Le Top 10 – Meepow’s Waifus !

Avec l’accumulation des personnages féminins intéressants au fil des saisons,
je me suis dis qu’un petit TOP 10 subjectif [Note Elearya : Et pas suggestif, hein ! Bande de pervers !] serait une très bonne idée pour savoir si je loupe ou si j’ai loupé des animes/passages qui en valent le coup d’œil !


/!\ Aucune image tendancieuse ne sera utilisée dans cette liste pour ne pas influencer le choix du rédacteur /!\

Lire la suite

Mon avis sur : Kyoukai no Kanata – I’ll Be Here (Mirai-hen)

Kyoukai no Kanata - Mirai Hen

Le film de Kyoukai no Kanata – I’ll Be Here est divisé en deux parties :

1er partie – Kako-hen

2nd partie – Mirai-hen

 

Mais je ne parlerai que du second car le premier n’a pas besoin d’être détaillé puisqu’il résume uniquement la saison elle-même et n’apporte que très peu de contenu nouveau (seulement les 5 dernières minutes sont « utiles »).
Sauf si vous n’avez pas vu l’anime, regarder le film pour faire d’une pierre deux coups, mais bon, à vous de voir (personnellement je vous conseil plutôt de regarder la saison).

Meepow

[Quelques précisions]

Bien que ça soit une critique, j’éviterai de spoil volontairement afin de vous donner envie de le voir sans pour autant gâcher votre plaisir. Sauf si je n’ai pas d’autres alternatives, je mettrai une balise « /!\ SPOIL /!\« .
Par contre je suis preneur de vos commentaires/ressentis, plus bas dans la bulle de commentaire en fin d’article, pour argumenter avec vous sur tel ou tel point !

Kuriyama Mirai

Globalement, que penser de ce film ?

« Je vous le recommande fortement ! »

Franchement, c’est du très très lourd ! L’anime avait déjà su nous charmer à travers sa saison de 12 épisodes, que ça soit au niveau des graphismes, de l’histoire, des OST, de son sublime ending, des sentiments dégagés ou de ses genres (bref, tout !), mais franchement là, chapeau ! Le film (en Blu-ray + 60fps) est juste une pure tuerie !

Bizarrement je n’ai pas vraiment grand chose d’autre à rajouter ici, mais sachez que vous ne le regretterez absolument pas ! Foncez !

Nase Hiroomi

Pourquoi c’est bien ?

« Parce que… Fuyukai Desu ! »

Combats au top !
Animation super fluide !
Une petite intrigue bien sympa !
Des personnages plus classes que jamais ! (Pour le coup, les vedettes sont : Hiroomi en manteau et Mirai, plus sombre que jamais… ❤ j’hésite encore en quelle version je la préfère… )
Et.. et… et… de la romance ! Oui oui vous m’avez bien entendu !
Le film à d’ailleurs tendance à s’orienter davantage de ce côté là (un peu comme The Last : Naruto the Movie).
Et sincèrement ça ne fait pas de mal, une technique qui ici, a porté ses fruits.
Le résultat est bluffant, on est à la jointure du mignon et de l’émouvant.

Les scènes sont à la fois dynamiques et splendides ! On ne peut s’empêcher de faire un retour arrière et revoir une scène tellement c’est bon ! Même si ça peut durer qu’une seule minute on ne s’en lasse absolument pas.

Quant à l’intrigue, quelque part on s’en doutait un peu, mais l’effet de surprise marche quand même (en tout cas ce fut le cas pour moi).
Les petites questions du genre « Non, ça ne peut pas être lui/elle quand même ?! » « Mais si c’est ça, alors pourquoi… Oooooookay ! »

Mais surtout, on reste fidèle à tout ce qu’on a pu voir pendant la série. Ce n’est pas du HS style OAV , ni une histoire parallèle sans queue ni tête ! On a bel et bien du contenu cohérent reprenant « la/une suite » de l’épisode 12.

Kyoukai no Kanata OAV

[OAV – Informations]

L’OAV de Kyoukai no Kanata est particulièrement enrichissant. Au risque de déplaire à certains, ce n’est pas un épisode fan service : session plage, bains publics, et un poulpe qui sort de nulle part façon toi-même tu sais. [Note de Babiwan : merci on a déjà donné. Je ne nommerais ni Bleach, ni Full Metal Panic, ni… oups :p ]

Cette fois-ci on a quelque chose d’utile puisque le passage aborde le moment ou Kanbara Akihito n’avait pas encore rejoint le groupe du clan Nase.
Il vivait en autarcie, à l’abri des regards, à cause du pouvoir instable qui sommeille en lui… On observe leur première rencontre ainsi que l’apparition initiale du méchant (le pourquoi du comment, etc. etc.) et la raison pour laquelle Hiroomi porte constamment son écharpe autour du cou et pourquoi sa relation avec Akihito est si…. « tendancieuse »…
Et quelques autres petits détails croustillants que je me contiens de vous dévoiler !

Beyond the Boudary movie

Pourquoi reste-on sur notre faim ?

« 1h30 c’est trop court ! »

En fait, le film nous laisse croire qu’on va avoir des réponses à absolument tout ce qui s’est passé précédemment, alors que non c’est le contraire. On tourne autour du pot et des nouvelles questions se rajoutent à notre liste. On continue d’émettre des hypothèses sans pouvoir véritablement les affirmer ou obtenir ne serait-ce la moindre piste. Bref, c’est très frustrant !

On regrette que le fond de l’histoire ai été délaissé au profit de la romance et du visuel (même si j’avoue que j’ai adoré ces deux points-là !)
Avec ce film, on a l’impression de subir le même effet qu’un anime : tu suis avec plaisir les premiers épisodes et quand t’arrives à la fin tu te dis que ça ne peut pas finir comme ça quand même, du coup t’attends la suite…

/!\ Début SPOIL – Questions /!\
Est-ce que Fujima Miroku est vraiment mort ?
Quelle est le rôle de Kanbara Yayoi ? Et surtout qu’est ce qu’elle insinue dans sa dernière phrase ?
Dans le passé (flashbacks), comment ça se fait que Akihito et Mirai se connaissent ? Un lien inconnu entre leurs mères ?

/!\ Fin SPOIL /!\

KnK Mirai Kuriyama

Avis final :

« Il faut le voir ! »

On reste fidèle à tout ce qu’on avait pu voir jusqu’à présent (oui je me répète, et alors ?!).
Et bien que beaucoup trop de questions restent sans réponses (ce qui est vraiment dommage par rapport à l’histoire !), on passe un très bon moment devant ce film ‘Mirai-hen’.
Les combats sont… WOW !! Je ne m’attendais pas à une telle intensité. C’est tellement difficile de les décrire avec des mots ! Ils ne sont pas omniprésents mais franchement excellents ! Et ce combat final… *heavy breathing*
L’humour est toujours au rendez-vous, et cela du début à la fin ! Un aspect que j’apprécie particulièrement compte tenu de notre duo Akihito/Hiroomi.
Et pour nos cœurs tendres, attendez vous à de la romance aussi sincère que touchante… Fuyukai Desu! 

Gif KnK I'll Be HereMovie approved by Meepow!

Kyoukai no Kanata

Kyoukai-no-Kanata-Beyond-the-Boundary-anime-wallpaper-hd-1440x900-500x312[1]

Synopsis :

   « Après avoir sauvé sa camarade du suicide, un lycéen quasi-immortel apprend que celle-ci a le pouvoir de manipuler son sang. Ce pouvoir extrêmement rare était la raison de son isolement, et lorsque les deux adolescents se lient d’amitié, ils ne se doutent pas que cela va déclencher une succession d’événements inquiétants… »

source : Icotaku

Kyoukai_no_Kanata_04_Akihito_Kanbara_1[1]

Aperçu :

   Fraichement sorti en fin d’année dernière, Kyoukai no Kanata et ses 12 épisodes se basent sur plusieurs genres : Action, Combat, Comédie, Fantastique et Surnaturel qui en font un cocktail explosif mais efficace ! L’histoire nous plongera dans l’univers de nos deux fameux protagonistes, Kanbara Akihito et Kuriyama Mirai; remplie de combats, d’humour, de sang et bien plus encore…

kyoukai_no_kanata___mirai_kuriyama_by_darkmaza-d6pm6hm[1]

Mon avis :

   Le réel défaut de Kyoukai no Kanata est son format, un format assez court mais auquel on est vite habitué, malheureusement, et sur beaucoup d’animes. L’histoire en elle même est vaste (bien que parfois difficile a comprendre entièrement sur le coup) mais intéressante, cependant, mal ou plutôt, pas assez exploitée à cause de ses 12 épisodes. Néanmoins, le bon côté des choses est que l’on ne s’ennuie pas une seule seconde. Avec des jolis graphismes, de l’humour bien mené par les personnages et les combats dynamiques qui font plaisir aux yeux , participent à faire de cet anime une vraie petite perle.

  On s’attache rapidement aux caractères particuliers de nos jeunes héros. Bref, Kyoukai no Kanata : un coup de cœur (surtout pour l’ending) et un anime que je conseil fortement ! Mais attention à ne pas le dévorer d’une traite, car les épisodes passent vite, un peu trop même… et au final on aimerait en avoir plus.

Ses défauts : format trop court par rapport à l’histoire.
Ses qualités : les combats, l’humour, les graphismes et l’ending.

kanata-ep4-scr3[1]