qui ont un magasin de mode (et la mode à Shinjuku C’EST le bazar et c’est ce qui fait son charme !), ah oui et qu’elles doivent se battre contre des aliens voleurs de Culture. L’animation est dynamique et colorée mais faut pas être allergique au kawaii parce qu’on voit rose/paillette longtemps après visionnage ♥

Alors, vous êtes prêt pour cette nouvelle saison maintenant !

 

Sans parler de mes goûts personnels (bien que ce soit difficile) les épisodes 1 que j’ai trouvé les plus réussis sont :

  • Houseki no Kuni
  • Imouto sae Ireba Ii.
  • Infini-T Force
  • Just Because
  • Juuni Taisen
  • Kujira no Kora wa Sajou ni Utau
  • Shoujo Shuumatsu Ryokou
  • UQ Holder

Et vous, quels anime avez-vous envie de suivre cette saison ?

Publicités

TOP Anime Été 2017 des calédoniens !

Cher groupe Manga NC,
On vous a demandé de voter et vous avez répondu à l’appel, un grand merci à vous !
Sans plus attendre, on vous dévoile le classement de la saison !

8/ [EX-ÆQUO] Koi to Uso/ 18if / Isekai Shokudou

Une belle surprise en ce début de classement, bien que je sois personnellement étonnée que Koi to Uso ne soit pas classé plus loin, comme je sais que vous aimez les histoires à la CLANNAD, ANGEL BEATS et compagnie…

Isekai Shokudou

Episodes : 12
Genres : Comédie – Fantasy – Mystère – Gastronomie
Studio d’animation : SILVER LINK.
Editeur : Crunchyroll

Le « Youshoku no Nekoya » est un restaurant qui sert les salariés des alentours depuis une cinquantaine d’années. Cependant, ce restaurant est fermé tout les samedis pour servir des invités un peu spéciaux. En effet, des clients de races différentes viennent dans ce mystérieux restaurant pour déguster les fameux plats de cet établissement.

On a souvent notre lot d’anime tranquilou et pépère, et cette saison, c’est Isekai Shokudou ou « Restaurant to Another World » qui est là pour nous… Surtout, regardez-le pendant le repas de midi, sinon c’est galère !

Koi to Uso

Episodes : 12
Genres : Comédie – Drame – Romance – School Life – Slice of Life
Studio d’animation : LIDEN FILMS
Editeur : Wakanim

Dans un futur proche, lorsque les jeunes lycéens japonais atteignent l’âge de 16 ans, ils sont mariés de force à une partenaire que le gouvernement choisit. Yukari Nejima est un jeune lycéen âgé de 15 ans. Il vit dans un petit coin du pays et ne peut tout simplement pas aller de l’avant dans la vie. Au niveau des études et du sport, il est en dessous de la moyenne, mais au plus profond de lui, il cache quelque chose dans son coeur : son amour pour Misaki Takasaki. Dans un monde où l’amour est interdit, qu’arrive-t-il aux personnes qui tombent amoureuses ?

Comme je le disais au début, je suis étonnée de le trouver aussi bas dans le classement, si on avait une bonne (que dis-je, excellente !) romance cette saison, c’était celle-ci avec un concept qui peut paraître, à première vu, un peu « déjà-vu » mais on a notre lot de rebondissements et plot twists tout au long de l’anime qui nous garde éveillé (TRÈS éveillé).

18if

Episodes : 13
Genres : Action – Aventure – Drame – Mystère – Surnaturel
Studio d’animation : Gonzo

Haruto Tsukishiro se réveille dans un étrange monde onirique, il cherche un moyen d’en sortir mais pour cela il va devoir faire face à la sorcière qui a créé ce rêve. Il n’aura pour aide qu’une étrange jeune fille aux cheveux blancs et un chat…qui parle ?

Je suis agréablement surprise de le trouver dans le classement, je pensais être la seule à adorer cet anime, comme quoi !
Le concept de 18if est assez particulier : soit on aime, soit on n’aime pas, il n’y a pas d’entre deux. L’histoire se déroule dans un rêve et le personnage principal en est conscient, donc il prend des décisions qui peuvent paraître assez légères au début de l’histoire mais, hey, c’est un rêve donc on s’en #balek un peu ? Tout ça pour qu’au final on se rende compte que le héros fait lui-même parti du mystère de ce monde des rêves.
Sauf que là où cet anime va surprendre c’est son côté extrêmement ambitieux : plans coupés dynamique, caméra qui bouge, volte-faces etc qui vont contribuer à l’aspect imprévisible du rêve tout en contribuant au déroulé de l’histoire. Dans chaque épisode on trouve une « sorcière » liée à un rêve, et comme chaque sorcière est différente, chaque rêve l’est aussi. On peut avoir un épisode coloré, puis le suivant très sombre et gore, puis celui d’après très doux et dramatique, puis celui d’ensuite avec carrément l’animation qui passe en 3D pour enfant (WTF !!!).
Hélas, la seule chose que j’aurais à déplorer et qu’on a tous remarqué c’est le manque de budget pour un anime aussi ambitieux (même si ça m’a pas empêché de kiffer, et clairement, vous non plus).

7/ Hajimete no Gal

Episodes : 10
Genres : Comédie – Ecchi – Romance – School Life – Slice of Life
Studio d’animation : NAZ
Editeur : Crunchyroll

L’été, la « saison des amours » est arrivée, mais trouver une petite amie pour Hashiba Junichi, un jeune lycéen, est plus dur qu’il ne l’espérait. Pour l’aider, ses amis vont alors le forcer à se confesser à Yame Yukana. Toutefois, les choses ne se passent pas vraiment comme prévu car, aussi improbable que cela puisse paraître, Yukana accepte de sortir avec lui !

Mais… que vois-je au loin ? Censure-chan… est-ce bien toi ??? Je ne t’avais plus vu depuis Prison School 😮
Vous l’aurez compris c’est l’anime harem fan-service et un peu (BEAUCOUP) WTF de la saison (si vous aimez les meufs, bien sûr) donc euh… du coup bin… je vais vous laisser, salut bisous tchao on s’appelle on s’fait une bouffe *se casse*.

6/ [EX-ÆQUO] Katsugeki Touken Ranbu / Shoukoku no Altair / Knight’s & Magic

Visiblement, vous ne saviez pas pour quelle heroic-fantasy voter cette saison donc vous avez voté en masse pour LES TROIS… ok.

Katsugeki Touken Ranbu

Episodes : 13
Genres : Action – Fantasy
Studio d’animation : ufotable
Editeur : Wakanim

L’histoire suit Saniwa qui possède le pouvoir de donner vie aux objets. Afin de lutter contre des forces maléfiques qui tentent de réécrire l’Histoire, Saniwa entreprend un voyage à travers les époques pour retrouver des épées historiques japonaises, auxquelles il donne une vie et une apparence humaine.

C’était l’anime BASTON de la saison et on en prend plein la tronche dès le premier épisode. L’animation est tellement belle que parfois je regardais deux fois une action. L’anime sait brillamment faire monter la pression et gérer le taux de suspens/rebondissement avec une bonne grosse dose de musique épique derrière et puis…wouahou, la hype !!!
Bon par contre, les bastons (et les beaux-gosses) c’est vraiment la seule raison pour laquelle je regarde hein (mais c’est une très bonne raison OK !!!).

Shoukoku no Altair

Episode : 24
Genres : Action – Drame – Fantastique – Fantasy – Historique
Studio d’animation : Mappa
Editeur : Amazon Prime Video

Dans un univers fantastique inspiré du bassin méditerranéen à l’époque où les empires rivalisaient de puissance… Mahmut est le plus jeune homme à accéder au rang de pacha, général de haut rang dans la stratocratie de Türkiye. Accompagné d’Iskandar, son fidèle aigle royal, ce pacifiste sillonne le pays pour déjouer les conflits. Malheureusement, tous ses compatriotes ne partagent pas ses convictions et l’empire Balt-Rhain guette la moindre occasion pour étendre son territoire… Notre héros arrivera-t-il à conserver son intégrité au milieu de ces jeux de pouvoir où complots et trahisons sont monnaie courante ?

Encore un petit bijou sorti cette saison, si la baston était le point fort de Touken Ranbu mais pas le scénario, il s’agit ici du contraire. On se rend bien compte que la guerre est quelque chose de plus subtile que « celui qui tape le plus fort gagne ». Dans Shoukoku no Altair, la part de jeu politique, d’influence et de diplomatie a autant d’importance (voire plus) que le combat lui-même, puisque le but du héros est justement d’éviter la guerre ! (ça change !)

Knight’s & Magic

Episodes : 13
Genres : Action – Comédie – Fantasy – Magie – Mechas – Médiéval – Romance
Studio d’animation : 8 Bit
Editeur : Wakanim (Simulcast / Streaming)

Suite à un tragique accident de voiture, un jeune otaku fan de mecha meurt puis se réincarne dans le corps d’Ernesti Echevalier, surnommé Eru, tout en conservant ses souvenirs de sa vie antérieur. Peu à peu, Eru découvre qu’il est dans un autre monde et décide de travailler dur pour devenir pilote de Silhouette Knight, des armes humanoïdes qui le font rêver.

Toute bonne saison qui se respecte a son anime mecha mais le tout est de faire un BON anime mecha… ce que réussit Knight’s Magic à merveille ! L’héroïne est… HEIN QUOI C’EST UN MEC ??!!!
[Merci de patienter pendant cette courte page de publicité]
… *respire*… je… euh… je disais quoi ? Ah oui, l’héroïn- euh héros NON MAIS VOUS ÊTES SÉRIEUX.
[N’oubliez pas de ne jamais conduire sous l’influence de l’alcool/cannabis/kava et de toujours bien attacher votre ceinture de sécurité – ceci était un message du gouvernement de la nou-]
Le héros est extrêmement intelligent, ingénieux et ne manque pas de culot pour réaliser son rêve : piloter un robot ! Le rythme est très dynamique, pas de pinaillage, on va direct aux passages intéressant de l’histoire et c’est appréciable !

5/ Youkoso Jitsuryoku Shijou Shugi no Kyoushitsu e

Episodes : 12
Genres : Comédie – Drame – Romance – School Life – Slice of Life
Studio d’animation : Lerche
Editeur : Crunchyroll

Kiyotaka Ayanokōji est un élève de la classe D, regroupant les pires élèves de l’établissement Kōdo Ikusei, une école prestigieuse dotée d’installations ultramodernes. Chaque mois toutes les classes se voient attribuer un nombre de points permettent des achats en tout genre au sein de l’école (nourriture, jeux, consoles, …). Le hic ? Ces points sont attribués en fonction des notes et comportement des élèves en classe…

Les anime avec les noms à rallonge fonctionnent toujours aussi bien, est-ce un signe d’un anime de qualité ? Très bonne question, en attendant vous avez été beaucoup à le hisser très haut dans le classement !
Donc, si vous vous retrouvez dans une école de rêve où vous êtes logé, nourri, blanchi et où on vous file 100 000 balles tous les mois vous me diriez que c’est trop beau pour être vrai ? AH vous n’auriez pas tort…

4/ Fate/Apocrypha

http://www.dailymotion.com/video/x5syach

Episodes : 25
Genres : Action – Drame – Historique – Surnaturel
Studio d’animation : A-1 Pictures

L’histoire de Fate/Apocrypha se passe dans un monde alternatif de Fate/stay night, où le Saint Graal a disparu depuis plusieurs années après la Troisième Guerre du Graal.
Dans les années 2000, le groupe prétendant avoir le Graal, Yggdmillennia lance une nouvelle guerre mais le système de secours du Saint Graal s’active invoquant ainsi, non pas sept mais quatorze Servants.
Ceci marque alors le début d’une Grande Guerre du Saint Graal dans la ville de Trifas, où deux factions s’affrontent : la faction Noire, principalement composée des membres du groupe Yggdmillennia, et la faction Rouge, composée des membres de L’Association des Mages. Mais à situation exceptionnelle dit mesures exceptionnelles et le Saint Graal lui-même invoquera un Servant en tant que médiateur de cette Grande Guerre.

Pas étonnant en somme de voir un anime Fate aussi haut dans le classement bien que j’en entends au fond de la salle qui sont déçus qu’il n’ait pas fini plus haut.
Ceci dit, les fans de la franchise ont été servis cette saison avec le DOUBLE de servant/master pour le DOUBLE de bastons épiques !

3/ Kakegurui

Episodes : 12
Genres : Action – Drame – Ecchi – Jeux – Mystère – Psychologique – School Life
Studio d’animation : Mappa
Editeur : Netflix

L’Académie privée de Hyakkaou est un établissement pour les personnes privilégiées un peu particulier. Quand vous êtes les enfants des plus riches des riches, ce n’est pas votre prouesse athlétique ou la sagesse des livres qui vous maintient tout en haut. C’est votre don pour les jeux d’argents. Dans l’Académie privée de Hyakkaou, les gagnants vivent comme des rois et les perdants sont condamnés à devenir des animaux de compagnies. L’histoire se centre sur Yumeko Jabami une mystérieuse étudiante récemment transférée qui a plus d’un tour dans son sac et Suzui, un élève persécuté réduit au statut de « chien » (ou esclave) après avoir perdu une grosse somme d’argent lors d’un pari.

Il faut dire que Kakegurui a tous les éléments pour plaire, un concept de « match » original, pas de baston mais des paris sur divers jeux (cartes, plateau) avec de la triche (sinon c’est pas rigolo) et de la contre-triche (encore plus rigolo), des personnages féminins très présents (quota de boobs : check ✔ ) qui enchaînent entre les visages de psychopathes et d’orgasme (c’est le jeu de carte qui est orgasmique, hein…comment ça c’est illogique ? TG c’est le Japon).
Bon ça faisait beaucoup de parenthèses sur ce paragraphe mais vous avez pigé l’idée ?

2/ Ballroom e Youkoso

Episodes : 24
Genres : Comédie – Compétition – Drame – Romance – School Life
Studio d’animation : Production I.G
Éditeur : Amazon Prime Video

Tatara Fujita est un jeune homme n’ayant ni rêve, ni passion et ne sachant quoi faire de son futur. Alors qu’il est racketté par d’anciens camarades de classe, il est sauvé par Kaname Sengoku, un danseur de salon professionnel. Ce dernier décide de l’inviter à faire un cours d’essai où il y fera la rencontre de Shizuku Hanaoka, une jeune fille fréquentant le même collège que le sien, ainsi que de Tamaki. C’est en voyant le championnat de danse de l’année précédente que Fujita est se décide à changer pour devenir un danseur pro.

Enfin un thème qui change : la danse de salon !
Ok, quand c’est écrit comme ça sur le papier ça fait peur, on sait pas trop dans quoi on s’engage mais je vais vous dire moi : c’est génial !
Animation dynamique et toujours au taquet, personnages attachants qui évoluent, compétition de haute volée avec sa bonne grosse dose de suspens et pas mal de rebondissements. L’essayer, c’est l’adopter !
Et si vous avez besoin d’un petit coup de pouce pour vous décider Meepow vous décrit la BEST WAIFU de la saison dans un article !

1/ Made in Abyss

Episodes : 13
Genres : Aventure – Drame – Mystère – Surnaturel
Studio d’animation : Kinema Citrus
Éditeur : Wakanim

« Abyss », un lieu intriguant et nimbé de mystère. Un trou béant, seul lieu inexploré du monde. Un endroit fascinant et dangereux. Rico, jeune orpheline, a grandi dans une petite ville située au bord du gouffre tout en rêvant de devenir cavernière, comme sa mère.
Un jour, alors qu’elle se décide à entrer dans l’Abyss, elle rencontre un étrange robot qui ressemble à s’y méprendre à un être humain.

Ahhhhh, je ne vais pas m’étendre dessus car je l’ai déjà fait dans un article mais je suis contente de constater que beaucoup pensent comme moi que, si ce n’est pas l’anime de l’année, c’est au moins l’anime de la saison !

La suite du classement

(pour les curieux)

votez2017t

Sensual Pleasure #1 : L’avis des lectrices (Part1 – Le pur Yaoi) [+ 16]

Bonjour les ami(e)s ! Aujourd’hui j’inaugure le premier numéro de Sensual Pleasure ! Et oui, jalouse de Soryam, j’ai décidé que moi aussi j’avais le droit d’avoir ma propre rubrique. Et comme je ne publie pas que du Yaoi, quoi de mieux que de rassembler ma spécialité dans un abonnement … spécial ! Evidemment, ma Kouhai Tsuki-chan me secondera lors de la rédaction de prochains numéros.

Avertissement : Ces articles sont réservés au jeunes filles (ou garçons) de plus de 16 ans. Il se peut que certains articles contienne du contenu choquant ou inapproprié aux jeunes enfants. La mention [+ 18] figurera sur les articles au contenu pornographique. Merci de votre compréhension.


Bon. Rentrons donc dans le vif du sujet. J’ai demandé à certaines fujoshis de Manga NC de m’en raconter un peu plus sur elles et leur relation avec le Yaoi histoire de faire un peu le tour du panel et de voir quel public pouvait cibler mes articles. Je dois vous avouer que je me suis sérieusement demandée si mes articles avaient de l’ampleur et servaient à quelque chose. Mais passons. J’ai donc organisé un jeu Yaoi (qui servait fichtrement à rien pour le coup, à part vous emm..bêter :v ) et j’ai pu récupérer un petit groupe assez varié de fujoshi. Je dis varié parce que certaines lisent du vrai Yaoi pur et dur (comme moi 😉 ) et d’autres ne sont que d’uniques adeptes de Ship et de fanfictions. Je vais donc faire 2 parties. Une sur le Yaoi et une sur le Ship.

Commençons donc par le Yaoi :

Elearya : Et la première candidate est : GABY !!

 

Gaby : Hey hey hey ! C’est moi Gaby, UNE fujoshi (et fière de l’être !)~ Avant tout autre chose, admirez cette cuteness !

haikyuu
Elearya : Alors Gaby. Décrivez nous un peu votre bibliothèque.

 

Gaby : Ma collection papier n’est malheureusement pas très fournie (Moins d’une dizaine de manga Yaoi 😥 ) mais j’ai bien l’intention de la remplir :v Heureusement qu’Internet est là~ Entre Fanfictions et Doujinshi, mes yeux ainsi que mon imagination sont bien nourris :3

 

Elearya : Quand et comment avez-vous commencé à lire des Yaoi ?

 

Gaby : Je ne sais plus trop quand j’ai commencé à m’intéresser à ce genre mais c’est une amie qui m’a fortement influencée et je ne regrette pas du tout d’avoir plongé dedans~ J’aime vraiment lire des fanfictions en général, Yaoi ou pas, et je recherche constamment de nouveaux couples qui sont quelquefois très atypiques (Du style OiKuroo de Haikyuu!! ou KagaKi de Kuroko no Basket~) mais j’aime tout autant les coupes plus courants, plus évidents tels que BokuAka (HQ!!) mon OTP du moment~. Je passe la plupart de mes soirées sur des sites tels que fanfiction.net ou AO3 qui sont vraiment du pain béni pour tous fujoshis ou fudanshi~ [Note Elearya : Oh ! ça m’intéresse ce que tu dis la. Hum je vais googlisé ça :p ]

 

Elearya : Qu’est ce qui vous plait dans le Yaoi ?

 

Gaby : Pourquoi j’aime le Yaoi ? Je peux difficilement répondre à cette question… C’est comme si on me demandait pourquoi j’aime le chocolat ! Je pense même que ce serait plus facile de répondre à cette question… x) Je lis du Yaoi ou Shounen-ai comme je peux lire des Shojo. Comme tout autre genre on trouve d’excellents manga tels que In these Words, Ten Count ou Caste Heaven, comme il y en a des complètement WTF et trash (Je n’ai pas de noms en tête là de suite mais j’en ai lu pas mal…)

 

Elearya : Quel est votre Yaoi préféré de tous les temps ?tencounts

 

Gaby : Mon Yaoi préféré est et restera Ten Count. J’ai vraiment un gros coup de cœur pour ce manga et j’espère vraiment pouvoir acheter la version papier un jour. Tout, l’histoire comme les personnages, me captive et me touche comme peu de manga ont pu le faire (Je ne parle évidemment pas des manga du style KnB ou HQ!! où je fangirl plus qu’autre chose et qui ont une bonne histoire mais pas vraiment « profonde »… Je ne suis pas sûre d’être claire mais bon :3) si bien que j’attends chaque chapitre avec impatience.

 

Elearya : Quel serait votre Seme ou Uke idéal ?

 

Gaby : Je dirai que le Seme devrait être possessif, légèrement agressif (pas trop quand même, juste pour mettre un peu de piment) tout en étant doux et protecteur~. Par contre, je n’aime pas vraiment quand le Uke est pleurnichard ou se laisse faire ! Il faut qu’il s’affirme autant sinon plus que le Seme sinon c’est trop facile et peu intéressant. Pour moi, les deux doivent être sur un même pied d’égalité (je ne dis pas non aux relations dominant/dominé tout de même..!).

 

Elearya : Vous avez gagné un bonus en participant à notre Grand Jeu Yaoi. Vous avez le droit de nous présenter un manga. Lequel choisissez-vous ?

 

Gaby : J’ai décidé de vous présenter le manga Magi~ C’est un de mes manga préférés car il fait réfléchir tout en ayant une histoire qui tient la route (Fait assez rare, de mon point de vue, pour être souligné) avec des personnages extrêmement fascinants (Sinbad <3) et attachants (Ja’far ❤ <3). Le manga papier compte à ce jour 23 tomes en VF et 30 en VO et l’histoire en est à son dernier arc. Une superbe adaptation en anime comprenant 2 saisons de 25 épisodes, sorties respectivement en 2012 et 2013 a été réalisée par le studio A-1 Pictures (Ao no Exorcist, Fairy Tail). Il existe également un spin-off, en anime et manga, Sinbad no Bouken, relatant les aventures d’un des personnages rencontrés dans la série originale : Sinbad (Of course…). L’histoire principale est centrée sur Aladdin, un jeune garçon qui rencontre un cocher nommé Ali Baba dans le désert. Mais Aladdin est loin d’être inoffensif car c’est un Magi et il possède une flûte où un géant peut en sortir ! Les deux garçons vont partir à la conquête d’un Donjon, lieu rempli de richesses mais dont personne n’est jamais revenu vivant…

Je conseille donc vraiment à tout le monde ce manga exceptionnel~ (Je tiens tout de même à préciser que je ne suis pas ce manga à cause des multiples ship Yaoi potentiels mais bel et bien pour l’histoire !).

Voilà, c’est tout pour moi~


Elearya : Merci Gaby : Passons à la candidate suivante ! Lynou ! Alors, Lynou. Pourquoi aimez-vous le Yaoi ?

 

Lynou : C’est très dur de répondre à la question « Pourquoi j’aime le yaoi » quand moi-même je ne suis pas sûre à 100% de la raison. Mais bien entendu que c’est pour l’histoire d’amour, les sentiments, la passion le…le….bon ok soyons honnête : LES SCENES DE CUL.

Là je parle du yaoi hardcore que je distingue du yaoi soft. De façon générale, je suis capable d’aimer n’importe quelle histoire d’amour, que ce soit entre garçons ou entre filles, si j’accroche aux personnages et à l’histoire je vais avoir envie qu’ils aient une fin heureuse, et je vais être triste s’il leur arrive du malheur etc.

Là où le yaoi se différencie c’est dans les scènes de sexe.

Je ne surprendrai personne en disant que je regarde beaucoup de hentai (et je ne connais aucun otaku aussi bien fille que garçon, qui ne le fait pas) seulement voilà..le public cible du hentai c’est l’homme hétérosexuel. De ce fait, en tant que femme hétéro, c’est extrêmement rare de trouver un hentai qui rempli tous mes critères de satisfaction.

Je retrouve notamment de façon trèèès récurrent le scénario de la nana qui se fait plus ou moins violer et qui se retrouve par la suite addict au sexe et….uniquement au sexe. Elle perd son état de « personne » et devient juste un « objet » (et elle est contente)…Je peux comprendre que ça fasse fantasmer, mais moi qui suis une femme je me projette tout naturellement dans le personnage féminin et je vous assure que ça ne m’excite absolument pas (si vous êtes un homme, essayez vous comprendrez). Hélas, ce genre de scénario c’est quasi 50% du hentai.

Lorsque le scénario se concentre un peu plus sur une relation amoureuse, c’est souvent extrêmement niaise irréaliste : la superbe nana qui se transforme en prédateur sexuel et saute sur notre héros, le garçon caucasien lambda mais à un moment le garçon se « réveille » puis va reprendre le contrôle de la situation puis dominer la fille (MOI C’EST HOMME) qui se retrouve bluffée par tant de force et va en redevenir toute timide (oh je défaaaaaille).

Quand ENFIN je trouve un hentai qui est BIEN, les personnages sont amoureux, consentants, la situation ou le scénario est sympathique et bien…l’image se concentre exclusivement sur le corps, le plaisir féminin et surtout la perte de contrôle du au plaisir féminin.

L’homme dans tout ça ?

Peau de balle.

Rien.

On a très rarement les pensées de l’hommes mais toujours ceux de la femme. Lorsqu’on a les pensées des deux, c’est celle de la femme qui domine. Une seule et unique partie de l’homme existe sur l’image et son visage est, lui, inexistant. On a AUCUN retour du plaisir masculin.

De la même façon que ça semble exciter mes camarades masculins hétéro de voir mis en avant les pensées et le corps féminin dans un hentai, moi ça m’excite énormément de connaître les pensées, puis de voir le corps et le plaisir masculin.

C’est là que le yaoi entre en jeu.

Histoire d’amour, personnages à fleur de peau pris dans une passion amoureuse interdite…ce côté « interdit » rends très vite et très (trop ?) facilement l’histoire prenante.

J’en entends me dire : oui mais il y a du viol AUSSI dans le yaoi !

C’est vrai.

Je ne fais ici pas l’apologie du viol, je parle ici du fantasme.

Contrairement au hentai « classique » dans le yaoi le viol intervient comme l’explosion du désir amoureux (et donc sexuel). Dans le hentai classique le viol se manifeste de la volonté de dominer et posséder, certains diront « salir », l’être pur féminin…et moi, j’aime pas trop l’idée que si je fais l’amour et que j’aime ça c’est que je suis sale ou que je suis l’objet de quelqu’un…bref.

Ce n’est pas nouveau car dans beaucoup de shoujo on voit des baisers ou des calins soudains etc…de la même façon, il s’agit de ce que j’appelle « l’explosion du désir amoureux », de voir qu’un garçon aime une fille de façon tellement forte que ça « déborde », il ne maîtrise plus son corps ni ses actions et, lui l’homme qui est censé avoir le contrôle de ses sentiments et de son corps, se laisse aller à cette passion amoureuse : témoignant ainsi de la sincérité de ses sentiments ! (rappel : on est toujours dans le fantasme féminin là hein, pas de panique XD)

Tout au long du récit yaoi l’amour est le thème redondant, et ça se ressent énormément durant les scènes de sexe. Les personnages se prennent dans les bras, s’avouent leur amour et le désir amoureux implose en même temps que le désir sexuel. Dans le hentai classique tout n’est que pur désir sexuel et animal et ça se voit dans la mise en scène, la déclaration d’amour, s’il y en a une, se fait avant la relation sexuelle puis à la fin. Si elle se fait pendant l’acte, c’est uniquement pour « relancer » ou intensifier la scène. L’amour ne fait que rarement partie intégrante de l’acte, au contraire du yaoi.

Et donc….voilà ! Tout ce qui ne me satisfait pas dans le hentai, je le trouve dans le yaoi.

Par contre je ne « ship » jamais (ou rarement) [Note Elearya : Ouaiiiiis ça t’as pas empêché de shiper Yuri et Vik-chan :v ] les personnages masculins entre eux ☺ (je n’ai pas tous les vices non plus héhé)

J’ai énoooooormément réfléchi avant de vous écrire ce pavé…et encore, j’ai résumé, désolée si c’est long T_T

 

Elearya *Raclement de gorge* : Merci Lynou pour ce … pavé extrêmement instructif ! Mine de rien tu as assez bien résumé ce que je pense du yaoi. Tous les homoph… hommes devraient lire cette interview !

C’est tout pour le moment ami(e)s fushoshi/fudanshi. Dans le prochain numéro, vous aurez : Le SHIPPING ! C’était Elearya en direct des studios de Manga NC ! Bisous sur vos tentacules les gens ❤

[Edited by Babiwan-Kenobi]

Bannière Automne 2016

On a loupé le coche la saison dernière mais cette saison on assure !!!

Pour les nouveaux je vous explique le concept : chaque saison on change la bannière du groupe et du site en y ajoutant des personnages des anime en cours de diffusion. Je tiens à remercier très chaleureusement sa créatrice : Ann Ji !!!

Voici donc la présentation des personnages que vous voyez !

Min-Chan

Anime : TO BE HERO
Studio : Haoliners
Épisodes jusqu’à aujourd’hui : 8
Personnage choisi par : Lÿnou

L’anime TO BE HERO est un de mes gros coups de cœur de la saison parce QUE QU’EST CE QU’ON SE MARRE P*TAIN !!! Gros coup de cœur pour Min-Chan qui fout des pains à tout le monde dont son bon à rien de père, les situations partent en gag assez vite. Mais elle n’est pas que ça ! Min-Chan a également son petit cœur de jeune fille sensible, qui s’inquiète pour son père et qui est toujours prête à laisser une seconde chance aux gens (même les plus chelou). La voix de Min-Chan est excellente, à passer de la jeune yankee badass à la jeune fille angélique DAMN et dire que c’est un premier rôle pour la doubleuse !!!

Enfin un anime qui ch*e sur la bienséance, ça fait du bien de temps en temps !

Ripple

Anime : Mahou Shoujo Ikusei Keikaku
Studio : Lerche
Épisodes jusqu’à aujourd’hui : 8
Personnage choisi par : Meepow

Pour cette saison, Meepow fait dans l’originalité ! (Menteur ! C’est encore une meuf !) [Remarque de Babiwan : perso rien qu’en voyant l’image j’ai dit : c’est sûr c’est Meepow ! Bah ça a pas loupé xD]
Plutôt que de vous spammer à coup de ballons de volley ou de vous faire saigner du nez avec des boobs qui s’entrechoquent, on va opter pour une approche en « douceur » sang-pour-sang korosu kawainess !

Pourquoi avoir choisi Ripple ?
Tch! Tsundere !
Tch! Parce que les ninjas c’est classe ! (Ouais bon elle ressemble pas vraiment à une magical girl, mais pour les autres c’est pareil… Pon!)
Tch! C’est le perso qui semble avoir le background le plus intéressant et SURTOUT l’une des seules qui se débrouille le mieux et qui ne te donne pas envie de l’étrangler ! Pon!
Tch! Cet anime est à la fois un mélange de TOUT et de RIEN mais qui ressemble étrangement à un crossover entre Gakkou Gurashi (sans les zombies) et Selector Infected WIXOSS (sans les cartes).

Bref, une souffrance un plaisir que je souhaitais partager avec vous les amis ! #ViensOnEstBien ❤
Tch! Tu le sens venir l’article ou Pon?!

[Communication de Babiwan : Le jeune Meepow est prié de se rendre au bureau de Miss Elearya pour recevoir du sel et du citron sur les blessures qu’elle va lui faire au fouet, merci;]

Viktor Nikiforov

Anime : Yuri!!! on ICE
Studio : MAPPA
Épisodes jusqu’à aujourd’hui : 8
Personnage choisi par : Elearya

[Note de Babiwan : Quand on parle du loup (des steppes gelées de Sibérie)…]

Ha la la ! Que dire de Victor Nikiforof… Il a transcendé mon cœur et celui de nombre de fujoshis. Il a littéralement explosé mes ovaires. Que dis-je ! Il est carrément remonté le long de mes trompes de Fallope (…. Ça c’est bien dégueu et bien salé xD …. ) : Il est beau, il est sportif. Et il est totalement dévoué au patin à glace. Quand il est sur la piste, il fait passer tellement d’émotions … On dirait juste un ange qui virevolte au gré de la musique. Et pour cause, il sait agrémenter ses prestations de sauts spectaculaires ! Je ne pense pas me tromper quand je dis qu’on attends toutes son quadruple flip exécuté à la perfection et sans le moindre défaut (pardon Yuri ^^’ ). Mais visiblement, Monsieur à une autre passion que le patin… et elle s’appelle (ou plutôt Il s’appelle) … YURI ! XD Il semble très attaché à son apprenti, le bougre. Et il n’arrête pas de traumatiser nos cœurs de fujoshis en se rapprochant lentement de lui, épisode après épisode, tel un prédateur amadouant sa proie *-* D’ailleurs … (Zzzz… Zzzzz…. Aline me souffle à l’oreillette de fermer ma grande bouche…. Si je continue, je vais ENCORE spoiler sous le coup de l’émotion… Zzzzz…Zzzz…). Bref. Victor est parfait. Il formerait tellement un couple parfait avec son Yuri ! Et pour cause *Se bouche les oreilles et se prépare à un cri du cœur de toutes les fujoshis* … WE WERE BORN TO SHIP VIKTURI !

Shimazu Toyohisa

Anime : Drifters
Studio : Hoods Entertainment
Épisodes jusqu’à aujourd’hui : 8
Personnage choisi par : Touky

[Note de Babiwan : Ah. En voilà un autre de loup. Un peu plus enflammé. Et qui a bon goût en plus. All Hail Kôta Hirano ! (y)]

Pour le choix de ce personnage, il va sans dire que ça rentre direct dans mes préférences mangadesque XD.

Toyohisa est un personnage violent au combat mais avec ce charisme de combattant Honorable et son coté « je m’en balec du pouvoir » fait de lui le personnage que je recherche dans plusieurs mangas. La façon dont ‘il est représenté dans l’anime « Drifters » est tout bonnement géniale. « On ne frappe pas les femmes! » ou sinon vous allez goûter a sa terrible colère.

[Babiwan’s pun : The less we can say is that he has some GUTS ! :v]

Touky vous le décapite.

 Directrice Momoko

Anime : Nanbaka
Studio : Satelight
Épisodes jusqu’à aujourd’hui : 8
Personnage choisi par : Lina

Remettons les choses dans son contexte, Nanbaka est un manga sur un groupe de détenus un peu loufoques (je dirais même qu’ils sont COMPLÈTEMENT barrés!) qui essaient de s’évader de NANBA, la prison la plus sécurisée du monde. Elle est composée de plusieurs bâtiments et dirigée d’une main de fer par la directrice Momoko Hyakushiki. Cette impression de dureté qu’elle donne, et bien, elle est adoucie (brisée plutôt! ^^) par ses fantasmes idylliques envers un des chefs de bâtiment, Hajime ! Franchement de quoi se péter des barres de rires tellement elle s’enfonce dans ses délires !! Elle a réussi à me convertir en fangirl d’ Hajime, c’est vous dire!
[Lÿnou : MOI AUSSI JE SUIS DEVENUE FANGIRL DE HAJIME PAR SA FAUTE kyaaaaaa ♥]

Mitsuya Majime

Anime : Fune wo Amu
Studio : Zexcs
Épisodes jusqu’à aujourd’hui : 7
Personnage choisi par : LeMarsoep

« La confection d’un dictionnaire est complètement différente de celle des livres et des magazines. Cela requiert de la patience et de la minutie, une indulgence sans excès envers les mots, tout en gardant une certaine objectivité. Y a-t-il une jeune personne capable de faire ça de nos jours ? » Vous l’aurez compris, Majime est l’élu, le Neo du dictionnaire et le meilleur dans tout ça est qu’il ne le sait initialement pas ! Ce personnage timide découvre farouchement les mots et leur(s) sens à mesure qu’il explore de nouveaux aspects de la vie : le travail en équipe et l’amitié puis l’amour ! (romance lvl fanboy/20) Sa vision du monde semble parfois unique. Ainsi, à travers lui, on a l’impression d’en découvrir un nouveau.

Chidori

Anime : Nobunaga no Shinobi
Studio : TMS Entertainment
Épisodes jusqu’à aujourd’hui : 8
Personnage choisi par : Jam Belios

1521165910208930084541601220788521n


« Un peu de sel avec votre bannière ? »

L’avez-vous remarqué ?

Anime : Pokémon Sun & Moon
Studio : OLM
Épisodes jusqu’à aujourd’hui : 4

Comme à chaque saison on vous cache une petite bestiole rigolote dans la bannière et l’élu est le MOTISMA-DEX qui n’est autre que le nouveau Pokédex !

« Mais quoi ? Le Pokédex est vivant maintenant ? »

Alors oui, pour ceux qui n’auraient pas suivi, la franchise ENTIÈRE a décidé de changer sa formule pour les versions Sun & Moon, aussi bien niveau jeux vidéo que niveau anime. Nouveau chara-design, nouvelle formule, nouvelle approche et animation canon.

Et là vous vous dîtes que je n’ai toujours pas répondu à la question, ça vient ! Si vous n’avez pas suivi les générations précédentes, il existe un pokémon nommé Motisma qui a le pouvoir de s’infiltrer dans des appareils électroniques. Il a cette fois-ci fusionné avec un pokédex pour devenir le Motisma-dex, mi-pokédex mi-pokémon et COMPLETEMENT FUN.

L’ending (REGARDE LEEEEE) lui est entièrement dédié /o/

TOP Anime de Lÿnou : n°44

Et voici la suite d’une série d’article sur mon TOP anime de tous les temps (voir conditions au dos). Je ne vais pas tarder à vous faire un « sommaire » pour ceux qui auraient raté un ou deux article (ou si vous avez la FLEMME tout simplement).

[Edito de Babiwan : je désapprouve totalement le fait que School rumble soit si bas dans le classement. Un des meilleurs animes EVAH. C’est une HONTE ! *crache *]

[Droit de réponse de Lÿnou : C’est mon Top je fais ce que je veux d’abord D: Et attend de voir la suite Babinou ( ͡° ͜ʖ ͡°)  ]

44.School Rumble

(2004) Studio Comet, 26 + 26ep (2saison) + 4 OAV

Résultats de recherche d'images pour « school rumble »

Grande découverte de ma jeunesse car c’était la première fois que je riais aux larmes et à en vomir en regardant un anime…best sensation ever 😀

Tenma Tsukamoto, lycéenne, est folle amoureuse de Ouji Karasuma, un garçon de son lycée. Elle se retrouve dans la même classe que lui et espère bien pouvoir lui déclarer sa flamme. Parallèlement, Kenji Harima un lycéen voyou très bagarreur est, lui, amoureux de Tsukamoto mais ne sait pas comment lui avouer ses sentiments. Ces trois-là se retrouvent dans la même classe. Tsukamoto et Harima vont tout faire pour séduire l’élu de leur cœur quitte à embarquer leurs amis dans leurs combines.

Pas d’une grande originalité a priori, si ce n’est l’histoire d’élèves et de leurs déboires amoureux les uns vis-à-vis des autres. SAUF QUE les situations sont toutes aussi loufoques et extrêmes les unes que les autres. Dès le premier épisode on en prend plein les yeux avec la scène de la bicyclette (et là ceux qui ont déjà vu l’anime sont déjà entrain de sourire rien que d’y repenser I SEE YOU).

Que ce soit des anecdotes de garçon ou de fille, il y en a pour tous les goûts d’où le fait que l’anime a plu au plus grand nombre à sa sortie !

[Babiwan intervention : non sérieux, on se fend la poire devant ! Pouah Harima et Hanai surtout, mais j’en pouvais plus devant mon écran… j’ai presque des larmes de nostalgies qui en coulent là… :’D]

Niveau animation, c’est relativement moyen mais ça remplit bien son rôle et c’est surtout les gags et le timing qui sont excellents. Et quand on se dit qu’on en a pas assez à la saison 1, la saison 2 nous donne tout ce dont on a besoin ! (sauf les réponses ultimes pour les histoires d’amour mais JAPON quoi)

[Ajout de Babiwan : ET PUIS YA LES PARODIES DANTESQUES ! C’EST DU LEVEL D’EXCEL SAGA, C’EST… C’EST… CA DÉPASSE L’ENTENDEMENT ! ]

KARASUMA LOVE/20

Résultats de recherche d'images pour « karasuma ouji »

[Edited and disapproved by Babiwan, who wanted School rumble to be higher in this ranking.

Gurugu mawaru, gurugu mawaru ! ♪♪♪ ]

[Note de Lÿnou : Bol de Curry/20]