[Festival Manga NC #3] Concours All Must Vibe Ultimate 2019


Une nouvelle année, une nouvelle édition du concours AMV !
#AllMustVibeUltimate
3 mois de préparation/inscription (du 15 janvier au 15 avril 2019)
4 jurés (Luciole, Rikyz, So Mush et Meepow)
13 inscriptions, 11 participants, 10 validations
(1 non rendu, 1 hors délais et 1 hors catégorie)
2 trophées (1er Prix et Coup de Coeur du Public)
1 Nintendo Switch
1 Figurine Hunter x Hunter
1 heure de spectacle et de coup de cœur
et plein d’autres surprises !


Lire la suite

Publicités

Le Tournoi Dragon Ball Fighters Z arrive ! Voici les Meilleures Intros de Jeux Dragon Ball ! (Selon la Team Jeux Vidéos bien sûr :p)

Elle envoie notre affiche non ? héhé !

Le Festival Manga NC arrive ! De nombreuses animations vous attendent : Spectacles de danse (K-pop, J-pop), Concours de Cosplay, Concours d’AMV, Découverte Papercraft, Stands de nos partenaires, et bien d’autres choses pour votre plus grand plaisir !

(Détail de l’événement ici : Cliquez ! Pour rappel, le Festival Manga NC a lieu le Samedi 5 Mai 2018 de 9h à 17h au Centre Culturel du Mont-Dore. En Nouvelle-Calédonie bien sûr, pour les lecteurs outre-lagon qui auraient la chance de nous lire :p)

Mais une autre animation vous attends le même jour : le stand jeu vidéo, avec son :

TOURNOI DRAGON BALL FIGHTER Z !!!

Il est pas beau le Goku hein ? IL EST PAS MAGNIFAIK ?

Dragon Ball, un monument du manga et de l’anime, et une franchise qui aura vu émerger un nombre de jeux vidéos incroyables, OVER 8000 ! (les vrais sauront :p)

Comme la puissance de ce Goku dans DB FighterZ. Héhé… ça donne envie de jouer hein ? Venez donc au tournoi jeux vidéo du festival nous montrer votre maîtrise martiale de la manette !

A cette occasion, les membres du stand jeux vidéos ont décidé de vous faire briller les mirettes de nostalgie en vous présentant leurs openings préférés des jeux vidéos Dragon Ball, et croyez-moi, ya de la matière ! (comme Dragon Ball Online et sa superbe cinématique !… Personne ne l’a choisie, mais il ne peut y avoir qu’un élu par personne !)

L’auteur de cet article fait bien entendu partie de l’équipe jeux vidéos, avec quelques autres fous furieux de la manettes (mais toujours otakus dans leurs petits kokoros, comme tous bon membres de l’Association Manga NC !).

Ici vous n’aurez les avis que de l’équipe principale du stand jeux vidéo, les architectes du tournoi si l’on peut dire, mais sachez que nous remercions d’avance les autres larb… heuu bénévoles qui nous aideront à acceuillir le public au stand jeu vidéo (et bien sûr l’ensemble des membres de l’assoc, bénévoles extérieurs et partenaire pour l’organisation globale et les coups de main, cela va de soi)

Vous aurez donc ici les avis de Fabien, Nathan, Bryan et moi-même. (Et peut-être d’un boss caché aussi :p)

Ce Goku de Dragon Ball GT qui vous taunte d’un air de défi, prêt à la baston… Comment lui résister ? On a qu’une envie c’est de se battre !

Commençons par notre vétéran Fabien, son opening préféré c’est Dragon Ball Final Bout ! (Et mon avis personnel, c’est que cet homme a du goût, comme toujours !)

Dragon Ball Final Bout est un jeu qui date d’à présent de deux décennies, sorti en 1997 sur Playstation première du nom, édité par Bandai. Il avait la spécificité à l’époque d’avoir des personnages de Dragon Ball GT jouables, ce qui était encore rare, puisque GT était tout neuf à l’époque ! Ainsi on avait des Super Saiyan 4, Li-Shenron et autres Baby Végéta qui cotoyaient Cell, Freezer et Gohan…

L’intro est réellement de toute beauté, animée par les équipes de la Toei ! (Par contre le jeu était très dur à comprendre et à jouer, rien que faire un kamehameha demandait de l’entrainement…).

Mais assez divagué, voici l’avis de l’expert :

Dragon Ball Final bout : Le premier jeu Dragon Ball sur PS One avec un roster de personnage complet, des combos bien ficelés, et une animation de malade pour l’époque. L’opening me donne des frissons à chaque fois que je l’écoute.

(Il s’agit en réalité de mon opening préféré également, mais c’est moi qui ai demandé à faire cet article, alors je me reposerais sur mon 2ème opening préféré pour donner mon avis… A moins que ? Non c’est impossible ? Quel est ce ki, cette puissance ?… Je ? Ce Swag venu tout droit de Jojo enveloppant un afro-saiyan ?!)

Impossible ! Il n’aurait quand même pas ?!

Mais si ! C’est Joseph JoesNathan ! Et il a pris mon 2ème choix ! Encore un homme avec de bons goûts ! Décidément ! Et son choix s’est porté sur Dragon Ball Budokai, 1er du nom !

Notez que vous avez sur le dos de la couverture la petite précision sur les graphismes améliorés pour la gamecube. En effet, le Cell-Shading était de la partie et mine de rien, ça faisait son petit effet ^^

Dragon Ball Z Budokai est sorti en 2002 sur Playstation 2 et en 2003 sur Gamecube, développé par Dimps. C’est le premier jeu de combat grand succès de la franchise Dragon Ball sur cette génération de console et le premier gros succès mainstream d’un jeu avec des graphismes en 3D, avec des contrôles facilités et bien plus accessibles que sur Final Bout (une simple pause permet de voir la liste des techniques). Néanmoins, contrairement aux Budokais suivant, une certaine difficulté était conservée pour l’éxécution des techniques, puisque il fallait faire une combinaison de touches pour faire un kamehameha (par exemple quatre coups de poings et la touche de boule de feu), alors que par la suite même si ces commandes originales sont conservées, un système simplifié est ajouté (droite + boule de feu dans Budokai 3 par exemple), ce qui augmente grandement la facilité à sortir des attaques spéciales.

Et voilà l’avis de notre second expert qui défendra ce classique bien mieux que moi :

Dragon Ball Budokai (la version Gamecube): Mon premier jeu dragon ball sur console de salon et même des années plus tard il reste mon préféré ! Tellement d’heures passées dessus pour personnaliser mes combattants avec leurs techniques ultimes (utiliser l’attaque volley ball de tenshinhan sur des gros méchant type Cell est juste GOLD ! ) Sans compter le chapitre bonus où c’est Mister Satan qui déboite tout le monde pour vaincre Cell… Enfin bref je pourrais en parler des heures ^^ Ps: Les ost sont GÉNIAUX ! (Je conseille A hero’s Desperation)

(sorry pour la qualité, pas évident à trouver en bonne définition. Par contre l’ost déchire toujours autant. Ah et d’ailleurs voici le lien de l’ost recommandée par le guerrier Nathan, « A Hero’s Desperation« … Une ost magnifique, celle de Gohan qui en chie contre Cell, tous ceux qui ont joué au jeu ont encore des frissons en l’entendant !)

Bon il me reste encore des options malgré tout. J’ai toute une série de jeux favoris sur Dragon Ball hahaha ^^’. Je sais que jamais 2 sans 3 mais quand même… QUAND MÊME ?… QUAND MÊME PAS ? QU’EST CE QUE ? Cette aura maléfique provenant de la Triforce de la puissance ? Ce Ganondorf avec les plans d’un DIO ? Non ! SONNA BAKARA ! *S’effondre sur ses genoux devant l’aura de saiyan légendaire qui se ramène*

Non ? Pas encore une fois ! C’est impossible ! * à lire avec la voix d’Eric Le Grand, doubleur vf ou plutôt comédien de doublage de Végéta*

Mais de quel opening s’agit-il donc ? Hé bien je vais te répondre jeune curieux, comme dirait un certain Chef Otak… erm non oubliez ça !

Hé bien, c’est l’opening de Dragon Ball Budokai Tenkaichi choisi par Bryan ! Le jeu a été développé par Spike, et est sorti en 2005 sur PS2, arrivant directement juste après le succès de la franchise dont nous avons parlé précédemment, les Dragon Ball Budokai. Surtout après le succès du formidable Budokai 3, il y avait du niveau pour relever le challenge.

La couverture était franchement stylée en plus !

Pour moi, défi réussi : premier jeu qui fait un réel bon usage de la 3D en nous donnant non plus un jeu de combat en 3D classique où on peut juste se tourner autour, mais carrément un Versus Fighting en mode Arena avec un niveau ouvert où on peut se déplacer loin, se cacher derrière le décor et s’envoyer des Kamehameha et des Big Bang Attack à 3000 kilomètres à l’autre bout de la map !

Encore une fois, je laisse mon collègue Bryan défendre son opening mieux que moi ^^

Pour moi ça sera Dragon Ball Z Budokai Tenkaichi, le 1er du nom.
Cette intro de départ avec cette musique était juste teeeeellement stylé et tout ceux de l’époque de la Playstation 2 ont forcément du posséder ou jouer à un Budokai Tenkaichi. Une référence du jeu de combat DBZ et une avalanche de souvenirs et de nostalgie.

De la bonne grosse baston dans cette cinématique. On comprend Bryan ! …

Ahlala ces Saiyans ont du goût, mais que me reste-t’il ? J’ai l’impression d’être Radditz ou Yamcha ! … Non, je ne dois pas céder au désespoir, l’avenir de la Terre, non pire, de mon article en dépend !

Je dois… atteindre… le SUPER REDACTEUR 3 ! AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

En réalité il me reste encore des cartes à jouer, j’ai gardé de l’énergie sous le coude ! Il y a bien une cinématique qui déchire la dimension de la salle de l’esprit et du temps tellement elle est balèze !

C’est la cinématique de Dragon Ball Z Budokai 3 ! Mais calmons nos ardeurs quelques instants, je présente le jeu normalement, comme les précédents.

En plus j’ai réussi à retrouver la jaquette en Français, c’est y pas beau ça ? 😀

Dernier Opus de la série des Budokai produits par Dimps, celui-ci sort en 2004 sur Playstation 2. C’est clairement le plus abouti des 3. Il garde tous les bons aspects des précédents et y ajoute des éléments intéréssants, comme la Terre et Namek qui peuvent être parcourues en s’envolant dans le mode Histoire, ou plus parlant pour un jeu de combat, des nouveaux mécanismes de gameplay qui augmentent encore les possibilités de maraver l’adversaire, notamment le système d’attaques ultimes qui permet aux 2 joueurs, l’attaquant comme le défenseur de tenter leur chance dans des demi-cinématiques QTE épiques qui font juste couler la sueur sur le front de ceux qui voient ce qu’ils vont se prendre dans la tronche s’ils n’arrêtent pas l’attaque !

En plus, le roster de personnage s’est encore enrichi par rapport aux précédents, avec 44 personnages disponibles (contre 24 pour le premier jeu et 36 pour le second).

En ce qui concerne la cinématique en elle-même, je vais m’auto-citer, tel les grands conquérants de ce monde, Napoléon, Caesar (non pas Ceasar, il va encore mal finir face à Wamuu… 😥 )…

Ai-je réellement besoin de dire pourquoi je kiffe à mort l’opening de Budokai 3 ? Vraiment ? Alors ça tient en trois mots : BROLY CONTRE GOGETA ! P*TAIN ! VOUS FAUT QUOI D’AUTRE ?! XD
Non plus sérieusement, l’opening est stylé partout, l’animation est au top, les scènes de combat sont just épique (purée Freezer et Goku qui se percutent coudes en avant, c’est juste iconique), et l’OST est géniale, que ce soit la version instrumentale occidentale, ou la VO JAPONAISE. Et puis la fin avec Goku qui passe par toutes les transfos pour affronter Li-Shenron… DE QUOI REVEILLER UN ESPRIT SAIYAN EN QUETE DE BASTON !

(ps : je vous avais trouvé une version en meilleure définition, mais c’était en instru sans les lyrics. ET C’EST MANGA NC ICI OK ? JAPOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON ! )
(ps2 : BROLY VS GOGETA QUOI ! BROLY VS GOGE… *s’étouffe dans sa salive*)
(ps3 : oui le jeu est bien sorti sur ps2 :v )

Bon hé bien, ce fut intéréssant, comme dirait un certain Chef Otaku, Dragon Ball c’est la passion, et là vous allez en avoir de la passion prochainement, avec le Tournoi de jeu vidéo de Dragon Ball Fighter Z héhé, laissez moi donc vous laisser le lien de la vid…

Quelle est cette présence ?! Je n’avais pas ressenti cette énergie depuis une éternité… Un mal ancien venu des tréfonds de la communauté des otakus…

MAJIN BELIOS ! ET IL ME TAUNTE EN PLUS !

Il ne fait pas partie du Stand Jeu Vidéo mais c’est un vétéran du blog, votre auteur @jambelios ! Egalement vétéran bénévole de nombreux Week-ends Geeks, du précédent Festival et nombreux autres évènements de l’association ! Et comme beaucoup, il a déjà bien farmé les jeux Dragon Ball.

Et rebelotte, encore la jaquette en français :p

Son choix s’est porté sur Dragon Ball Budokai 2. Je me contenterais d’une brève description puisque nous avons déjà parlé des deux autres jeux de la trilogie. Toujours développé par Dimps, le jeu est sorti en 2003 sur Playstation 2 et en 2005 sur Gamecube. Il a notamment bénéficié sur la console cubique d’un doublage japonais que n’avaient pas les joueurs de la console de Sony.

Voici donc ce que nous dit Jam sur son opening (ou pas :p)

Budokai 2, parce que c’était chez un poto que j’y ai joué la premiere fois et c’est tout. Souvenir émotionnel je pense. J’avais pas le jeu donc on allez chez un poto qui l’avait et on se pétait des parties avec la bande du quartier.

Force est de constater que comme tous les opening de la série Budokai, cet opening de Budokai 2 envoie du pâté ! On se sent investi d’une puissance digne de passer Super Saiyan !

Et voilà c’est tout pour… *A NEW CHALLENGER IS COMING*

Mais mais…. C’est KEFLA-LYNOU ! @exotiknoob

Puisqu’on m’a si gentiment invité sur cet article *pousse l’auteur de l’article ligoté dans le placard à balais-BROSSE* et puisqu’on parle de Dragon Ball Z, un véritable article DBZ n’en serait pas un sans un petit entracte nostalgie. Les anciens l’auront déjà deviné, les nouvelles générations vont le découvrir avec effroi, mesdames et messieurs je vous présente le générique FRANÇAIS de Dragon Ball Z !!!

Parce que oui, rappelons-le, la popularité de DBZ on la doit avant tout au Club Dorothée. Et même si certains génériques ont un peu mal vieilli, faut savoir qu’à l’époque ces génériques étaient synonyme de plaisir (oh et puis on était gosse hein, sauf que nous on avait pas Dora l’Exploratrice mais des mecs qui s’arrachaient des membres et se faisaient transpercer les entrailles…ok, dis comme ça c’est vrai que ça a l’air craignos mais…NON ATTENDEZ NE PARTEZ PAS REVENEZ !!!
Bref, je repasse la parole à l’auteur de l’article *ouvre le placard d’un coup de pied*.

*Tousse un peu à cause de la poussière nucléaire cachée dans le placard à balais et recoiffe sa fière chevelure de saiyan avec de la sueur sur le front, mais juste une goutte, tel Mister Satan notre héros à tous ! *

Arg, décidément, que de super guerriers dans les alentours. Bernard Minet serait fier !

Comme on ne le rappelle jamais assez, revoilà la petite pub ! Si vous voulez tabasser du saiyan, n’hésitez pas à venir au Tournoi de Jeux Vidéos du Festival Manga NC, le 5 Mai 2018 de 9h à 17h au Centre Culturel du Mont-Dore !!! (même si vous êtes pacifistes d’ailleurs, ya plein de bonnes choses sympathiques à faire, comme manger, regarder les cosplays, faire du papercraft, et bien d’autres animations !)

Allez, pour le plaisir on se regarde la cinématique de DRAGON BALL FIGHTER Z, vous l’avez mérité :p

(Vous le sentez le bon gros versus fighting qui va déboîter ? Oui, ça va saigner au tournoi !)

[Created, Edited, Spiced, Salted and Kaiokened by Babiwan the saiyan :p]

NECRONOMIDOL en Nouvelle-Calédonie !

Notre premier groupe d’Idol dark metal s’invite sur le territoire et il s’agit des NECRONOMIDOL qui seront en tournée du 22 au 27 Mars !!!

Asha

Une première sur le territoire

C’est une grande première sur le territoire que nous avons l’opportunité d’accueillir des Idols japonaises en Nouvelle-Calédonie et on espère en avoir bien d’autres encore !!!

On vous met le programme ci-dessous donc n’hésitez pas à venir nous rejoindre et à inviter le maximum d’amis, qu’ils soient déjà fans ou curieux et avides de nouveautés. C’est une occasion comme on en a rarement !

Que ce soit pour des Idols japonaises ou pour du métal en général d’ailleurs !

logo necronomidol

PROGRAMME

Mardi 22 Mars
Île Aux Canards 11h Shooting et interviews

Mercredi 23
BODEGA 21h Entrée gratuite

Jeudi 24 et Vendredi 25 Mars
Centre culturel du Mont Dore 20h
Plein tarif 2500 F / Tarif réduit 2000 F / Tarif Abonné 1500 F
Billetterie sur place ou en ligne sur eticket.nc

Samedi 26 Mars
La Casa Del Sole 18h30
Tarif unique 2000 F (+1 conso offert)
Réservation : Tickets.nc, As de Trèfles Magenta, Hotel du Centre Ducos

logo necronomidol

Tu veux en savoir plus ? Présentation !

NECRONOMIDOL est un groupe de style Idol Japonais de Tokyo composé de 5 membres qui, après une longue période de préparation, a commencé à se produire au Japon début 2014.

L’originalité de sa musique et de sa prestation a permis au groupe d’accéder rapidement à la célébrité et devenir l’un des groupes d’Idols les plus appréciés à Tokyo et Osaka même si sa musique se démarque complètement de celle des groupes d’Idols classiques.

Leur style musical entre dans la catégorie dark metal mais on y retrouve des influences rock classique et rock progressif.


Comme tout groupe Idol, les vocaux et la chorégraphie forment l’essentiel du spectacle, les musiciens restant à l’arrière-plan.

Le groupe est encadré par un chorégraphe et un coach vocal réputés à Tokyo. La composition de la musique fait appel à des professionnels internationaux (dont les 5 artistes et un français) et la prestation très professionnelle des membres offre un spectacle qui, comme l’art japonais en général apporte un mélange de réel et d’irrationnel ~

Le rythme du spectacle met aussi en avant l’incroyable condition physique de KAKIZAKI, SARI, HINA, HOTARU et KAREN, les 5 membres de NECRONOMIDOL, qui, avec une grande modestie font participer le public dès le début de la prestation. Cette interaction rend le spectacle immédiatement plus chaleureux.

NECRONOMIDOL est heureux d’introduire en Nouvelle-Calédonie un aspect de la culture Japonaise méconnu des occidentaux et peu ou pas accessible aux gens de passage au Japon !

[Edited and approved by Babiwan]