[Découverte] Le Manga en Cosplay (Partie 1)

Salut à tous, les poulpitos ! Je reviens avec un nouvel article, cette fois avec du cosplay. Dans un précédent article, je vous avais parlé de la convention Lyonnaise à laquelle j’ai participé : La Japan Touch https://wordpress.com/stats/insights/manganc.wordpress.com). Et bien j’y suis retournée pour la seconde année consécutive. Bien évidemment, j’ai croisé nombre de cosplays, tant de mangas que de jeux-vidéos ou de films. J’ai donc eu l’idée de vous faire découvrir quelques mangas à travers cet incontournable de la pop-culture japonaise qu’est le cosplay ! C’est parti !

Qu’est ce que le cosplay ?

           Le Cosplay (ou Costume-Playing) a été découvert dans les années 80-90 par les japonais qui vont alors lui donner une dimension incroyable. Les collégiens, lycéens et étudiants se réunissent principalement dans les quartiers d’Harajuku et de Shinjuku pour incarner leurs personnages préférés. Les jeunes gens ne se limitent pas à enfiler la tenue de leur héros favori. Les cosplayeurs donnent vie au manga, dans la vraie vie. Ils se mettent alors totalement dans la peau d’un personnage de la pop-culture (Prenant principalement comme source d’inspiration le manga au Japon, mais aussi des jeux-vidéos, des films… ). Ils se fondent dans la peau du personnage jusqu’à imiter son attitude et ses mimiques. Prenez par exemple ce monsieur (ou cette madame !) que j’ai rencontré à la convention et qui imite Jack Sparrow à la perfection xD.

[Note de Babiwan : Retenez bien qu’il s’agit ici de son cousin François s’il vous plaît : Jacques C’est Par Où ?
Ps : à ceux qui ont capté la référence, GG on est pas des Noobs quand même 😉 ]

ezgif.com-gif-maker

Tout du moins …. C’EST CE QUE VOUS PENSIEZ HEIN ? HAHA JE VOUS AI EU ! Les Japonais n’ont pas inventé le Cosplay mais ont contribué à le populariser !

Point Confiture : Pour que vous rameniez moins votre fraise et que vous arrêtez d’avoir le melon à raconter des salades.Bannière 2

           Contrairement aux idées reçues, le cosplay s’est développé aux Etats-Unis, dans les années 1970-1980 suite a la sortie des sagas à succès Star Wars et Star Trek. Les fans se déguisaient en leurs personnages favoris lors de la projection d’avant premières. Le terme Cosplay n’est apparu au Japon qu’à la fin des années 1990, inventé par un journaliste nippon, se rendant à l’une de ces conventions.

On considère d’ailleurs que le premier cosplayer est un homme nommé Forrest J Ackerman qui, en 1939, débarque déguisé en homme du futur au WorldCon, une convention sur la science-fiction.

[Note de Babiwan : Ce jour là, l’humanité reçut un bien sinistre avertissement pour s’en rappeler…]

Le Cosplay : des thèmes de plus en plus variés.

Les thèmes des cosplays sont de plus en plus variés. Si le mouvement a commencé avec des sagas à succès de Science-Fiction aux Etats-Unis, puis les Mangas au Japon, les héros Marvel et DC-Comics ont rapidement suivi. Le développement des Jeux-Vidéos a lui aussi trouvé sa large communauté de fans et les séries télévisées ne sont pas en reste avec leurs nouveaux adeptes grandissants.

Voici les cosplays les plus représentés (que j’ai pu croiser dans les conventions) en fonction des thèmes. La liste n’est bien sûr, pas exhaustive :

  • Science-fiction : Star-Wars, Star Trek, aux origines, puis Le Seigneur des Anneaux ou encore … Non. Star Wars reste LE cosplay de SF par excellence, désolée .. ^^
  • Manga : Thème le plus ultra-méga-large. (Evidemment ! Huehuehuehuehue…) On trouve absolument de tout et n’importe quoi. Au vu du nombre de mangas existant, il presque difficile de trouver deux fois le même cosplay dans une même convention. Certains mangas dérogent toute fois à la règle comme Naruto, Sailor Moon (Magical girls comme Magical Boys !), Luffy ou Portgas. D. Ace (One Piece) aux débuts, mais les nouvelles séries engagent désormais une lutte féroce avec Eren, Levi, Mikasa et toute la Team du bataillon d’exploration (Shingeki no Kyojin), Kirito et Asuna (Sword Art Online) et plus récemment, Mika, Yuu et Shinoa (Owari (Yaoi !) no Seraph) ou Saitama (One Punch Man).
  • Super Héros : Principalement Les X-Men et Les Avengers mais Batman, Superman et Catwoman ont aussi leurs représentants. Plus récemment, Deadpool splash les Comic-Con. (Evidemment, avec l’explosion de son film en 2016, même pas besoin d’astiquer le manche ! C’est-tout-pour-moi-merci-au-revoir u_u)
  • Super-Vilains : Bien sûr que si y’a des Super-Héros, Y’a des Super-Vilains. Et la Palme reviens au couple mythique du Joker et Harley Queen. Vous pourrez certainement croiser la jalouse Poison Ivy les stalker derrière un coin sombre.
  • Jeux-vidéos : Bon, pas besoin de citer Link (The Legend of Zelda) ou Mario. Mais le jeu qui défonce tout, reste la célèbre franchise de Square Enix (Final Fantasy). Cloud et Lightning sont en première position. Mais j’ai pu croiser un certain nombre d’Aerith, Tifa, Squall, Vincent ou Zack. Le jeu PC de Riot GameLeague of Legends, connait de plus en plus de rassemblement de fans également.
  • Séries : Principalement A Game of Thrones, The Walking Dead et Doctor Who.

Les sous-genres du cosplay :

De nombreuses tendances ont inspiré le Cosplay notamment à cause des concours. Lors des concours de Cosplay, il est mal vu d’arborer un Cosplay tout fait, acheté sur Internet, le but étant de confectionner sois-même son Cosplay avec amour. Eh oui ! Sois tu es un Otaku passionné et tu t’acharnes avec efforts, sois tu as la flemme et tu ne l’es pas, manant ! Pour pallier à cette éventualité, les Cosplayers ont fait preuve d’une imagination débordante afin de trouver des idées pour la fabrication de leurs Cosplays. De là, sont nés ses dérivés. Je vous donne des idées pour le Week-End Geek, bande de mécréants alors remerciez (vénérez) – moi ! 😮

Crossplay

Sailor Moon et Kuroko

Cross-play : Ce genre représente le fait de se déguiser en un personnage de sexe opposé. Un garçon se cosplayera en personnage féminin et une fille, en personnage masculin. Le cosplayer  cherche à recréer l’apparence de son personnage le plus fidèlement possible, ce qui implique donc de chercher à cacher les attributs de son genre. Par exemple si une femme choisit de cosplayer un personnage masculin, elle devra cacher sa poitrine.

On remarque que les très bons crossplayers peuvent facilement tromper un oeil non averti sur leur vrai genre, c’est là tout le défi du crossplay ! Le maquillage, les lentilles et les perruques permettent de faire des miracles. Le compliment le plus gratifiant que l’on peut vous faire, c’est “tu ressembles à un garçon !” (ou une fille).  Le travail sur les gestes et attitudes permet aussi de renforcer l’illusion.

Sur ces photos, Sailor Moon (Sailor Moon), personnage féminin est interprétée par un charmant monsieur alors que Kuroko (Kuroko no Basket), personnage masculin est interprété par une charmante demoiselle 😉 Avouez que ce cosplay avec Tetsuya (le chien) est assez bluffant, non !

[Note de Babiwan : Ah j’avoue. Franchement le cosplay du chien est bluffant.]

La frontière entre le crossplay et le genderswap est très mince. C’est pourquoi, les deux sont souvent confondus.


Genderswap

Genderswap. De gauche à droite : Naruto, Maléfique, Princesse Mononoke, Les Avengers, Pocahontas.

Genderswap : Littéralement « Changement de sexe ». C’est une alternative plutôt intéressante au Crossplay pour ceux et celle ne souhaitant pas se travestir ! Le but étant de changer non pas son propre genre, mais le genre d’un personnage de sexe opposé. Un personnage masculin est féminisé et un personnage féminin, masculinisé. Une sous-catégorie du genderswap sont les cosplays version sexy. Le plus souvent, des personnages masculins sont repris pour en faire une version féminine sexy mais l’inverse est aussi possible.

Ici on a donc Naruto dans sa version « Sexy Jutsu » féminine pour vous Messieurs. Ha oui ! Y’a des nuages, désolée ^^ ». [Note de Babiwan : Attends, mais en fait, vu que quand Naruto fait son sexy no jutsu il se transforme physiquement en femme, est ce que ce ne serait pas un simple cosplay non genderswapisé ? TIN TIN TIN ! ]. Et comme y’a pas de raison que la femme soit sexualisée un magnifique cosplay au masculin de Maléfique (La Belle au Bois Dormant), rien que pour vous Mesdames. Hummmm tellement sexy qu’on en mangerais ! Princesse Mononoke et Ashitaka ont visiblement échangé leurs genres (c’est extrêmement suspect tout ça… ). Les Avengers ont vraiment de la chance d’avoir Captain America et Thor, vous ne trouvez pas ! Les filles, entre nous : Pocahontas a plus de charme (et d’abdos :3 ) que Kocoum finalement, non ?

Personnellement, en ce qui concerne les versions sexy, je trouve que beaucoup de ces Cosplays sont repris dans des versions féminines très déshabillées, ce qui sur-sexualise la femme (Féminisme, bonjour ! x) ), mais heureusement, certaines femmes (et hommes !) réussissent très bien à faire des versions masculines très sexy des personnages (merci les Japonais encore une fois x’D ) pour rattraper tout ça !


Gijinka

Gijinka. De gauche à droite : Pokémon, Zootopia, Dragon, Pokémon, Pokémon.

Gijinka : Ce genre de Cosplay consiste à faire une version humaine de n’importe quel créature … non humaine ! Genre, les trucs, animal, alien, choses, machins kawaii … Style Dango de Clannad (Bon, le premier qui arrive à cosplayer une boule de riz, il m’appelle, hein !), Luna de Sailor Moon … En général, cela s’applique à Pokémon vu que y’a à peu près 700 créatures cheloues (enfin 151 Pokémons et 649 animaux, objets, nourriture … enfin tout sauf des Pokémons, quoi).

Nous avons par exemple, une jolie petite Pikachu absolument kawaii, un Triopikeur très Sexy (Regardez-moi ces abdos ! xD) et un Noadkoko…. (Bon ok, celui-là je vous l’ai mis parce qu’il est vraiment GOLD !! XD)

Mais pas seulement. Un gijinka peut sortir de votre imaginaire, comme ce dragon réalisé par cette jolie demoiselle. Ou encore d’un film d’animation, comme ces cosplay de Nick et Judy (Zootopia), réalisés par 小柔SeeU. Je vous donne leur Facebook, parce qu’ils sont vraiment forts (et la fille est juste trop mignonne ❤ ).


Cross-over

« Liche Queen Elsa » ; « Sailor Rapuzel » ; « Legend of Titan »

Cross-Over : Vous êtes fan de deux univers ? Pas de problèmes, le cross-over est fait pour vous ! Vous pouvez mélanger des univers différents : Mangas, films, jeux … ou même mélanger les genres ! Tout est possible avec le cosplay ! Pourquoi pas mixer Raiponce dans la tenue de Daenerys (Game of Thrones) avec Pascal en dragon,vous voyez l’idée ? Ce genre de cosplay n’est pas facile à mettre en oeuvre, il faut trouver l’inspiration. Mais le nombre de portes et de mélanges est infini. Vous pouvez également mixer les versions. Par exemple, un truc tout mignon, version zombie, ou à l’inverse, un truc dégueulasse en version kawaii (Style un Titan avec une robe de loli pour faire peur au Vice !)

Pour les joueurs de WoW, (World of Warcraft de son petit nom), vous pouvez trouver un splendide cosplay du Roi Liche mixé avec Elsa de La Reine des Neiges. Sailor Moon est très utilisée comme base de Cross-Over, comme ici avec Raiponce. Voici pour vous un exemple de Cross-Over Princesses Disney/Sailor Moon, lors de la Japan Expo Sud 2012. Les garçons ne sont pas en reste avec les jeux videos (Bande de Geeks ! Dit celle qui passe ses journées à jouer xD ). Un jeune Link (The Legend of Zelda) – OUI C’EST  LINK BORDEL DE C** !! PAS ZELDA !!! LINK !! – part à la chasse aux Titans dans l’uniforme remastérisé, assez classe, d’Eren Jager (Shingeki no Kyojin)


Dérivés du cosplay : Ce ne sont pas des cosplays à proprement parler, mais ils en découlent :

Steampunk

De gauche à droite : Fursuit de Totoro ; Ero Lolita ; Steampunk ; Sweet Lolita ; Gothic Lolita ; Steampunk

  • Le fursuit : Il s’agit là de prendre la forme d’un animal, tels que Luna (Sailor Moon), Happy (Fairy Tail), ou encore Keroberos (Card Captor Sakura). Un Fursuit très réussi de Totoro à été aperçu à un arrêt de bus au Japon (voir photo).
  • Les lolitas : Les lolitas sont inspirées de l’époque Victorienne. Elles arborent des jupes et robes bouffante, dentelles, des rubants, des serre-têtes… et se déclinent en plusieurs catégorie (trop pour toutes les nommer). On peut définir les « Sweet Lolita » pour la douceur, les « Gothic Lolita » pour un côté plus sombre, les « Ero Lolita » pour un côté plus provoquant … Notez que l’ « Ero Lolita » de la photo est mixée avec une « Hime Lolita » pour un côté plus … princier 😉
  • Le Steampunk : Inspiré de la révolution industrielle, et du XIXe siècle, c’est un univers sur les machines à vapeur, les engrenages, la montre à gousset, les bras mécaniques…

 


World Cosplay Summit

logo_wcs2016_mini-thumb-400xauto-1820

Logo du World Cosplay Summit 2016

Le WCS (Sommet Mondial du Cosplay), est LA convention annuelle de cosplay par excellence. Il sert de référence mondiale pour les concours de Cosplay et est organisé par TV Aichi. Il se tient à Nagoya, au Japon et la France y participe depuis ses débuts en 2003. Dès 2005, l’événement propose un concours : le Cosplay Championship, qui réunit une dizaine de binômes sélectionnés dans divers pays à travers le monde. Les sélections se déroulent durant l’année dans les pays participants. En France, les sélections ont lieu lors de la Japan Expo. Depuis 2006, le WSC se déroule sur deux journées : la Parade des Cosplayers à Osu d’abord et le Cosplay Championship ensuite.

 Règlement pour le WSC :

Comme toutes les conventions, le WCS comporte des règles. En vertu de son statut de Référence Internationale, le WCS comporte un règlement adapté et différent des conventions et concours classiques.

Je vous mets ici les règles pour ceux que ça intéresse. Elles sont tirées du site officiel du World Cosplay Summit, donc soit en japonais, soit en anglais. Je vais essayer d’en traduire quelques unes pour vous vous vu que je suis sympa et que je trouverais ça super cool que des Calédoniens soient sélectionné un jour (Même si j’en doute très fortement ❤) : http://www.worldcosplaysummit.jp/en/about/regulations.html

A. Règles de participation au WCS pour les Régions et Pays représentés.

[1]  Une seule équipe de 2 cosplayers représentera chaque pays ou région.

[2]  Vous devez posséder la nationalité ou une résidence permanente dans le pays ou la région représentée. […]

[…]

[5]  Les costumes portés pendant le World Cosplay Summit doivent être tirés d’anime japonais, de manga, de tokusatsu (Ndlr : Les tokusatsu, contraction de tokushu satsuei qui signifie « effets spéciaux », sont des séries télévisées japonaises très riches en effets spéciaux. Merci Wikipedia.) ou de jeux vidéo.

  • Les Doujinshi et les personnages issus de films type « Live-Action » basés sur des anime ou des manga sont interdits (Ex : Dragon Ball Evolution … etc…)
  • Quand le costume est tiré d’un jeu, le personnage doit être reconnu au Japon. (Ex : Pas de personnage de Disney ou Star Wars même si le jeu a été produit au Japon).

[6] Les costumes doivent être impérativement fait main par les participants eux-mêmes. Les pièces et cosplays disponibles dans les costumes ne sont pas autorisés. […]

[…]

[9]  Vous devez être âgé de 18 ans ou plus quand vous viendrez au Japon. […]

[…]

La suite au prochain épisode ! Eh oui ! Cet article allait être trop long alors je l’ai coupé en 2. Pour voir la suite, c’est ici : 

https://manganc.wordpress.com/2016/07/24/decouverte-le-ma…cosplay-partie-2/

Publicités

Les astuces Pokémon GO de Lÿnou

Bonjour à tous, ce n’est plus une surprise pour personne : Pokémon GO est sorti !!!
Pour l’occasion je vais vous partager un maximum d’infos que j’ai pu dégoter à force d’y jouer ou en parlant avec les autres dresseurs.

Comment télécharger Pokémon Go ? Est-ce payant ?

Une des questions les plus récurrente et une des plus importantes !!!

Pokémon GO se joue sur smartphone uniquement. L’application est gratuite mais pas disponible partout dans le monde (officiellement) donc vous êtes bloqué selon la région où vous êtes.

Pour les détenteurs d’Android ou Samsung, il suffit de télécharger « Aptoide » qui fonctionne comme un PlayStore et vous permettra de jouer au jeu en français sans aucun soucis (j’ai moi-même un Android et ça fonctionne nickel).
Pour les détenteurs d’iOS ou Iphone, suivez les explications de cette page : Comment installer Pokémon GO ? (Approuvé par Rikyz)

J’arrive pas à télécharger ?

Si votre téléphone possède une version trop ancienne il se peut que l’application Pokémon GO ne soit pas compatible avec celui-ci. Pour savoir quelle version du téléphone vous possédez allez dans Paramètres > A Propos (ou quelque chose dans ce style).

Pour Android il faut apparemment que la version soit au minimum la 4.4
Pour Apple, je vous renvoie encore sur ce lien : Comment installer Pokémon GO ?

« Serveurs saturés » , je fais quoi ?

Pas de souci ça arrive à tout le monde. La jeu a eut plus de succès que prévu donc les serveurs sont souvent surchargés. Réessaie dans quelques minutes, ça va venir !

Quels sont les starters ?

Une fois que vous avez écouté votre Prof Pokémon attitré et peaufiné votre look pour être au top du SWAGG moumoute, le jeu vous envoie sur l’interface de base (votre avatar sur la route) et fait apparaître les 3 starters (pokémon de départ) autour de vous : Bulbizarre, Salamèche et Carapuce. Si vous ratez la capture d’un des trois : pas de panique ! Les starters sont tous trouvables à l’état sauvage.

Astuce : La légende raconte qu’il est possible de commencer avec Pikachu. Pour cela il faut s’éloigner des trois starters de base jusqu’à ce qu’ils disparaissent, et continuer ainsi. Au bout d’un moment, un 4e pokémon, Pikachu, apparaît en même temps qu’eux. (testé par deux membres du groupe facebook et approuvé !)

ImageImage

Comment attraper un Pokémon ?

Lorsque le pokémon apparaît sur votre écran, il vous faut engager l’interface de capture en cliquant dessus.

Astuce : Si le pokémon se trouve derrière votre personnage ou autre (Pokéstop, arène etc) vous aurez du mal à le sélectionner. Pour cela il suffit de faire tourner la caméra, en glissant votre doigt sur l’écran, afin que rien ne vous gêne pour pouvoir cliquer dessus !

Une fois l’interface de capture lancée, vous allez voir que vous avez des pokéballs au centre bas de votre écran. Pas d’astuce : Il vous suffit de mitrailler de pokéball le Pokémon jusqu’à ce que ça fonctionne MAIS il faut viser ! Effectivement, le pokémon bouge, attaque, et l’écran est très sensible, le moindre mouvement et la pokéball part complètement ailleurs. Il faut faire preuve de self-control et de doigté ( ͡° ͜ʖ ͡°)

Notez qu’un pokémon peut fuir, dans ce cas-là il disparaîtra dans un nuage de fumée.

Astuce : Si vous gardez appuyé sur la pokéball avant de la lancer, vous verrez un cercle apparaître et se rapprocher du centre du pokémon. Plus le cercle est au centre, plus la capture a des chances de réussir.

J’ai un nombre limité de pokéball ? C’est quoi un PokéStop ?

Vous avez un nombre limité de pokéball. Pour en récupérer, il suffit de trouver un PokéStop.

Un PokéStop c’est un « point d’intérêt », souvent une oeuvre d’art, historique ou religieuse. Il est parfois accompagné d’une petite description historique (de quoi enrichir la culture générale en s’amusant !). Vous vous rapprochez du pokéstop jusqu’à ce qu’il « s’active ». Cliquez dessus, et faites tourner le rond bleu jusqu’à ce qu’il vous « crache » des pokéball ou autre objets utiles (potions, oeufs, rappels etc). Le PokéStop devient alors mauve, et vous devez attendre qu’il redevienne bleu pour pouvoir l’activer à nouveau.

Sur quoi est basée la carte Pokémon GO ?

Elle serait basé sur la carte du jeu « Ingress » du même développeur. On ne sait pas encore s’il sera possible de suggérer des Poké-Stop ou des arènes plus tard.

C’est quoi le mode « RA » ?

« RA » signifie « Réalité Augmentée ». Lors de l’interface de capture d’un pokémon, vous pouvez activer ou désactiver le mode RA en cliquant sur le bouton RA en haut à droite de votre écran. Lorsqu’il est activé, la caméra de votre téléphone s’allume et vous projette l’image du pokémon à capturer comme s’il se trouvait devant vous dans la rue. Désactivé, cela vous montre l’interface de base.

Pourquoi j’ai un message d’erreur rouge « GPS introuvable » ?

Sur la plupart des téléphones portables il suffit de désactiver l’option « Positions fictives » , qui permet de tricher avec son signal GPS (passible de bannissement à vie, faites pas les cons !) se trouvant dans un coin caché de Paramètres (suivez la procédure ici). Personnellement, j’ai toujours le problème et j’ai pas trouvé de solution (même en suivant la procédure de jeuxvidéo .com)

Comment monter de niveau ?

Pas d’astuce : Capturer des pokémon reste la meilleure façon de gagner de l’expérience. Activer des PokéStop vous fait également gagner 50XP. Une fois le niveau 5 atteint, les combats d’arènes vous permette d’XP (voir plus bas).

Astuce : Vous pouvez suivre votre niveau d’XP en cliquant sur votre avatar en bas à gauche de l’interface.

Comment booster mes Pokémon ou les faire évoluer ?

Lorsque vous capturez un pokémon, vous gagnez de la poussière d’étoile et des « Bonbons » correspondants au Pokémon.

Si vous capturez un Roucool, vous gagnez 3 bonbons Roucool. Lorsque vous sélectionnez la pokéball se trouvant en bas de votre interface de base et sélectionnez le bouton de gauche « Pokémon », cherchez votre Roucool. Sa fiche de stats va alors apparaître avec ses PC (Point de Combat).
Les points de combat définissent la puissance globale de votre pokémon. Pour ceux qui jouaient au jeu sur Nintendo : oubliez la défense, attaque etc etc..tout est centralisé avec les « PC » ici.

Vous avez alors le choix entre deux boutons :
– RECHARGER : Augmente les PC de votre Pokémon
– ÉVOLUER : Fait évoluer votre Pokémon

Chaque pokémon est différent. Alors qu’il suffit de 12 Bonbons Roucool pour le faire évoluer en Roucoups. Il en faut 400 à un Magicarpe pour évoluer en Léviator. Vous l’aurez donc deviné, pour améliorer un pokémon en particulier, il vous faut capturer un max de pokémon du même genre.

Astuce : Pendant la capture si vous faites tourner votre pokéball avant de la lancer, de petites étoiles s’en dégageront et lorsque vous la lancerez elle aura un effet « courbé ». Si vous capturez le pokémon avec cet effet, vous aurez un bonus de +3 bonbons et +100 poussière d’étoile !

Astuce 2 : Si vous capturez un Roucoups sauvage, vous ne gagnerez pas de « Bonbons Roucoups » mais toujours des « Bonbons Roucool » !

Astuce 3 : Il est possible de donner un surnom à vos pokémon, pour cela cliquez sur l’icône de crayon à côté du nom. Le surnom est modifiable à volonté !

roucool1

Qu’est-ce que « Transférer » ?

L’outil « Transférer » se trouvant tout en bas de la fiche de votre Pokémon permet de transférer le Pokémon au Professeur. En contre partie il vous donnera un Bonbon du pokémon que vous venez de lui transférer.

Astuce : Comparez les pokémon entre eux avant de les transférer. Certains ont de meilleurs PC ou attaques que d’autres. 

Comment repérer les pokémon sur ma carte ?

En bas à droite de votre interface, vous trouverez une petite bande blanche avec des pokémon dessus. Cette bande indique les pokémon les plus proches de vous. Les pokémon que vous n’avez jamais croisé sont en silhouette ombrée. Moins il y a de traces de pas associées au pokémon, plus il est proche.

Astuce : Si un pokémon en particulier vous intéresse, vous pouvez le sélectionner. La bande blanche n’affichera plus que l’avatar de ce pokémon, ainsi que la distance (nombre de pas) d’éloignement entre le pokémon et vous : le jeu du « je chauffe, je refroidis » commence alors !

Astuce 2 : Sur votre carte s’il y a des petites herbes qui s’envolent à un endroit, c’est qu’il y a un pokémon ! (sauf si votre jeu bug, ce qui arrive souvent ^^ »)

C’est quoi l’encens ?

L’encens vous permet d’attirer les pokémon à vous pendant 30 minutes. Une fois activé, une fumée rose apparaît autour de vous ainsi qu’un compteur en haut à droit sur votre écran de jeu.

Astuce : Je recommande de l’utiliser dès le début du jeu pour XP très vite et avoir accès aux arènes.

encens

Comment fonctionnent les arènes ?

Les arènes Pokémon sont accessibles dès le niveau 5. Lorsque vous entrez en contact avec une arène pour la première fois (après avoir atteint le lvl 5), le jeu vous propose d’intégrer l’une des trois équipes de Pokémon. Chacune des équipe est symbolisée par un oiseau légendaire : La Team Intuition (Elector), la Team Sagesse (Artikodin) et la Team Bravoure (Sulfura).

Astuce : Choisir une team ne vous apporte aucun bonus ni malus dans votre expérience de jeu. Donc choisissez celle que vous préférez au feeling !

Une arène sans champion aura une couleur grise/blanche. Lorsqu’un champion prend place, l’arène prend alors la couleur de l’équipe de ce dernier.

1) Lorsque vous croisez l’arène d’une équipe ennemie vous pouvez la défier. Il vous faudra alors vaincre le champion plusieurs fois afin de faire baisser le Prestige de l’arène jusqu’à ce que vous puissiez le chasser et prendre sa place.

2) Lorsque vous croisez l’arène d’une équipe alliée vous pouvez la renforcer soit en rajoutant un pokémon de votre équipe (lorsque quelqu’un d’une équipe rivale viendra défier l’arène il devra, en plus du pokémon du champion, combattre votre pokémon), soit en engageant le combat contre l’arène pour lui faire regagner du Prestige.

Astuce : Contrairement au Pokémon du Champion qui doit être battu plusieurs fois, il suffit de vaincre votre pokémon une seule fois pour qu’il soit chassé de l’arène. Il faudra alors retourner dans l’arène pour replacer votre pokémon.

Astuce 2 : Pour savoir combien de dresseurs vous devrez affronter dans une arène. Sélectionnez la, puis faites glisser sur la gauche ou la droite. Le Pokémon le plus à gauche est celui qui commence le match.

Comment combattre en arène ?

C’est du bourrinage !

  • Vous sélectionnez d’abord 6 pokémon de votre inventaire en cliquant sur les pokémon à changer.
  • Appuyez une fois sur le Pokémon adversaire pour lui infliger des dégâts. Au fur et à mesure du combat, votre barre d’attaque spéciale, située juste en dessous de votre barre de vie, va se remplir. Lorsqu’un compartiment est plein, vous pouvez lancer votre attaque spéciale en appuyant longtemps sur le pokémon adversaire.
  • Vous pouvez aussi esquiver les attaques en faisant glisser votre doigt sur la gauche ou la droite (je ne sais pas vous, mais moi ça ne marche pas bien, des fois il attaque au lieu d’esquiver).
  • Vous pouvez changer de Pokémon avec le bouton en bas à droite (les flèches).

Bref, peu de place à la tactique dans ce genre de combat…Combattre des arènes est important, cela fait gagner de l’XP !

Astuce : Attention, il y a un temps limité, affiché entre les barres de vie des deux pokémon. Ne faites pas qu’esquiver car vous êtes automatiquement déclaré perdant à la fin du temps imparti !

Astuce 2 : Lorsque vous sélectionnez la fiche de statistiques de votre Pokémon vous y voyez deux attaques (voir image). La première correspond à l’attaque simple que fera le pokémon en combat d’arène. La deuxième est l’attaque spéciale, disponible lorsque qu’une jauge sous la barre de vie de votre pokémon est pleine. Un autre dresseur m’a dit qu’il y aurait deux attaques spéciales, le Pokémon les lancent de façon aléatoire.

Astuce 3 : Il peut arriver que le jeu bug pendant un combat d’arène : Le pokémon final reste à 1 PV, et lorsque vous redémarrez le jeu, triste surprise, vos pokémon gardent les dégâts qu’ils ont pris et vous avez perdu. Cela arrive souvent le soir, lorsque tout le monde est connecté : surchargeant les serveurs. Pour plus de confort, combattez le matin ou en journée.

Comment soigner mes Pokémon ?

Lorsque vous avez combattu une arène ennemie, ou si vos pokémon ont été chassés de votre arène par l’équipe ennemie, ils vont revenir dans votre inventaire et seront soit K.O, soit blessés.

Sélectionnez le bouton « objets » puis Rappel pour les pokémon K.O et Potion pour les pokémon blessés.

Astuce : Vous pouvez en récupérer dans les PokéStop.

objets

Il y a des œufs dans Pokémon GO ?

Il est possible de faire éclore des œufs dans Pokémon GO.

Vous trouverez les œufs dans les PokéStop et disposez par défaut d’un incubateur à utilisation infinie dans votre inventaire. Cliquez sur la pokéball en bas de votre interface de base, sélectionnez le bouton de gauche « Pokémon » puis en haut de l’écran vous verrez qu’il y a un onglet « œufs » (voir image ci-dessous). Cliquez dessus, sélectionnez l’œuf à faire éclore, puis l’incubateur de votre choix (si vous en avez plusieurs).

Selon l’œuf, il vous faire parcourir 2 km ou 5 km etc… pour le faire éclore !

Astuce : La voiture ne fonctionne pas, si vous dépassez les 15/20km le jeu stop le décompte 😉

C’est quoi un Haut-Fait ?

Devenu à la mode dans beaucoup de jeux, on peut également débloquer des Hauts-Faits dans Pokémon GO. Vous avez accès à vos hauts-faits en cliquant sur votre avatar en bas à gauche de votre interface. Pour savoir comment débloquer un Haut-Fait il suffit de cliquer dessus. Dans Pokémon GO les Hauts-Faits portent les noms de type de dresseur.

Si vous capturez 10 pokémon de type Normal, vous débloquez le Haut-Fait « Élève ». Dix pokémon de type eau débloque le Haut-Fait « Nageur » etc etc…

dssssq

Comment économiser ma batterie ?

Vous le remarquerez très vite, le jeu consomme énooooooooormément de batterie donc, à part transporter son chargeur partout avec soi, voici quelques recommandations pour la faire durer :

  • Appuyez sur la pokéball en bas de l’interface > Option > Economiseur de batterie
  • Désactiver le mode RA
  • Désactiver le son
  • Réduire la lumière au maximum

Notez qu’une batterie qui surchauffe est propice à l’apparition de bugs. Donc ménagez vos appareils.

Mon jeu vient de bug alors que je capturais un Pokémon !

Pas de panique. On éteint et on rallume.
Normalement le pokémon se trouve à l’emplacement exact où tu l’as rencontré, donc ne bouge pas lors d’une capture pokémon. Si ton jeu a bug pendant que tu lui a balancé une pokéball, regarde dans ton inventaire, le pokémon y est peut être déjà.

Qu’est-ce que le Pokémon GO Plus ?

Vous avez peut être vu des images du machin. Soucieux du fait que les gens regarderaient leurs téléphones au lieu de jeter un œil à l’endroit où ils mettraient leur pieds, les développeurs ont pensé à une montre gadget en complément du jeu.
La description suivante est tirée du site officiel de Nintendo Online Store :

Cet appareil portable appelé le «  »Pokémon GO Plus » » (vendu séparément) permet de participer au jeu même sans regarder son smartphone. L’appareil se connecte au smartphone par Bluetooth et tient le joueur informé des événements en jeu – comme l’apparition de Pokémon dans les environs – en utilisant une LED et en vibrant. Les joueurs peuvent aussi attraper des Pokémon et entreprendre d’autres actions de base en appuyant sur le bouton de l’appareil. L’appareil Pokémon GO Plus sera bientôt disponible. Restez à l’écoute pour avoir plus de détails.


Voilà qui conclut notre article, je vous souhaite à tous une bonne chasse et n’hésitez pas à partager vos trucs et astuces !

Si l’article vous a plu, n’hésitez ps à joindre la communauté des fans de mangas sur facebook : Manga NC

Un peu plus d’info pour Tales of Zestiria The X.

Avis au fans de la franchise Tales of et à ceux qui attendent patiemment cette nouvelle série, le site officiel de Tales of Zestiria The X (à prononcer Cross) a mis en ligne ce mercredi, non pas un mais deux nouveaux trailers! Rappelons au passage que l’anime sera diffusé le 3 juillet prochain au Japon sur la chaîne Tokyo MX. La deuxième bande-annonce, nous dévoile que le groupe FLOW interprétera l’opening intitulé « Kaze no Uta » de la série.

Tales of Zestiria The X est produit par le studio Ufotable (Kara no Kyoukai, Fate/stay night: Unlimited Blade Works, God Eater...), pour ce qui est de la composition de l’équipe de production, nous pouvons déjà citer le nom de SOTOZAKI Haruo (Ninin ga Shinobuden) au poste de réalisateur, du character-designer MATSUSHIMA Akira (Rave, Maria-sama ga Miteru...) et des compositeurs SAKURABA Matoi (Star Ocean EX, Gensou Maden Saiyuki…) et SHIINA Go (Majocco Shimai no Yoyo to Nene, God Eater, Dimension W...). Une grande partie des doubleurs seront les mêmes que ceux du RPG, notons néanmoins la présence de SHITAYA Noriko qui sera la nouvelle voix de Lailah puisque MATSUKI Miyu, la seiyu originale du personnage, étant décédé au mois de novembre dernier.

kv

Cette nouvelle série est l’adaptation du jeu sorti le 16 octobre dernier en France pour les 20 ans de la franchise, il est disponible sur PC, PS3 et PS4. Signalons au passage qu’un OAV intitulé « Tales of Zestiria : Dôshi no Yoake » et reprenant le début du jeu avait été produit par Ufotable peu avant la sorti sur PS3 au Japon.

Synopsis (provisoire):

« Sorey, un jeune homme ayant grandi parmi les séraphims (Tenzoku), des êtres dotés de pouvoir surnaturelle et invisible aux regards des humains depuis que ceux-ci ont perdu la foi en eux, rêve d’un monde où humains et séraphims pourront vivre ensemble en paix. Un jour alors qu’il visite une capitale humaine pour la première fois, Sorey se retrouve impliqué dans un accident durant laquelle il retire l’épée sainte encastrée dans la roche et devient par la suite le « Berger », celui qui chassera la calamité de ce monde. Son rêve qui semblait encore irréalisable pourrait finalement devenir une réalité mais le chemin est encore long d’autant plus que les hellions, des entités maléfiques, deviennent de plus en plus nombreux. »

Sources: Animenewsnetwork, jeuxvideo.com, toz-thex-anime.tales-ch.jp.

Source images: toz-thex-anime.tales-ch.jp

Aoki Hagane no Arpeggio s’invite sur World of Warships.

Wargaming.net a annoncé hier sur le site de World of Warships, un partenariat avec les créateurs de la série animée Aoki Hagane no Arpeggio -Ars Nova-, plus connus sous le nom Arpeggio of Blue Steel -Ars Nova-.

En effet des missions spéciales permettront aux joueurs d’avoir accès aux navires de la Flotte de la Brume ainsi qu’à leurs commandants Mental Model issus de l’anime, tel que Takao, Kongo ou encore la tant attendu Yamato.

Le développeur rassure les joueurs qu’aucune de ses unités ne seront équipées de canons gravitons à particule, torpilles à ogives corrosive ou encore lasers de défenses et d’attaques pour ceux qui se réjouissaient déjà d’harceler leur adversaire depuis leurs bases. Plus d’informations seront dévoilées prochainement au fur et à mesure de l’approche de l’event.

En attendant voici déjà quelques images pour en faire saliver certains.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour ceux qui ne connaissent pas, Aoki Hagane no Arpeggio est à l’origine un manga orienté seinen du studio Ark Performance, lequel est composé du scénariste ISHIKAWA Kōichi et du dessinateur MITSUYOSHI Kenji.

Il est édité par Shonen Gahosha (Aiki, Sun-Ken Rock, World Embryon, Battle Club, Drifter…) et publié dans le magazine Young King Ours depuis 2009, le manga compte déjà 11 tomes de parus au Japon, la série n’est pas encore licenciée en France. Il eut une première adaptation animée sous la forme d’une série de 12 épisodes de 25 min produite par le studio SANZIGE, qui fut diffusée au Japon à partir du mois d’octobre 2013.

Elle fut aussi diffusée en France par le biais d’ADN (Anime Digitale Network) et de J-One. Deux films d’animation ont également été produits, toujours par le studio d’animation SANZIGE et projetés dans les salles de cinémas japonais : Aoki Hagane no Arpeggio: Ars Nova DC au début de de cette année (2015) et Aoki Hagane no Arpeggio: Ars Nova Cadenza en Octobre dernier.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Synopsis (de la série):

« Au début du 21ème siècle, la montée des eaux repousse l’humanité à l’intérieur des terres. Alors que l’homme aurait pu se déployer sur les mers plus vastes que jamais, une mystérieuse flotte, la flotte de la Brume, fait son apparition et empêche quiconque de s’aventurer sur l’océan. Très vite, la Brume empêche les continents de communiquer entre eux en détruisant tous les moyens de communication. Les armes humaines sont inefficaces contre cette menace. La seule chance de l’humanité est un navire de la flotte de la Brume passé du côté des humains, le sous-marin I‐401, et son commandant, le jeune Gunzô Chihaya. » -ADN-

Sources: Wargamaing.net, ADN.

Sources images du jeu: Wargaming.net et Icotaku.