Deux nouvelles séries à venir chez Ki-oon.

Et c’est du lourd que va nous proposer prochainement l’éditeur français en accueillant dans son catalogue Awaken (Okitenemuru) de RENTA Hitori, l’auteur de King’s Game et Immortal Hounds (Fushi no Ryoken) de YASOHACHI Ryo (Uwagaki). Ces nouvelles séries seront disponible  respectivement le 7 juillet et le 13 octobre prochain dans les librairies.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Awaken (Okitenemuru) est édité au Japon par Futabasha (Tsugumomo, Shirogane no Nina, King’s Game...) et publié dans le bimensuel Manga Action depuis 2014. Cette série, qui compte déjà 5 tomes de parus au pays du soleil levant, nous entraîné dans un japon où un parasite inconnu sévis, transformant les personnes en monstres assoiffés de sang. Au milieu de cela, Kanata, un jeune lycéen sans histoire, se retrouve impliqué dans un accident lié au parasite et découvre qu’il a la capacité de « voir » les personnes infectées, mais ce don n’est pas sans contre-coup et une organisation secrète est maintenant sur la piste du jeune homme. Vous pouvez lire les premières pages du manga traduit en français ici.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De son coté Immortal Hounds (Fushi no Ryoken) est édité par Enterbrain (Sunabozu, Kotetsu Kishi Chevalion, Rudolf Turkey...) et publié dans le magazine japonais Harta depuis 2013 au Japon où la série compte pour le moment 4 tomes de parus. L’immortalité n’est plus un mythe! Les humains ont acquis la capacité de se régénérer en quelques secondes de n’importes quelles blessures mortelles ou non, nous suivons l’inspecteur Kenzaki Shin’ichi à la tête d’une section spéciale de la police chargée de traquer les Vecteurs, des humains transportant un virus appeler RDS ou Ressurection Deficiency Synbdrome. Toutes personnes infectés perdent alors leur capacité de régénération et deviennent donc mortelles. Mais la traque des vecteurs n’est pas chose facile car Kenzaki se retrouve souvent confronté à une mystérieuse combattante qui protège les vecteurs et les aide à se cacher.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sources: Ki-oon, Mangahere.

Publicités

Une série animée pour Ajin.

AjinC’est par le biais du site officiel du film Ajin que nous apprenons aujourd’hui qu’une série animée est prévu pour janvier 2016 au Japon, elle sera également disponible en ligne sur Netflix, trois jours après la diffusion de l’épisode au pays du soleil levant, le site ajoute que celle-ci ira plus loin dans l’histoire et apportera plus de détail sur le monde dans lequel se déroule les films et la série. Le premier film de la trilogie, intitulé « Shodo » (Impulsion), sera quand à lui projeté dans les salles au mois de novembre prochain au Japon.

Ajin sera produit par le studio d’animation Polygon Pictures (Sidonia no Kishi, Sanzoku no Musume Ronja...), l’équipe de production est quand à elle la même que celle qui travaille sur la réalisation des trois films, avec en tant que réalisateur en chef SESHITA Hiroyuki (Sidonia no Kishi), du réalisateur ANDO Hiraoki (Freedom, Norageki), du scénariste SEKO Hiroshi (Owari no Seraph), du character-designer MORIYAMA Yuki (Sidonia no Kishi) et du compositeur KANNO Yugo (Gekijoban Psyco-pass, Jojo’s Bizarre Adventure: Stardust Crusader, Tetsuwan Birdy Decode...).

Ajin est à l’origine un manga orienté seinen de MIURA Tsuina (Tenku Shinpan) au scénario et SAKURAI Gamon au dessin, la série est édité par Kodansha (Kamen Rider, Mugen no Juunin, Blue Hole...)et publié dans le magazine good! Afternoon depuis 2012, déjà 6 tomes sont parus au Japon et le manga est toujours en cours de publication. Ajin est également disponible en France chez Glénat depuis juillet dernier avec pour le moment les 2 premiers tomes de publiés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Synopsis:

« Renversé par un camion en rentrant de l’école, le jeune Kei meurt sur le coup. Mais quelques instant plus tard, il ressuscite mystérieusement. Dès lors, sa vie de lycéen bascule. Une étrange organisation gouvernementale tente par tous les moyens de le capturer afin de mener des expériences scientifiques sur lui. Rapidement, il apprend qu’il n’est pas le seul être dans cette situation périlleuse, et qu’il semble être ce que certains nomment un “Ajin”. Personne ne sait exactement comment ils sont apparus ni pourquoi ils existent. Mais les services spéciaux du gouvernement sont prêts à user de tous les moyens pour le découvrir, car rien à leurs yeux n’est plus dangereux pour l’humanité… qu’un être immortel ! » -Glénat-

Sources: Animenewsnetwork, Glénat, Baka-Update.