Le film « your name » est en train de dépasser Ghibli au box office japonais !

 kimi no na wa animecouple series

Le film d’animation « your name » (Kimi no na wa), racontant l’histoire de deux lycéens qui échangent leur corps pendant la nuit, cumule un total de 12,8 milliards de yens de recettes recensées depuis sa sortie (jusqu’à la date du 2 Octobre), surpassant « Le Vent se Lève » des studios Ghibli (12,02 milliards de yens) au box office ! Et l’ascension continue !

[Info de Babiwan : Babiwan du Grenier du vent qui se couche (au box office) incoming ! ]

Le film « your name » est pour la 6e semaine consécutive 1er du box office japonais hebdomadaire et se hisse 5e film d’animation japonais le plus rentable de tous les temps, 6e du classement des films japonais et 15e tous films confondus (provenant du Japon ou non) surpassant « Jurassic Park » et « Star Wars Episode 1 : La menace fantôme » .

Maintenant, les seuls films d’animations japonais qui surpassent encore « your name » sont « Le Voyage de Chihiro » , « Le Château Ambulant » , « Princesse Mononoke » et « Ponyo » , tous des créations des studios Ghibli.

« Your name » va-t-il détrôner le numéro 1 du box office japonais :
« Le Voyage de Chihiro » ?

Une sortie en France ?

OUI (alléluia).

Une sortie en France a été annoncée et relayée sur le site AnimeLand via @anime et Eurozoom

Mais pourquoi on en parle autant ?

Pour répondre à la question il faut d’abord se demander :

Qui qui a fait ?

Dernier « bébé » du studio CoMix Wave (retenez bien ce nom) très connu des otaku pour sa lignée de films extrêmement bien animés, avec un soin frisant la folie pour les détails des décors, couleurs, lumières etc…

comixwavesimgs

Le créateur de « your name » s’appelle Makoto Shinkai et porte plusieurs casquettes sur ce projet (Réalisateur, Scénariste, Storyboard, Editing). On le retrouve à la tête de toutes les grandes créations du studio (d’où le fait que les fans incantent son nom comme on invoque le nom d’un être sacré apportant paix et providence *se prosterne à son tour*).

Pour l’accompagner il y a Masashi Andou, Directeur d’animation, qui a travaillé notamment sur Paprika, Le Voyage de Chihiro, Princesse Mononoke, Lettre à Momo, Les Souvenirs de Marnie, Princesse Kaguya.
Mais aussi Hiroyuki Okiura, Animation Clé, qui a travaillé notamment sur Ghost in The Shell, Akira, Cowboy Bebop le film, Metropolis, Lettre à Momo, Paprika.

Les musiques sont signées RADWIMPS, célèbre groupe Rock au Japon (et connu ailleurs aussi !) qui a composé pas moins de 22 morceaux pour la musique du film. Si vous voulez avoir un aperçu et comprendre pourquoi autant de gens aiment leur musique, il suffit d’écouter le trailer :

Synopsis

par AnimeLand

Your Name narre la vie de deux lycéens : Mitsuha, une fille de tempérament, désireuse de quitter la campagne et Taki, un artiste qui devient une campagnarde quand il rêve ! Si ces derniers ne se sont jamais rencontrés, le pays des songes semble être un lien fort entre les deux.

Pour aller toujours plus loin (toujours plus fort !) vous pouvez consulter l’article de Rikyz : [Film d’animation] Kimi no Na wa

ANN

 

Sexiste ? Selon le producteur de Ghibli les femmes sont « réalistes » et les hommes « idéalistes »

Tonnerre dans le monde du divertissement suite à la déclaration du producteur de Ghibli, Nishimura Yoshiaki, interviewé par le journal The Guardian.

C’était à la base, une interview pour faire la promotion à Londres du film « Les Souvenirs de Marnie » , qui va sortir en Grande-Bretagne le 10 Juin (aujourd’hui) longtemps après la sortie française, certes, mais là n’est pas le sujet.

Après une longue introduction sur la présence de personnages principaux féminins dans les films Ghibli, surtout les films à succès (tels que Princesse Mononoke et Le Voyage de Chihiro), l’échange suivant est reporté :

Will Ghibli ever employ a female director? Nishimura fields this question. “It depends on what kind of a film it would be. Unlike live action, with animation we have to simplify the real world. Women tend to be more realistic and manage day-to-day lives very well. Men on the other hand tend to be more idealistic – and fantasy films need that idealistic approach. I don’t think it’s a coincidence men are picked.”

GB 1« Est-ce que Ghibli emploiera une réalisatrice un jour ?  »
« Cela dépend de quel genre de film ça sera. Au contraire des films Live-Action (note de trad : comprendre ici « film avec des acteurs » ), avec l’animation nous devons simplifier le monde réel. Les femmes ont tendance à être trop réaliste et gèrent très bien les tâches quotidiennes. D’un autre côté les hommes ont tendance à être plus idéaliste, et les films de fantasy/fantastique ont besoin de cette approche idéaliste. Je ne pense pas que ce soit une coïncidence si les hommes sont choisis.

Sur toute l’interview, c’est ce malheureux paragraphe qui aura embrasé l’internet occidental.

Sur Slate (en français, puis reprit par Liberation) on explique :

La plupart du temps, le préjugé en la matière est plutôt inverse.
Un sondage Opinionway rapportait ainsi l’année dernière que près de 7/10 Européens considèrent que les femmes n’ont pas les capacités pour «devenir des scientifiques de haut niveau», en mettant en avant, parmi les raisons de cette incapacité selon eux, un manque «d’esprit rationnel» et «d’esprit pratique». La distribution des clichés sexistes s’effectue plutôt ainsi: aux femmes le cœur et l’imagination, aux hommes l’intelligence pratique et la raison.

Pour justifier de ne pas donner le pouvoir aux femmes, on aura vraiment tout entendu.

«Il y a certainement des sortes de caractéristiques où les deux sexes sont catégoriquement différents. Sur des caractéristiques physiques, sur la force, par exemple. Et quand nous avons étudié ces genres de variables, nous avons en effet trouvé des différences selon les catégories. Mais en ce qui concerne les aspects plus psychologiques [c’est-à-dire les goûts, les intérêts, les traits de personnalité, ndlr], il n’y a tout simplement pas de différences catégoriques entre les hommes et les femmes»,affirmait il y a deux ans le chercheur Harry Reis, professeur de psychologie à l’Université de Rochester, et auteur d’une étude battant en brèche l’idée que «les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus».

Il existe en fait plein de femmes dans le cinéma d’animation, à tel point qu’elles étaient à l’honneur du Festival international d’Annecy en 2015.

Internet s’embrase.

Sur internet les réactions ne se sont pas faite attendre Rocket News 24 en liste quelques unes :

1224444

« Bravo la généralisation d’un sexe entier, Studio Ghibli. Dire que je te trouvais cool. »

1224444b

« J’attendais avec impatience de re-regarder Princesse Mononoke la semaine prochaine mais de lire ce genre de chose ça démotive trop »

1224444c

« Oh…J’étais une grande fan jusqu’à ce que je lise que j’étais incapable d’imaginer et fantasmer parce que je suis une fille »

1224444d

« Apparemment certains hommes japonais vivent encore dans les années 1960″

Le Studio Ghibli, sexiste ? Non.

Bien entendu il faut temporiser les choses. Les propos du producteur n’engagent que lui, et Miyazaki a, très certainement, lui aussi son avis sur la question.

Female-led … Spirited Away.Si certains en profite pour casser du sucre sur le dos de Ghibli ou des japonais en général, TheVerge.com en profite pour rappeler cependant que les grands studios américains tels que Dreamwork ou Disney et Pixar ne font pas mieux. Quant au Japon, il reste tout de même un exemple de la présence active de leaders féminins dans le monde du divertissement avec l’existence d’un genre entier consacré à la gente féminine et faite par la gente féminine : le shoujo et toute l’industrie qui en découle (jeux vidéos ciblés, goodies, CD, yaoi etc…). Et ce modèle ne trouve son équivalent nulle part ailleurs dans le monde, même pas en Amérique.

Comme démontré par Slate l’argument sur la différence homme/femme est infondé mais malheureusement il normalise le fait qu’aucune femme ne soit jamais à la direction d’un film d’animation à Ghibli.

Ceci étant dit, nous sommes en droit de nous poser la question suivante : A l’heure où le studio se bat avec les coûts importants de l’animation 2D et dans un monde Post-Miyazaki à la recherche de la personne qui prendra la suite, ne serait-il pas dans l’intérêt du studio de laisser toutes ses portes ouvertes ?