Animation Café Manga à Rivière Salée (Partie 1)

Bonjour à tous ! Voici la première partie de l’article traitant de la journée à Rivière Salée ! Le 28 juillet dernier, vos admins cosplayés sont allés animer un Café Manga à la Médiathèque de Rivière Salée dans le cadre du Prix Manga San. Environs une centaine de jeunes, membres de leurs Clubs Manga, venus de différents collèges et lycées de la ville sont venus découvrir la culture manga et débattre sur le sujet. J’ai donc décidé de vous concocter un article sur le déroulement de la journée et de vous donner un petit classement des animes préférés des collégiens ! En plus, une petite explication sur les Genres démographiques vous sera donné avec l’aide de Lynou – Dono !

Le Café Manga : Un espace de discussion pour faire connaissance !

Commençons donc avec un aperçu de la journée. La matinée s’est déroulée en 3 temps :

  • Une projection d’animes (Bakuman et Shirobako) par Lynou, Meepow et Jam Belios
  • Une exposition dans le hall de la Médiathèque, présentée par les documentalistes et les gérants de la médiathèque, offerte par la Biblothèque Bernheim.
  • Une démonstration de dessin sur tablette graphique présentée par Inès, une jeune étudiante.

Les jeunes gens se sont donc retrouvés répartis en 3 groupes et ont tournés sur les ateliers.

Parallèlement à ces activités, Manga NC a invité les collégiens à un Café Manga pour débattre de leurs mangas et animes préférés. Je vois déjà venir les petits malins … « Y’avait des Maids ? \^o^/ » .. Non il n’avait pas de maids. Seulement Le Vice avide de Loli (malheureusement pour lui, il n’y avait quasiment que des garçons ^^’ ), Elearya la Fujoshi qui en a choqué plus d’un avec Boku no Pico, Lina, sponsor officiel du club Dorothée et Clifford Marguerite de l’Association qui a bien voulu faire le Pokemon bénévole de Manga NC. Bien sûr, Jam Belios, Meepow et Lynou sont venus nous rendre visite de temps en temps.

Les membres de Manga NC, puis les collégiens se sont présentés (« Nom, prénom, âge, adresse …. » ; « Benji ! Qu’est ce qu’on avait dit ? On ne TOUCHE PAS à la marchand…. aux élèves venus discuter. ») et ont donné leurs mangas préférés ou leurs animes. Il s’en est suivi deux débats :

  • Préférez-vous les Manga papier ou les Animes ?
  • La Version Originale des Anime est-elle mieux que la Version Française ?

Des petits gâteaux et des boissons étaient à disposition des participants qui ont animé le Café dans la joie et la bonne humeur sous la supervision de Benjirito, Akatsuki no Lynou, Salamèche (Clifford) et sa dresseuse (Elearya) [D’ailleurs, ces petits coquinous ont pris un malin plaisir à tripo… caress… Flûte ! …. Bref … Manipuler la queue de Salamèche] et Lina, Jam et Meepow qui sont venus sans cosplays [SHAAAAAME !].

Avant le classement, l’avis de nos membres

Donc, les membres de Manga NC se sont présentés et ont donné leur avis histoire de donner une base de discussion pour les élèves. Voici donc en exclu pour vous, les mangas cités par nos membres !

MANGAS

ANIMES

Bon ! Maintenant voici pour vous un petit classement des mangas qui sont le plus ressortis lors de la discussion avec les collégiens, ainsi que les résultats des débats menés par ces derniers.

ClassementCe classement est basé sur l’avis de 113 jeunes, principalement des garçons, âgés de 12 à 15 ans. [L’avis des membres de Manga NC n’a pas été pris en compte lors de cette étude].

En 5ème position : Catégorie des – de 16 ans                              3% des voix

En 5ème position, on retrouve la catégorie des – de 16 ans. Il semblerait donc que 3% de nos petits sacripants aient décidé de passer outre les interdits et de lire en cachette des œuvres qu’ils n’auraient pas dû lire. Faisons un tour d’horizon sur les genres démographiques maléfiques ayant dévoré l’âme de ces gentils petits collégiens qui sont passés par là.

  • « Semi-Hentai » (terme inventé) : Pas vraiment du Hentai (Mangas pornographiques interdits aux mineurs. Pour info : la dénomination « hentai » ne se trouve qu’en occident. Les japonais parleront exclusivement de Seijin), ce sont des mangas érotiques à tendance pornographique (Un genre de Ecchi mais avec des scènes beaucoup plus perverses). Ces mangas sont donc généralement accompagnés d’une mention « Pour public averti » de plus de 16 ans.

Ici, les Semi-Hentai privilégiés par les collégiens sont : Dungeon ni Deai wo Motomeru no wa Machigatteiru Darou ka ou DanMachi (OMORI Fujino – Studios : J.C. Staff) et High School DxD (ISHIBUMI Ichiei – ed. Panini Manga)

                                           High School DxD                                                   DanMachi

 

  • Le Yaoi : Ces histoires mettent en scène une romance sexuelle entre deux hommes. Les mangas érotiques et pornographiques ne sont pas distingués lorsqu’on parle de Yaoi. Lorsque la relation homosexuelle reste platonique, on parlera de Shonen-ai. Les équivalents féminins du Yaoi sont le Yuri (Relations sexuelles entre femmes) et le Shojo-ai (Relations platoniques entre femmes).

Ici, le Yaoi privilégié par les collégiennes est : Junjou Romantica (NAKAMURA Shungiku – Studios : Studio Deen)

                                                                                   Junjou Romantica

 

En 4ème position : Les Shojos                                                       6% des voix

Les filles ont défendu leurs droits en nous citant un ou deux Shojo. Le Shojo est un manga plutôt pour les jeunes filles adolescentes. Il se décline en deux sous genres :

[Note de Babiwan : L’écueil dont parlait Lynou dans son article est ici bien visible. Les « sous-genres » décrits ici sont donc plutôt probablement des « types »… en quelque sorte.]

  • Le Magical girl : Il désigne les mangas mettant en scène des jeunes filles utilisant des pouvoirs surnaturels pour combattre le Mal.

Malheureusement, les collégiennes ne nous ont pas fait part de Mahou Shojou (terme japonais pour le Magical Girl). Mais parmi les plus connus, on peut citer Sailor Moon (TAKEUCHI Naoko – ed. Glénat) ou Card Captor Sakura (CLAMP – ed. Pika).

        

                                                         Sailor Moon                                          Card Captor Sakura

 

  • La Romance : C’est un manga sentimental mettant en scène une jeune fille amoureuse d’un prince charmant, généralement des drames romantiques.

Là, par contre, ça y va ! Les collégiennes nous en pondent à la pelle ! Celui qui a eu le plus de succès, c’est le très populaire Vampire Knight (HINO Matsuri – ed. Panini Manga). Certaines filles ont été un peu plus originales en citant leurs propres favoris : Akatsuki no Yona (KUSANAGI Mizuho – ed : Pika) , Candy Candy (IGARASHI Yumiko, MIZUKI Kyoko – ed. AB Videos) ou encore Kaicho wa Maid-Sama (FUJIWARA Hiro – ed. Pika)

      

                                                  Vampire Knight                                           Akatsuki no Yona

 

       

                                      Candy Candy                                          Kaicho wa Maid Sama

 

  • Les Josei (Manga ciblant des jeunes femmes adultes) ont eu aussi leur représentant avec Karneval (MIKANAGI Touya – ed. Ki-oon)

     

                                                                                 Karneval  

 

En 3ème position : Les Seinens                                                     10 % des voix

Quelques lycéens ont participé au Café Manga. Il est donc tout naturel que les Seinen (Mangas destinés aux jeunes hommes et adultes) aient leur place dans ce classement. Les plus âgés de nos participants ont partagé les histoires de nos supers héros, de l’invincible One Punch Man à l’étrange et terrifiant Kiseijuu.

Seinens ok

 

       

                                    One Punch Man                                    Tokyo Ghoul

 

Parmi les mangas sortis du lot (c’est à dire que personne d’autre n’a cité), on retrouve :

  • Albator (MATSUMOTO Leiji – ed. Kana)     7%
  • Gangsta (KOHSKE– ed. Glénat)                 7%
  • Kiseijuu (IWAAKI Hitoshi – ed. Glénat)       7%
    • A ne pas lire si vous n’avez pas le cœur bien accroché. Recommandé par Jam Belios.

 

                                                                                           Kiseijuu (Parasite)

En 2ème position : Les Shonens (+ de 14 ans)                          28 % des voix

La majorité des participants étant des garçons, les Shonen (voir plus bas) ont eu beaucoup de succès. 28 % des voix concernent des Shonen pour les plus de 14 ans. Ces Shonen se rapprochent des Seinen de par la présence de contenu violents ou encore des thèmes plus matures comme la Psychologie, le Mystère, la Mort, le Surnaturel, ou l’Horreur. Les Shonen les plus populaires sont classés dans l’ordre suivant :

SHONEN 14 ok

 

               

        Assassination Classeroom            Ao no Exorcist                                Death Note

 

Parmi les mangas sortis du lot (c’est à dire que personne d’autre n’a cité), on retrouve :

  • A Silent Voice (OIMA Yoshitoki ; ed. Ki-oon)      1%
  • Clannad (KEY; Studios : Kyoto Animation)         1%
  • Black Butler (TOBOSO Yana ; ed. Kana)             1%
  • Bloody Monday (RYUMON Ryo ; ed. Pika)          1%

      

                                     Koe no Katachi (A Silent Voice)                 Bloody Monday    

En 1ère position : Les Shonens tout public                                53% des voix

La majorité des participants étant des garçons issus de collèges, les Shonen tout public remportent la palme avec plus de la moitié des voix ! Le Shonen est généralement un manga destiné aux jeunes garçons. Le Nekketsu est un terme inventé pour qualifier le comportement des personnages des Shonen.       [Babiwan’s Note : encore une fois, l’article de Lynou est là pour vous].
Ce terme désigne les héros exaltés défendant des valeurs viriles traditionnelles telles que le courage, l’amitié et le dépassement de soi (Genre, Naruto ou Natsu, par exemple). Le Pantsu est le terme japonais pour le Ecchi. C’est le terme anglais « pants » (culotte) prononcé à la japonaise qui désigne les Shonen mettant en scène un héros généralement pervers au milieu d’un univers féminin dans le cadre d’une comédie romantique.

Shonen 12 ok

         

                                   Food Wars                     Nanatsu no Taizai (7 Deadly Sins)

 

Parmi les mangas sortis du lot (c’est à dire que personne d’autre n’a cité), on retrouve :

  • Black Cat (YABUKI Kentaro ; ed. Glénat)                                                          0,3 %
  • Great Teacher Onizuka  (FUJISAWA Toru ; ed. Pika)                                          0,3 %
  • Inuyasha (TAKAHASHI Rumiko ; ed. Kana)                                                       0,3 %
  • Monster Hunter Flash (HIKAMI Keiichi ; ed. Kazé)                                             0,3 %
  • Owari no Seraph (KAGAMI Takaya ; ed. Kana)                                                  0,3 %
  • Pokemon (TAJIRI Satoshi ; Studios : OLM)                                                       0,3 %
  • Saint Seiya (KURUMADA Masami ; ed. Kana)                                                   0,3 %
  • Tom Sawyer (TWAIN Mark ; SAITO Hiroshi ; Studios : Nippon Animation)        0,3 %
  • Vision d’escaflowne (KAWAMORI Shoji ; ed. Pika ; ed. Dybex)                           0,3 %

   

Great Teacher Onizuka                                  The Vision of Escaflown


Et pour récapituler le classement, un petit histogramme rien que pour vous, amateurs d’Excel ! 

graph

Voilà voilà ! Vous avez eu le classement des mangas et des animes des Collégiens de Calédonie ! Maintenant libre à vous d’aller lire ces œuvres si ce n’est pas déjà fait mais vous pouvez aussi checker les débats menés par les élèves et les membres de Manga NC dans la deuxième partie de l’article qui arrivera incessamment sous peu !

[Edited by Babiwan]

Publicités

Une série animée pour Ajin.

AjinC’est par le biais du site officiel du film Ajin que nous apprenons aujourd’hui qu’une série animée est prévu pour janvier 2016 au Japon, elle sera également disponible en ligne sur Netflix, trois jours après la diffusion de l’épisode au pays du soleil levant, le site ajoute que celle-ci ira plus loin dans l’histoire et apportera plus de détail sur le monde dans lequel se déroule les films et la série. Le premier film de la trilogie, intitulé « Shodo » (Impulsion), sera quand à lui projeté dans les salles au mois de novembre prochain au Japon.

Ajin sera produit par le studio d’animation Polygon Pictures (Sidonia no Kishi, Sanzoku no Musume Ronja...), l’équipe de production est quand à elle la même que celle qui travaille sur la réalisation des trois films, avec en tant que réalisateur en chef SESHITA Hiroyuki (Sidonia no Kishi), du réalisateur ANDO Hiraoki (Freedom, Norageki), du scénariste SEKO Hiroshi (Owari no Seraph), du character-designer MORIYAMA Yuki (Sidonia no Kishi) et du compositeur KANNO Yugo (Gekijoban Psyco-pass, Jojo’s Bizarre Adventure: Stardust Crusader, Tetsuwan Birdy Decode...).

Ajin est à l’origine un manga orienté seinen de MIURA Tsuina (Tenku Shinpan) au scénario et SAKURAI Gamon au dessin, la série est édité par Kodansha (Kamen Rider, Mugen no Juunin, Blue Hole...)et publié dans le magazine good! Afternoon depuis 2012, déjà 6 tomes sont parus au Japon et le manga est toujours en cours de publication. Ajin est également disponible en France chez Glénat depuis juillet dernier avec pour le moment les 2 premiers tomes de publiés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Synopsis:

« Renversé par un camion en rentrant de l’école, le jeune Kei meurt sur le coup. Mais quelques instant plus tard, il ressuscite mystérieusement. Dès lors, sa vie de lycéen bascule. Une étrange organisation gouvernementale tente par tous les moyens de le capturer afin de mener des expériences scientifiques sur lui. Rapidement, il apprend qu’il n’est pas le seul être dans cette situation périlleuse, et qu’il semble être ce que certains nomment un “Ajin”. Personne ne sait exactement comment ils sont apparus ni pourquoi ils existent. Mais les services spéciaux du gouvernement sont prêts à user de tous les moyens pour le découvrir, car rien à leurs yeux n’est plus dangereux pour l’humanité… qu’un être immortel ! » -Glénat-

Sources: Animenewsnetwork, Glénat, Baka-Update.

L’actualité animes et mangas en bref.

Bonsoir à tous et à toutes ! Pour commencer cette « rentrée », nous nous retrouvons pour un rapide survol de ce qui a fait l’actu anime et manga, mais aussi des jeux-vidéos de ces derniers jours !

Et nous commençons par l’annonce de la fin prochaine du manga Sidonia no Kishi, également connu en France sous le nom de Knights of Sidonia ! En effet, l’éditeur japonais Kodansha (Métropolis, Mugen no Junin, GTO, Dolly Kill Kill...) a annoncé jeudi dernier, par le biais du magazine Afternoon, que le manga de NIHEI Tsutomu (Blame! Abara, BioMega...) se terminera le 25 septembre prochain au Japon. Knights of Sidonia est également disponible en France puisqu’il est publié par l’éditeur Glénat depuis 2013. La série compte actuellement 14 tomes de parus.

Cette fois c’est par le biais du magazine Shonen Ace que nous apprenons la fin prochaine d’un autre manga: Nichijou ! Le manga de ARAI Keiichi (Helvetica Standard) se terminera dans le courant du mois de décembre prochain au Japon avec la publication du 10ème volume de la série. L’éditeur japonais Kadokawa (X de Clamp, Kamiyadori, Trinity Blood, Fate/Stay Night – Heaven’s Feel...) a néanmoins ajouté qu’il publiera également une édition spéciale du volume le même jour qui comprendra un livret spécial avec des « épisodes » inédits du manga.nichijo-end

La 39ème édition du Young Magazine a dévoilé aujourd’hui qu’un OAD sera vendu avec le 8ème tome du manga Hantsu x Trash de KOBAYASHI Hiyoko (Peridot, Oku-sama wa Joshi- Kosei...), rappelons que celui-ci est également édité par Kodansha. Hantsu x Trash suit les péripéties du jeune Yohei Hamaji, étudiant fainéant et doublé d’un pervers, qui reçoit un beau jour une invitation à rejoindre un club où « Il pourra toucher autant de filles qu’il le veut ». C’est ainsi qu’il se retrouve membre du club de water polo de son lycée.

Pour terminer, KOEI Tecmo a mis en ligne vendredi dernier, une nouvelle vidéo promotionnelle pour le jeu Arslan Senki x Musou prévu sur PS3 et PS4 pour le 1er octobre prochain au Japon. Le scénario commence par la bataille d’Atropathènes et le joueur pourra incarner les personnages du prince Arslan, de Daryun, Narsu,  Elam, Ghib ou encore la prêtresse Faranghis.

Sur ce, je vous souhaite une bonne soirée et une bonne semaine qui, espérons-le, soit sans blocage !

Sources: Animenewsnetwork, Mangahere.

 

 

 

 

Une nouvelle bande annonce pour l’anime Gangsta.

gangstacoverGangsta, l’un des animes attendu pour la prochaine saison, nous dévoile aujourd’hui par le biais de son site officiel, une toute nouvelle bande annonce qui ne manquera pas de susciter la curiosité de certains! Avant cela il faudra se montrer patient, l’anime sera diffusé à partir de Juillet au Japon.

Gangsta est produit par Manglobe, le studio d’animation à qui nous devons les animes tels que Samurai Champloo, Ergo Proxy ou encore Deadman Wonderlan en passant par The World God Only Know. L’équipe de production, quand à elle, est dirigée par HATSUMI Koichi (Deadman Wonderland), qui est assisté du réalisateur MURASE Shuko (Vampire Hunter, Argento Soma, Witch Hunter Robin, Ergo Proxy...). Notons également la présence du scénariste INOTSUME Shinichi (Courtesy of Zettai Karen Children – The Unlimited – Hyōbu Kyōsuke, To Aru Hikushi e no Koiuta, Akatsuki no Yona...), du character-designer UEDA Yoichi (Asobi ni Iku yo! Persona 4: The Animation) et enfin du compositeur TSUTCHIE qui s’occupera l’OST de l’anime.

Gangsta est adapté du manga éponyme de KOHSKE, orienté seinen, il est édité par Shinchosha (Angel Heart, Brave Story, BTOOOM!…) et publié dans le mensuel Comic @ Bunch depuis 2011. La série compte déjà 6 tomes de parus au Japon et elle est toujours en cours de publication. Le manga est également disponible en France, licencié par la maison d’édition Glénat.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Synopsis:

« Ergastulum est un nid de crapules où s’affairent mafieux, criminels, policiers corrompus et prostituées. Nicolas Brown, mercenaire sourd, et Worick Arcangelo, gigolo finaud, y œuvrent comme hommes à tout faire, acceptant des petits boulots sales pour le compte de divers clients. Lorsque leur route va croiser celle d’Alex, une belle prostituée, leurs habitudes vont peu à peu s’effriter et de douloureux souvenirs vont refaire surface… Car en ce monde, il existe une race mutante de surhommes appelés “twilights” et Nic est l’un d’entre eux ! » -Glénat-.

Sources: Animenewsnetwork, gangsta-project.com, Glénat.

Du nouveau du coté de la saison 2 de Tokyo Ghoul.

Le site officiel de la second saison de Tokyo Ghoul a dévoilé aujourd’hui un visual key ainsi que le titre que portera cette suite: Tokyo Ghoul √A (à prononcer Root A). La diffusion de l’anime est prévue à partir du 8 janvier au Japon sur la chaine TokyoMX, plus d’informations seront dévoilées prochainement.

001-26Rappelons que Tokyo Ghoul est un manga de ISHIDA Sui édité chez Shueisha et publié dans le Weekly Young Jump depuis 2011. La série est complète avec 14 volumes de parus et la série est licenciée en France chez Glénat. L’auteur a également publié un spin-off sous la forme d’un one-shot intitulé Tokyo Ghoul [JACK] et publié dans le magazine Jump Live en 2013 une suite au manga (enfin!).

Tokyo Ghoul:re a débuté sa publication cette année toujours dans le Weekly Shonen Jump et celui-ci n’est pas encore licencié en France.. La première saison est produite par le studio d’animation Pierrot (GTO,Kingdom, Bleach, Naruto, Midori no Hibi…) et fut diffusée entre le 3 juillet et le 18 septembre dernier au Japon avec en tout 12 épisodes. Son équipe de production est composée de MORITA Shuhei (Freedom, Koisento, Kakurenbo) en tant que réalisateur du projet, MIKASANO Chuji qui est chargé de la structure scénaristique, MIWA Kazuhiro qui occupe pour la première fois le poste de character-designer et enfin YAMADA Yukata dont ce sera également sa première participation à un anime en tant que compositeur des musiques de Tokyo Ghoul.

Synopsis (du manga):

« À Tokyo, sévissent des goules, monstres cannibales se dissimulant parmi les humains pour mieux s’en nourrir. Étudiant timide, Ken Kaneki est plus intéressé par la jolie fille qui partage ses goûts pour la lecture que par ces affaires sordides, jusqu’au jour où il se fait attaquer par l’une de ces fameuses créatures. Mortellement blessé, il survit grâce à la greffe des organes de son agresseur… Remis de son opération, il réalise peu à peu qu’il est devenu incapable de se nourrir comme avant et commence à ressentir un appétit suspect envers ses congénères. C’est le début d’une descente aux enfers pour Kaneki, devenu malgré lui un hybride mi-humain, mi-goule… » -Glénat-

Sources: Animenewsnetwork, Glénat.