Mon avis sur : Kyoukai no Kanata – I’ll Be Here (Mirai-hen)

Kyoukai no Kanata - Mirai Hen

Le film de Kyoukai no Kanata – I’ll Be Here est divisé en deux parties :

1er partie – Kako-hen

2nd partie – Mirai-hen

 

Mais je ne parlerai que du second car le premier n’a pas besoin d’être détaillé puisqu’il résume uniquement la saison elle-même et n’apporte que très peu de contenu nouveau (seulement les 5 dernières minutes sont « utiles »).
Sauf si vous n’avez pas vu l’anime, regarder le film pour faire d’une pierre deux coups, mais bon, à vous de voir (personnellement je vous conseil plutôt de regarder la saison).

Meepow

[Quelques précisions]

Bien que ça soit une critique, j’éviterai de spoil volontairement afin de vous donner envie de le voir sans pour autant gâcher votre plaisir. Sauf si je n’ai pas d’autres alternatives, je mettrai une balise « /!\ SPOIL /!\« .
Par contre je suis preneur de vos commentaires/ressentis, plus bas dans la bulle de commentaire en fin d’article, pour argumenter avec vous sur tel ou tel point !

Kuriyama Mirai

Globalement, que penser de ce film ?

« Je vous le recommande fortement ! »

Franchement, c’est du très très lourd ! L’anime avait déjà su nous charmer à travers sa saison de 12 épisodes, que ça soit au niveau des graphismes, de l’histoire, des OST, de son sublime ending, des sentiments dégagés ou de ses genres (bref, tout !), mais franchement là, chapeau ! Le film (en Blu-ray + 60fps) est juste une pure tuerie !

Bizarrement je n’ai pas vraiment grand chose d’autre à rajouter ici, mais sachez que vous ne le regretterez absolument pas ! Foncez !

Nase Hiroomi

Pourquoi c’est bien ?

« Parce que… Fuyukai Desu ! »

Combats au top !
Animation super fluide !
Une petite intrigue bien sympa !
Des personnages plus classes que jamais ! (Pour le coup, les vedettes sont : Hiroomi en manteau et Mirai, plus sombre que jamais… ❤ j’hésite encore en quelle version je la préfère… )
Et.. et… et… de la romance ! Oui oui vous m’avez bien entendu !
Le film à d’ailleurs tendance à s’orienter davantage de ce côté là (un peu comme The Last : Naruto the Movie).
Et sincèrement ça ne fait pas de mal, une technique qui ici, a porté ses fruits.
Le résultat est bluffant, on est à la jointure du mignon et de l’émouvant.

Les scènes sont à la fois dynamiques et splendides ! On ne peut s’empêcher de faire un retour arrière et revoir une scène tellement c’est bon ! Même si ça peut durer qu’une seule minute on ne s’en lasse absolument pas.

Quant à l’intrigue, quelque part on s’en doutait un peu, mais l’effet de surprise marche quand même (en tout cas ce fut le cas pour moi).
Les petites questions du genre « Non, ça ne peut pas être lui/elle quand même ?! » « Mais si c’est ça, alors pourquoi… Oooooookay ! »

Mais surtout, on reste fidèle à tout ce qu’on a pu voir pendant la série. Ce n’est pas du HS style OAV , ni une histoire parallèle sans queue ni tête ! On a bel et bien du contenu cohérent reprenant « la/une suite » de l’épisode 12.

Kyoukai no Kanata OAV

[OAV – Informations]

L’OAV de Kyoukai no Kanata est particulièrement enrichissant. Au risque de déplaire à certains, ce n’est pas un épisode fan service : session plage, bains publics, et un poulpe qui sort de nulle part façon toi-même tu sais. [Note de Babiwan : merci on a déjà donné. Je ne nommerais ni Bleach, ni Full Metal Panic, ni… oups :p ]

Cette fois-ci on a quelque chose d’utile puisque le passage aborde le moment ou Kanbara Akihito n’avait pas encore rejoint le groupe du clan Nase.
Il vivait en autarcie, à l’abri des regards, à cause du pouvoir instable qui sommeille en lui… On observe leur première rencontre ainsi que l’apparition initiale du méchant (le pourquoi du comment, etc. etc.) et la raison pour laquelle Hiroomi porte constamment son écharpe autour du cou et pourquoi sa relation avec Akihito est si…. « tendancieuse »…
Et quelques autres petits détails croustillants que je me contiens de vous dévoiler !

Beyond the Boudary movie

Pourquoi reste-on sur notre faim ?

« 1h30 c’est trop court ! »

En fait, le film nous laisse croire qu’on va avoir des réponses à absolument tout ce qui s’est passé précédemment, alors que non c’est le contraire. On tourne autour du pot et des nouvelles questions se rajoutent à notre liste. On continue d’émettre des hypothèses sans pouvoir véritablement les affirmer ou obtenir ne serait-ce la moindre piste. Bref, c’est très frustrant !

On regrette que le fond de l’histoire ai été délaissé au profit de la romance et du visuel (même si j’avoue que j’ai adoré ces deux points-là !)
Avec ce film, on a l’impression de subir le même effet qu’un anime : tu suis avec plaisir les premiers épisodes et quand t’arrives à la fin tu te dis que ça ne peut pas finir comme ça quand même, du coup t’attends la suite…

/!\ Début SPOIL – Questions /!\
Est-ce que Fujima Miroku est vraiment mort ?
Quelle est le rôle de Kanbara Yayoi ? Et surtout qu’est ce qu’elle insinue dans sa dernière phrase ?
Dans le passé (flashbacks), comment ça se fait que Akihito et Mirai se connaissent ? Un lien inconnu entre leurs mères ?

/!\ Fin SPOIL /!\

KnK Mirai Kuriyama

Avis final :

« Il faut le voir ! »

On reste fidèle à tout ce qu’on avait pu voir jusqu’à présent (oui je me répète, et alors ?!).
Et bien que beaucoup trop de questions restent sans réponses (ce qui est vraiment dommage par rapport à l’histoire !), on passe un très bon moment devant ce film ‘Mirai-hen’.
Les combats sont… WOW !! Je ne m’attendais pas à une telle intensité. C’est tellement difficile de les décrire avec des mots ! Ils ne sont pas omniprésents mais franchement excellents ! Et ce combat final… *heavy breathing*
L’humour est toujours au rendez-vous, et cela du début à la fin ! Un aspect que j’apprécie particulièrement compte tenu de notre duo Akihito/Hiroomi.
Et pour nos cœurs tendres, attendez vous à de la romance aussi sincère que touchante… Fuyukai Desu! 

Gif KnK I'll Be HereMovie approved by Meepow!

Bilan Anime Automne 2015

Une nouvelle année qui commence, mais aussi une saison de diffusion qui se termine !!!

Quelques nouveautés lors de cet article, on regroupe tout en UN seul article cette fois-ci, et on a recruté des petits nouveaux (sauras-tu les trouver ? tu gagneras un cookie 😉 ).

MAIS SURTOUT vous avez la possibilité de VOTER pour vos 5 animes préférés de la saison ! Quels animes seront les lauréats du peuple calédonien ?

Comet Lucifer

😥 Lÿnou : Scénario, personnages, situations, objectifs des personnages, histoire d’amour, animation : j’ai trouvé que tout était médiocre et déjà-vu.  Les seuls moments où l’animation est bonne c’est pendant les scènes de baston en 3D (alors que je supporte pas la 3D d’habitude). Bon aller, je peux trouver un 2e point positif : le chara design. C’est tout. Pourquoi j’ai continué à regarder ? Parce que j’avais déjà acheté toute la série en précommandé sur Wakanim 😥 Ça m’apprendra à faire les choses dans la légalité, tcheh.

😦 Shirachiyo : Ma déception! Après le premier épisode, j’étais partagée. Y’avait moyen que ça tourne en Guilty Crown (ce qui n’est pas un compliment à mes yeux), bref j’étais sceptique. Après quand on a vu assez d’animes comme Steins;Gate ou Madoka, on sait que drop au premier épisode, c’est à ses risques et périls. Au final, on a un triangle amoureux classique, une histoire un peu creuse, lente à démarrer. Je salue toutefois les quelques rebondissements qu’il y a pu avoir, vers les derniers épisodes.

Concrete Revolutio: Choujin Gensou

😐 Lÿnou : Quelle déception. L’histoire commençait extrêmement bien avec une dualité présent/futur et Bien/Mal intéressante à exploiter. Mais celle-ci se noiera malheureusement dans les histoires quotidiennes sans réel intérêt ne faisant pas avancer le scénario. Ça stagne à partir du 4e ou 5e épisode et ça ne s’en dépatouillera pas avant de rusher/bâcler aux trois derniers épisodes. Oh ? Il va y avoir une deuxième saison ? Bon…pourquoi pas ?

Dance with Devils

😀 Elearya : OMG ! 5 beaux gosses pour le prix d’un anime \o/ Je vais pouvoir faire pleiiiiin de yaoi !! Malgré une héroïne c****** comme ses pieds (Oh mon dieu des démons essayent de me tuer, et si j’en suivais un pour voir, ça pourrait être fun :v), prenez un blondinet tsundere (Pas touche Lynou ou je te bouffe ><’), un rouquin « poetic lover », un petit brun masochiste et un autre blond qui se prend pas pour de la merde (Lynou : Rem-Sama \o/ ) et vous obtenez le Comité des Élèves aussi mystérieux et séduisants … qu’imprévisibles. Elearya approves (y)

😐 Lÿnou : Bon. C’est un harem, hein. Donc c’est (souvent) niais et certains personnages sont stéréotypés à en vomir, mais chacun ses goûts (Enfin, le Onii-chan surprotecteur roux peut avoir mon 06 quand il veut ❤ ). L’héroïne est, pour une fois, pas trop bête. Elle repousse (pour de vrai) les gars chelou, voire même les gifle et garde sa priorité, c’est-à-dire sa mère…ah, on me dit dans l’oreillette qu’elle l’oublie au bout d’un moment…Bon ça a au moins le mérite d’avoir été divertissant, oh ça chante en plus ? Biiiieeeen !

🙂 Shirachiyo : Je suis une grosse consommatrice de reverse harem. Sauf que 90% du temps c’est mauvais. Il y ‘a toujours d’excellents trucs comme Akatsuki no Yona ou Kamisama Hajimemashita. Mais dans les adaptation d’otome game, les héroïnes n’ont VRAIMENT pas de personnalité, pas de réelle histoire, les garçons sont hypra stéréotypés…Du coup j’ai été étonnée. Ici, on a une base assez solide, quelques plot twist (pas très surprenants m’enfin), une protagoniste qui peut (PARFOIS) faire preuve de caractère. Point négatif: Les personnages qui chantent au cours d’un combat…

Gakusen Toshi Asterisk

🙂 Meepow : « Amagiri Shinmei Style » Un opening qui en jette ! Par contre l’anime un peu moins. Légèrement déçu car je le comparai à Rakudai Kishi mais en mieux, alors que tout compte fait, non…
Un potentiel gâché encore une fois, à voir ce que ça pourrait donner avec une saison deux. Il n’est franchement pas mauvais pour autant, mes exigences étaient peut-être trop hautes, qui sait. En fait, je pense que son défaut vient de ses personnages qui sont mal exploités et surtout très niais, créant ainsi un harem maladroit et superflu. Cependant, l
es quelques combats restent tout de même plaisants à suivre. Et oui je mets un « 🙂 » car, dans l’ensemble, je l’ai plutôt bien apprécié malgré ses défauts.

Le syndrome de l’épisode 12 !

🙂 Kuu : Alors dans la trilogie des épéistes et leur harem, celui-là est celui que j’aime le moins. En effet, quand on le compare à Rakudai Kishi no Cavalry et Taimadou Gakuen 35 Shiken Shoutai, son histoire parait un peu pauvre et au final on peut se lasser des personnages stéréotypés du genre la kuudere, la tsundere, et la kyonyuu (͡° ͜ʖ ͡°). MAIS ! Les combats sont tout de même de qualité et l’animation est pas mal du tout, du coup je pense qu’on sera tous d’accord pour le conseiller !

Haikyuu!! 2

😀 Meepow : « Kakatte Koi Ya ! » Hinata a.k.a le fils caché d’Akashi Seijuro ! Je dis ça parce que vu comment l’anime tourne, je sens qu’on va pas tarder à avoir du Kuroko no Volley ! L’équipe de Karasuno qui s’améliore et apprend de ses défaites, les joueurs qui débloquent de nouvelles techniques et une qualité d’animation qui suit le move, bref, que demander de plus ?! Je passe plus de temps à faire des retours arrières qu’a regarder l’épisode. Pour faire court, on reste fidèle à ce qu’on a pu voir durant la première saison mais en encore mieux !

Le syndrome de l’épisode 12 !

😀 Rikyz : Cette 2e saison commence bien avec le développement de notre incroyable duo qui se remet en question sur les performances de chacun. Nous observerons une évolution des capacités de toute l’équipe due en majorité grâce à leur rencontre avec les équipes rivales. La 2e partie de la saison promet d’être super.

Heavy Object

😀 Lÿnou : Nous suivons les péripéties de deux hooligans soldats qui, dans un monde où la guerre ne se joue plus uniquement que par les armes militaires massives appelées « Object », vont se retrouver à se battre quasiment à main nues contre elles. Ça change des animes de baston où c’est la course à « qui a la plus grosse » (moi! moi!), ici il s’agira de stratégie et de ruse. Le caractère nonchalant et un poil pervers des garçons en font des perso attachants. L’ecchi est présent, mais pas lourdingue, voire même plutôt bienvenue (histoire d’amour) et souvent drôle.

🙂 Meepow : « Baby Magnum ! » Assez spécial dans son genre, j’aurai du mal à le décrire de manière objective mais il est très très bien ! (Attention aux feignants, il y a beaucoup de blabla par contre.) Un univers où la guerre ne se déroule plus qu’à l’aide de machines colossales et destructives, les Heavy Objects, pouvant annihiler n’importe quelle base ou région en moins de deux. En résumé c’est drôle, les personnages sont vachement bien, « quelques » plans aguicheurs pour nous autres les messieurs et beaucoup de matière grise mise à l’épreuve.

😀 Rikyz : Je ne suis pas un grand fan de mecha, mais cet anime m’a comblé. Un duo marrant et plutôt cool, qui sont sous les ordres d’une capitaine de 18 ans à forte poitrine et accompagnés d’une princesse qui pilote un robot de guerre sont les maîtres mots de cet oeuvre palpitante.

🙂 Shirachiyo : Honnêtement, pour le coup, j’ai été surprise. Je savais qu’il y aurait du fan-service et après le second épisode, je m’attendais à du pur ecchi en fait. Mais l’humour suivait donc j’aurais continué. Au final, non seulement les blagues étaient au rendez vous, mais l’histoire est également très bonne. Je trouve ça bien écrit et agréable à regarder. Rien de très nouveau à apporter au genre du meccha, mais ça vaut la peine pour ceux qui cherchent un anime divertissant.

😀 Touky : Hummm,un très bon anime que je vous conseille. Un duo qui nous fait marrer et dont le dialogue est épique, une capitaine plutôt mmmmmiaaammmm a nous faire agenouiller pour nous piétiner raaaaaaahhh plaisir, ainsi qu’une petite loli ^^ qui conduit une arme Gigantesque capable de détruire des montagne, le « Baby Magnum ».
Touky vous le piétine.

K: Return of Kings

😐 Rikyz : Dernière saison de K qui contient de nouvelles révélations. Cependant, il reste des questions sans réponses selon moi (je vais devoir regarder du début pour vérifier ><). Dommage que l’on ne voit pas le Roi Doré en action…

🙂 Shirachiyo : Aaaah K! Ils nous avaient manqué, HOMRA, Scepter4, The White Rice Party… wait what? Bon mis à part ce gros troll de Kurô concernant le nom du clan de Yashiro. OST fabuleuses (cf 1ere saison), animation à couper le souffle (ils ont cherché à provoquer ufotable ou bien?). Bon développement des personnages, notamment au niveau de Saruhiko. Ending qui, je pense, a surpassé ceux de Kekkai Sensen et Owari no Seraph (printemps 2015). En revanche le niveau de fan service (des deux cotés) me dérange un peu. Je sais que c’est ce qui fait que K est K, mais y’a moyen d’être plus subtil pour attirer les spectateurs.

😀 Touky : Bande son magnifique et l’histoire qui reprend directement la suite du film K : Missing Kings. Très beau graphiquement et on se laisse emporter dans l’histoire. Que dire…  Matez la première saison de K et laissez-vous porter par les OST.
Touky vous le sonorise.

Kidou Senshi Gundam: Tekketsu no Orphans

😀 Jam Belios : «RAAAAAAISSSSEE YOUR FLAAAAAAAAAGGG! KOE NO KAGIRI! KOE NO KAGIRI! KOE NO KAGIRI! SAKEEEEENDEEEE!!!» Tout comme cet opening endiablé, cette nouvelle série Gundam va ravir plus d’un fan  de la saga, se plaçant dans un univers particulièrement sombre sur fond d’enjeux politique planétaire, Kidou Senshi Gundam : Tekketsu no Orphans nous invite à suivre un groupe d’enfants mercenaires, également appelé « Débris Humains », dont les armes, la mort et le sang font partie de leur lot quotidien. Entre deux instants de répit certains d’entre eux reprennent un air enfantin mais ils sont vite rattrapés par la dure réalité de la vie et du monde des adultes.

Lance N’ Masques

😐 Jam Belios : Eh bien que dire de cet anime ? Pour commencer, je n’ai jamais vu autant de personnages se faire kidnapper au cours de la série, sérieux les gens, au fil des épisodes on finit par se demander qui est le chevalier et qui est la princesse, ben oui mes ami(e)s parce que le héros de cette série va en baver mais d’une force, tellement il manque de confiance en lui-même… Enfin on peut toujours le regarder mais mettez votre cerveau de côté parce que vous vous poserez trop de question à chaque fois vu que le scénario semble partir parfois à la « whatthefack » mais bon quand on sait que l’auteur n’est autre KOYASU Hideaki, on peut se dire que c’est assez légitime, ben ouais, rappelez-vous de Akikan ou encore GJ Bu où il fut responsable de la structure scénaristique des deux séries animées. La fin de l’épisode 10 m’a laissé tellement perplexe que je me suis demander si y’avait vraiment que 12 épisodes et pas 24 et que j’ai dû vérifier tout ça sur Icotaku.

Lupin III

🙂 Lÿnou : L’OVNI rétro de la saison mais quel régal ! Il faut dire que cette saison les réadaptations des mangas de légende du temps de Tezuka Osamu reviennent à la mode, entre Osomatsu-san et Young Black Jack, on a pas fini ! Chaque épisode est une histoire différente avec un objet/objectif convoité par les personnages principaux, et on se fait mener en bateau par tous les personnages qui le convoitent avant de savoir qui aura le dernier mot. C’est coloré, détendu et parfait pour tous les âges !

Noragami Aragoto

😀 Lÿnou : Après une attente interminable notre dieu préféré est de retour pour une saison 2 !!! Il n’y a absolument rien à redire, tout est parfait dans cet anime, et vous savez pourquoi ? Vous savez pourquoiiiiiiiiiiiiiiii ? PARCE QU’ILS ONT TOUT SIMPLEMENT SUIVI LE SCENARIO DU MANGA ORIGINAL P%#& DE B$*@0L DE M#@&% !!!*regarde vers les studios qui ont fait Tokyo Ghoul**crache*

😀 Meepow : « Rend ! » Une deuxième saison qui colle parfaitement à ce que j’espérais, c’est-à-dire au manga ! C’est beau, c’est touchant, et toujours aussi captivant. Un rythme qui semble un peu lent mais le contenu est juste excellent; à chaque fin d’épisode, t’attends la suite avec impatience ! Une histoire davantage tournée sur la déesse Bishamonten et notre Yato qui est, toujours fidèle à lui même. En un mot : génial !

🙂 Rikyz : Une suite meilleure que la 1ère saison avec plus de combats, plus de feelings et plus de révélations. Les personnages évoluent et surtout j’ai hâte de voir la 3e saison à cause de cette fin teaser… ><

😀 Shirachiyo : C’est Noragami. Est ce qu’il faut vraiment en rajouter ? Les combats sont bons, les OST dans la continuité de la saison 1, l’opening rivalise avec celui d’UBW (printemps 2015). Malgré la déception du premier épisode, le reste était très prenant et à la hauteur de ce qu’on pouvait attendre après la saison 1.

One Punch Man

:mrgreen: Babiwan : Wow. Juste Wow. Animation monstrueuse, combats fat comme t’en a jamais vu. One Punch man c’est un rouleau de riz avec du thon enroulé de Bacon avec du chocolat. C’est délicieux mais ça se bouffe en une traite. 12 épisodes c’est juste un FUCKIIN AVANT-GOUT ! CES AMUSES BOUCHES M’ONT MIS EN APPETIT ! GIMME MORE :Q !
Babiwan vous l’envoie sur la lune

😀 Elearya : Lynou : Pourquoi t’as aimé One Punch Man ?
Elearya (prends un air ahuri) : Ça sert vraiment à quelque chose de répondre ?
Lynou : Ben les membres veulent savoir.
Elearya (prends toujours son air ahuri) : Regardez l’anime, lisez le manga ou demandez à Shinyo et arrêtez de me casser les ovaires.

🙂 Lÿnou : Du lourd à chaque épisode niveau qualité de l’anime pendant les scènes d’action, je pense pouvoir dire sans trop me tromper que OPM va rentrer dans l’histoire de l’animation. Grosse ombre au tableau, il a la même faiblesse que beaucoup de shonen : un manque flagrant de personnages féminins intéressants, du coup j’ai personne à shipper hétéro-sexuellement (non parce que GenosxSaitama ça va deux minutes MAIS BON).

😀 Meepow : « Just a guy who’s a hero for fun. » Ici nous avons un excellent documentaire animalier sur une espèce en voie de disparition qu’est le moustique. Une espèce récemment menacée par l’homme ou plutôt un homme… un homme chauve, vêtu de jaune, de gants rouges et d’une cape blanche. Donc si vous le voyez, évitez de lui donner un spray anti-moustiques, merci. Sérieusement vous m’avez lu jusqu’au bout ?! Et vous m’avez cru ?! Tchiiip! Va mater One Punch Man sur le champ, c’est un ordre !

Le syndrome de l’épisode 12 !

😀 Rikyz : L’anime n°1 de 2015 selon moi. Si tu ne le connais pas, c’est comme si tu ne connaissais pas Dragon Ball et je me ferais un plaisir d’écrire ton nom dans mon Death Note et de vi*ler ton corps avec l’Edo Tensei ! Bref de la baston, de la comédie, de la badassitude, tu ne peux pas être déçu. La parodie d’une vie de super-héros selon moi.

😐 Shirachiyo : Le concept de base est très bon, et comme je suis la première à tirer sur les nekketsu, je pensais adhérer mais au final, je ne peux pas penser à autre chose que « c’est pas mal », tout au plus, après chaque épisode. C’est le gros problème des parodies: c’est divertissant, mais au final, quand on est habitué à des genres plus « romanesques », on peut vite trouver ça assez plat.  Maintenant, ça dépend aussi des goûts (peut être que j’ai pas vu assez de bon gros shonen pour comprendre toutes les subtilités). Je ne vais pas tirer sur Madhouse, qui a fait un très bon job niveau animation (on en attendait pas moins).

😀 Touky : Voilà l’anime de l’année pouuaaaaaaaa , j’ai suivi le manga et j’attendais avec impatience l’anime. hmmmm que du bonheur, Superman peut se rhabiller XD ! Les moments de combats sont épiques et le personnage principal avec son ….. charisme et sa badassitude vont vous faire marrer a tout va. A ne louper sous aucun prétexte.
Touky vous le « Punch »

Ore ga Ojou-sama Gakkou ni « Shomin Sample » Toshite Gets-Sareta Ken

😀 Jam Belios : T’as envie de mater une bonne série mêlant harem et comédie sans trop te tracasser ? Ne cherche pas plus loin fils, prend un verre, y’a des chips ou des pop-corn si tu veux, choisis ta place et mate ! Shomin Sample pour faire court est l’un de ses animes qui détend l’atmosphère par ses gags (bon il sera moins déjanté par rapport à l’anime Osumatsu-san mais le fou-rire y est). A mater ! « YOU GOT ME MAD NOW ! » est d’ailleurs devenue l’une de mes phrases fétiche lors de mes parties en ligne.

😀 Kuu : Honnêtement, je n’ai pas trouvé de réels atouts à cet anime qui en font un anime de qualité…ce que j’ai trouvé en revanche c’est ma source de jouvence dans cette saison d’automne ! Et oui, parce que si tu aimes le moe, si tu aimes le ecchi, si tu en as marre de la violence dans le monde et que tu recherches la douceur : GO GO GO ! Et sinon regarde le au moins pour hakua (͡° ͜ʖ ͡°) Et puis l’humour décalé c’est pas mal non plus, disons que le tout en vaut la peine.
NB : Tu te transformeras en fanboy/girl à chaque écoute de l’opening :p

😐 Rikyz : Un anime tranquille à regarder quand tu ne sais pas quoi faire et que t’as pas envie de réfléchir. C’est un peu du WTF et niveau scénario y a pas grand chose.

Osomatsu-san

😆 Lÿnou : C’était l’anime gag de la saison qui a provoqué un scandale copyright dès son premier épisode, puis un scandale national à l’épisode 3 à cause de sa parodie de l’anime pour enfant  très réputé « An Pan Man » (dont le titre a également inspiré One Punch Man qui s’écrit « Wan Pan Man » dans la version japonaise). Ce scandale fait écho à celui qu’avait provoqué la série d’origine dans les années 60 qui avait été le premier manga au monde (au Japon, donc) à être attaqué par les « antimanga » groupes organisés de parents d’élèves et de professeurs qui prônaient la bienséance. C’est dire le genre d’anime que c’est ! Le terme « digne successeur » n’aura jamais été aussi juste !

Bref, on suit les péripéties de sextuplés qui ont tous des caractères bien différents mais ont comme point commun d’être des *prends son souffle* chômeurs-cas-sociaux-petits-malins-farceurs-vivant-aux-crochets-de-leur-parents ce qui donne des situations complètement barrées et absurdes à la Gintama et parfois vulgaires à la « Groland ». Et puis, il y a Kamiya Hiroshi qui joue le rôle de Choromatsu, comment résister ? ❤
N’oubliez pas de débrancher le cerveau avant visionnage !

Owari no Seraph: Nagoya Kessen-hen

😀 Elearya : – Mika…
– Ya … Yamete… Yuu-kun …
– Mika… I … I love you…
– Yuu-kun … don’t be so rude … you hurt me…
[Note de Lÿnou : Ceci est une oeuvre de fanfic d’Elearya 😉 ] [Note de Babiwan : ceci lui vaudra de subir le courroux du correcteur qui vient de se brûler les yeux]

😐 Lÿnou : Deuxième saison plus sympa, plus d’action, bien animée. Ça aurait pu être un bon anime si les perso étaient pas autant à la ramasse. Le héros, Yuu, n’en fait qu’à sa tête, met ses camarades en danger, se rend compte que c’était con parce qu’il les a mis en danger, et donc n’en fait qu’à sa tête pour les sauver, et met encore plus de monde en danger….De toute façon, je préfère les méchants et je mate juste pour fantasmer sur *bave partout* CROWLEY ❤ …mon amour, c’est toi le meilleur, bute-les tous ❤

🙄 Meepow : « Yuu-kun ! » Et oui je l’ai fait ! J’ai regardé cette foutue saison 2 ! Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il y a l’épisode qu’on attendait tous depuis des lustres ! Tout un épisode entier consacré à notre couple favori digne d’un Twilight ! Hmmm Yaoi no Seraph… Sérieux, je sais pas ils ont pensé à quoi avec cet anime : c’est comme si on leur avait donné un rubis entre les mains et qu’ils en ont fait de la pâte à modeler avec… Bien sûr que oui le résultat ça, mais on aime ça ! Saison 3 ! Saison 3 ! Saison 3 ! [Note de Babiwan : A quand Meepow no Emerald ? :v ]

😀 Shirachiyo : Honnêtement je ne suis pas déçue. On sent qu’il y a eu un upgrade niveau budget, du coup, l’animation est plus fluide (cf ending ++). De bonnes OST encore (on en attendait pas moins d’Hiroyuki Sawano). Les scènes de combats sont graphiquement très bonnes (je pense surtout à celle de Mika seul contre la brigade Gekki). Bon on nous a enlevé pas mal de Mikayuu et de blagues de Shinoa mais au final, encore une fois, peu importe. La densité du dernier épisode n’est pas sans faire penser à celle de la fin de Charlotte, et c’est peut-être dommage.

Owarimonogatari

😀 Kuu : Je suis choqué 😮 D’une part parce que c’est la fin et d’autre part parce que c’est la fin…de mon anime préféré tout anime confondu 😥
Malgré la nostalgie, l’incompréhension et la tristesse que marque toujours la fin, cette dernière saison m’a rappelé pourquoi monogatari est mon anime préféré ! Je suis totalement satisfait de cette fin car on y découvre une facette des personnages encore inconnus jusqu’alors. En gros pour pas trop spoil, on a une petite loli condescendante qui nous dévoile un côté humain assez prononcé finalement ! C’est bien un OVNI, il est unique pour ses graphismes, son histoire surnaturelle qui combine drame, aventure, tranche de vie et cette palette de personnages uniques. On retiendra aussi des dialogues, voire monologues à vous retourner le cerveau, en somme un bon travail de concentration ! Si on devait résumer monogatari (et je parle bien de toute l’œuvre et pas seulement de cette dernière saison) en un mot, ça serait extraordinaire.
Enfin je ne garantis pas que cet anime vous conviendra ou bien qu’il vous marquera mais si vous y êtes réceptif, je peux vous assurer que c’est bien un chef d’œuvre !
[Note de Babiwan : n’ayant vu que Bakemonogatari, je ne peux pas parler des autres, mais sérieusement, la qualité des animes de cette série en fait un must to see. ]

Rakudai Kishi no Eiyuutan

😀 Kuu : Si tu aimes t’identifier dans un personnage qui se fait cracher dessus par la vie mais qui s’en sort quand même, cet anime est pour toi ! Et tu ne vas pas être déçu ! Entre les frissons des bastons EPIC et ceux des renversements de situations, tu vas perdre toute ta capillarité, idéal pour l’été et la plage.. Pour être plus clair, tu captes que Naruto a mis plus de 600 épisodes pour être reconnu ? Eh bah félicitations, Rakudai te le fait en 12 épisodes, avec une romance en prime !
Bonus : Boobs everywhere (͡° ͜ʖ ͡°)

😀 Meepow : « Itto Shurah ! » La bonne surprise de l’année en ce qui me concerne ! Il ressemble un peu à Asterisk mais le dépasse largement niveau qualité. Les confrontations sont juste époustouflantes et ça, ça fait un bien fou !
(J’en ai bien 2-3 en tête et je pense que ceux qui l’ont vu sauront lesquels j’insinue) 
Le héros y joue pour beaucoup, certes et c’est tant mieux; de toute façon on s’en fiche car ça envoie du steak ! Une touche de ecchi pour accomoder le tout et on savoure les 12 épisodes. À quand la saison 2 ?! « With my strongest, I will beat your strongest! » – Kurogane Ikki

Le syndrome de l’épisode 12 !

🙂 Rikyz : Un bon anime du style Absolute Duo mais en mieux. On a un héros plutôt cool, qui accepte parfois d’être humilié pour ne pas avoir des ennuis afin d’atteindre son but. On me souffle dans l’oreillette qu’il faut aller lire le manga qui est un peu mieux. Ja nee !

😀 Touky : Un anime à ne pas louper, très bonne surprise tant en termes de qualité graphique que pour l’histoire. Notre héros est sympathique et assez confiant en ses capacités qui montrera sa vraie force. Et pour une fois que c’est la fille la vraie perverse ^^ , je m’en lasse pas .
Touky vous le « Itto Shurrah! » 

Sakurako-san no Ashimoto ni wa Shitai ga Umatteiru

🙂 Lÿnou : Bien sympathique, animation et ambiance plaisantes. Ce n’est pas l’anime de l’année et le scénario ne « décolle » jamais vraiment avant de finir en queue de poisson (suite?)…Et je me demande toujours pourquoi aucun des lycéen de cet anime ne tombe amoureux de quelqu’un de son âge WTF O_o. Mais le personnage de Sakurako mérite un award. Oubliez les héroïnes qui se laissent intimider pour un rien, ici c’est Sakurako qui intimide tout le monde avec son côté glauque surprenamment mignon…hu, mignon ? C-cerveau, pourquoi tu me fais ça ?!

🙂 Rikyz : Aimez-vous les squelettes? Car voici Bones en version japonaise. On se retrouve avec une maniaque des os, accompagnée d’un jeune homme qui (contre sa volonté) vont trouver des ossements humains au cours de l’anime et résoudre les énigmes derrière ces trouvailles.

😀 Shirachiyo : Comme pour Young Black Jack, le format est d’un mystère pour 1 à 2 épisodes. C’est une adaptation de Light Novel donc on peut s’attendre à un scénario de qualité. Le personnage de Sakurako est intéressant et le contraste avec Shoutarou permet de mettre en valeur son excentricité, non franchement, rien à redire au niveau du main cast. Si une critique était à émettre, ce serait au niveau de la trame de fond. Au final, on en connaîtra pas plus sur le passé de Sakurako (avec son frère notamment) et c’est bien dommage. Je ne sais pas si le problème vient du rythme de la série ou du manque d’épisode. Maintenant, si ça présage une saison 2 alors d’accord.

Shingeki! Kyojin Chuugakkou

😀 Lÿnou : Bon, ça n’a rien à voir avec l’histoire d’origine, on retrouve tous nos personnages préférés (VIVANTS) mais au collège avec les Titans qui sont surtout des brutes qui piquent les déjeuner et taguent sur les murs. Tout ça c’est juste du bon gros fan service pour garder un peu la hype de SnK et continuer à vendre des produits dérivés (Du chewing gum Levi ? Miam miam !) mais ça fait du bien de voir tous ces personnages…..heureux 😥 ET PUIS ON S’EN FOUT ET ON ASSUME en attendant une saison 2 prévue pour Avril 2016.

Shinmai Maou no Keiyakusha Burst

😥 Meepow : « Basara-san ! » Énorme déception, un scénario encore moins passionnant que High School DxD… c’est pour vous dire le stade qu’on a atteint avec cet anime. Je sais pas ce qu’ils ont fait avec cette saison mais…. *bip, bip bip* c’est mou du genou ! Et même les combats laissent parfois à desirer ! Quant à nos héros, ils sont aussi « puissants » qu’ils l’étaient au début… (oh ironie, quelle douce mélodie, serait-ce des larmes de joie sang qui coulent sur mon visage ?). Bref j’espère qu’ils vont s’arrêter là. Shinmai Maou est juste utile pour son côté ecchi mais censuré, pas plus.

Subete ga F ni Naru: The Perfect Insider

😀 Gintoki : Une grande surprise pour moi. Je ne m’attendais pas à un scénario comme celui-là, j’ai été surpris par les révélations à un tel point que j’ai pas pu dormir en repensant à tous les détails que j’ai pu louper :p Concernant les personnages, je les trouve tous très intéressants et attachants, surtout le SENSEI et Nishinosono ^_^ (sauf un, mais je pense tout que ceux qui ont vu l’anime seront d’accord avec moi). Bref, cet anime est bien, il fait partie de mon top 5 et regardez le.

🙂 Kuu : Que dire ? Hmm, à voir ! Je dirais qu’il faut le regarder pour se faire son avis (comme tout au final) mais celui-là est assez particulier parce que si le côté policier est bien mis en avant et que l’intrigue est en soi originale, le début est assez lent donc, comme beaucoup d’animes, il faut s’accrocher un peu pour rentrer dedans. Par contre ! Honnêtement j’en attendais beaucoup de la fin et finalement …je ne suis pas déçu : si tu veux une raison de le voir, regarde le pour la fin 😉

 Lÿnou : C’était la claque le coup de poing de Saitama de la saison, l’anime underrated que vous avez eu tort de rater cette saison ! (ouais, rien que ça) Après un premier épisode houleux et chiant au possible, mais une animation et une ambiance jouissive, le tout décolle à la fin du 2e épisode. Les personnages sont si développés et profonds qu’on voit le bout de la friendzone tout au fond. Un peu comme dans le Mystère de la Chambre Jaune, on découvre l’enquête en même temps que les personnages donc on a tous les éléments de réponse sauf que…ON TROUVE PAS. Enfin moi pas, et vous ?

🙂 Rikyz : Un grand merci à Lynou pour la recommandation. L’anime met du temps à démarrer mais quand les morceaux du puzzle pour résoudre l’enquête sont assemblés, vous avez le cerveau retourné #mindfuck (surtout quand vous finissez l’anime à 2h du mat). Autant vous dire que vous sentirez la hype dans les 3 derniers épisodes.

😀 Shirachiyo : Voilà un vrai mystère où tu te essaies de chercher le coupable avec les personnages principaux, tu t’impliques tant au niveau de l’enquete qu’émotionnellement, te mettant tour à tour dans les chaussures de Moe ou Magata, tu cherches à comprendre le pourquoi du comment… C’est agréable. Si vous cherchez la masturbation intellectuelle, c’est par ici. Loin d’être aussi prétentieux que ce que certains ont pu prétendre, c’est un anime qui vous rendra content de vous quand verrez que vous avez eu raison et qui vous captivera quand on vous expliquera pourquoi. Personnellement j’ai adoré le main cast, fascinant. Je n’ai pas trouvé le rythme lent mais il parait que c’était le problème de l’anime. Un avis reste subjectif et selon moi, il vaut la peine d’etre regardé, si vous aimez le genre.

Taimadou Gakuen 35 Shiken Shoutai

😐 Jam Belios : Eh bien que dire de cet anime ? Surement pas le plus trippant, épique, époustouflant de la saison , ni le plus mauvais, il n’en reste pas moins matable pour passer le temps avec ses scènes de combat mais faut pas en demander plus après, c’est vrai quoi, c’est juste produit par le studio d’animation Silver Link, ceux qui ont fait certes Chaos Dragon, Strike the Blood mais aussi l’excellent Baka to Test to Shokanju ou encore Rakudai Kishi no Cavalry de cette saison, à croire que tout l’argent de la production est passé dans ce dernier ^^’’. Notez que l’anime est interdit au moins de 10 ans.

😐 Meepow : « But in return, let me carry half your burden. » Un anime qui commençait bien et semblait être prometteur mais au final… pas vraiment et c’est dommage. On suit l’histoire du peloton 35 qui est constituait des élèves les moins compétents de l’académie et on en apprend sur leur passé et pourquoi en sont là, les uns après les autres. En tout cas, il se regarde plutôt facilement mais bon, ne vous attendez pas à quelque chose de transcendant.

😦 Rikyz : J’arrive pas à croire que je l’ai fini…Il n’y a rien d’intéressant tout au long de l’anime. J’ai eu un sentiment de « Non senpai, c’est notre combat » (#Meepowdégoûtédelalife) avec la résolution de chaque mini arc avec cette sublime réplique : « Laisse moi porter la moitié de ton fardeau »…Bref je ne le recommande pas.

Utawarerumono: Itsuwari no Kamen

😀 Jam Belios : Surement l’un des animes que j’attendais avec le plus d’impatience pour clôturé l’année 2015 et je peux vous dire que l’attente en valait le coût car au menu, on a droit à des gags, des combats et des intrigues politiques sur fond de harem! Pour ceux qui ont aimé la série de 2006, ils ne seront pas dépaysés par ce nouvel opus et ceux qui avaient eu l’occasion de jouer au jeu, auront droit à une sacrée surprise dans cette première partie!

🙂 Shirachiyo : Niveau harem, c’est rare d’avoir un bon personnage principal. Ici, jusqu’à présent je suis plutot satisfaite. On se prend bien dans l’histoire,le cadre est bien planté. Alors c’est un sequel, mais c’est tout à fait regardable sans avoir vu le reste.

😀 Touky : Je rejoins mon ami Jambelios, pour vous inciter à suivre cet anime . En effet, d’une part le graphique est magnifique, d’autre part l’histoire tourne autour d’un perso amnésique qui regroupe des tas de gens différents et intrigants. C’est passionnant.
Touky vous le conte.

Valkyrie Drive: Mermaid

😀 Elearya : Comment faire un article bilan sans donner mon avis sur ma spécialité. Valkyrie Drive est sans conteste un des meilleurs yuri qu’il m’ai été donné de regarder. Déjà l’idée de base, ben c’est une putain de bonne idée ! Imaginez deux meufs horriblement bien foutue avec des boobs monstrueux qui se [biiiiip]. L’une domine et [biiiip] l’autre. Elles s’[biiiip] et se [biiiip] et la, c’est le drame. La fille [biiiip] atteint l’orgasme…. Et se transforme en épée supersonique ! Faptality ! Maintenant nettoyez votre PC bande de dégueulasses ! :v Fermez votre porte à clé, mettez vos écouteurs, sortez vos mouchoirs et installez-vous confortablement devant ce délicieux hentai yuri !
[Note : Votre censure vous est gracieusement proposée par Lÿnou goran no suponsaa no teikyoude o okurishimasu]

Jam Belios : Le dernier anime de ce genre que j’avais maté c’était Yuri Kuma Arashi, qui était franchement bien trippant, alors là j’étais partie dans l’idée que cela irait peut-être dans le même sens. Après les premières minutes du premier épisode, mon hypothèse vola en éclat pour une simple raison : THIS IS A MOTHERF*CKING ECCHISHONENBIGBOOBSPANTIESANIMEUH ! Non sérieux visez-moi tous ses gros plans et trouvez-moi une réponse autre que fan-service, enfin, cela mis à part, les scènes de baston valent vraiment le détour et en plus on a droit à quelques gags assez marrants. Bon sinon qui est responsable de ça ? Le studio ARMS ? Attendez ce n’est pas les mecs de Queen’s Blade ça ?!

Young Black Jack

🙂 Kuu : J’ai toujours été intrigué par les animes cultes genre cowboy bebop, samurai champloo ou encore GTO pour les innombrables morales et thématiques sociales d’une époque qu’on y trouve et c’est pour ça que j’ai tout de suite voulu partir sur celui-là, et j’suis pas déçu parce qu’en plus de ça, Young Black Jack nous offre de beaux graphismes tous neufs qui vont, je l’espère, vous donner envie de voir la série originale ! Et puis il est vraiment badass monsieur futur Black Jack avec ses coups de scalpels on dirait qu’il peint la joconde !

😀 Jambelios: Un excellent préquelle du fameux manga Black Jack de Osamu TEZUKA. Adapté du manga de OKUMA Yugo et de TABATA Yoshiaki, dont on se rappelle des excellentes séries Akumetsu et Wolf Guy, le scénariste nous montre une nouvelle fois son talent dans cette nouvelle série endiablée qui nous permet d’en savoir un peu plus sur la jeunesse du médecin à la célèbre cicatrice et de se rendre compte que son incontournable caractère ne date pas d’hier. Le changement de graphisme donne un gros coup de fouet pour ceux qui étaient habitués au trait du maître du manga mais au final on apprécie grandement. Si vous avez aimé Black Jack alors n’hésitez plus et foncez!

AUTRE

OAV / TV Short

[TV Short] Ame Iro Cocoa

😥 Shirachiyo : Bon. J’avoue que de base je m’attendais pas à grand chose. C’est un petit format et la saison un avait déjà demontré qu’ils ne comptaient pas en faire grand chose. Cependant, si cette dite saison était plus ou moins divertissante, là je me suis carrement ennuyée. Qui a écrit le scénario au juste? L’idée d’ajouter une interview des seiyuus à la fin n’était pas une mauvaise en revanche. Au final, je l’attendais plus elle que l’épisode en lui meme, ce qui est un peu triste.

[OAV] Aoharu x Kikanjuu: Kemono-tachi no Senjou da na!

🙂 Lÿnou : C’est un OAV avec une histoire HS au manga MAIS on s’en fiche parce que c’était bien délire. Nos protagonistes préférés participent à un tournoi un peu particulier puisqu’il s’agit de…COSPLAY. Et faire du air-soft en mini-jupe / costume d’animal c’est pas évident mais le fun est bien présent ! L’anime a été diffusé lors de la saison Été 2015.

[TV Short] Diabolik Lovers, More Blood!

😦 Shirachiyo : On le savait, Yui, l’héroine, n’a qu’un seul objectif et compte bien s’y devouer corps et ame (enfin surtout corps), devenir la nourriture de qui veut bien, tant que c’est un charmant vampire! (Enfin charmant est vite dit puisque de toute façon, quand ils essaient pas de la sauver, ils cherchent à la tuer). Toujours aucune logique (ou j’ai loupé le moment où on dit qu’elle a une quantité illimitée de sang?), une histoire un peu superficielle (qui ne commence qu’au 10e episode), un personnage principal inutile, et un harem dans lequel 75% des personnages sont à jeter (non sérieusement, qui apprécierait se faire appeler « Bitch-chan » ou « M-Neko-chan » (bon ceci dit elle EST maso). Non je suis un peu dure. La vérité c’est que je suis une fille et que j’ai pas pu m’empecher d’appécier les scenes de sauvetage d’Ayato.

[OAV] Hibike Euphonium

🙂 Lÿnou : Un petit OAV bien sympathique avec cette fois-ci le point de vue des élèves qui n’ont pas été qualifiés pour le tournoi. Rien à redire, animation toujours au top, un vrai bijou cet anime. Il avait été diffusé pendant la saison Printemps 2015.
Voir aussi : Hibike! Euphonium

[TV Short] Kagewani

😉 Jam Belios : Pour une série dont l’animation pourrait un peu rappeler Ninja Slayer ce qui aura surement découragé beaucoup de gens à suivre l’anime dès le premier épisode, j’ai trouvé Kagewani vraiment excellent même si le format de 7min rend vraiment les épisodes vraiment courts mais le suspense, l’angoisse sont au rendez-vous à chaque épisode et on finit parfois à se demander à quoi on aura affaire dans l’épisode suivant. Pour le coup je pense que je vais commencer Yamishibai dont j’avais entendu des échos favorables, mais aussi parce que ces deux œuvres sont issues des mêmes auteurs : KUMAMOTO Hiromu et TAKASHIMA Tomoya. Je conseille néanmoins au plus de 10 ans car les effusions de sang sont courantes dans la série.

[TV Short] Kowabon

😮 Lÿnou : Une série d’épisodes courts (2-3min) animée avec la technique appelée rotoscoping consistant à utiliser des séquences réelles prises image par image pour recréer l’animation. Choix judicieux quand on découvre qu’il s’agit un anime horreur dont voici la phrase thème : « Il y a des appareils photos partout dans le monde. Ces ‘yeux’ ont vu un monde que vous ne connaissez pas. » Chaque épisode est une histoire différente où un « fantôme » n’est visible qu’au travers d’écrans (webcam, caméras de surveillance, téléphones etc). Bien entendu, si vous êtes fan du genre horreur pour vivre l’expérience à fond il faut regarder ça le soir et mettre des écouteurs/un casque…chose que j’ai fait au début car je ne savais pas quel genre d’anime j’allais regarder, grosse trouillarde que je suis, si j’avais su je l’aurais jamais fait…je dors avec la lumière allumée maintenant. Enfin, heureusement qu’il y a le générique de fin accompagné d’un petit making of avec une musique sympathique, ça permet de faire passer la pilule après la tension causée par l’épisode visionné !

Les Animes « Tabous » de Meepow ! [Partie 1]

Aujourd’hui on se fait plaisir et on va « parler » des animes qui m’ont particulièrement hmm… dégouté !
Par contre je vous préviens tout de suite, cette fois-ci, ça ne sera pas de la découverte mais bien une critique, et dans ce cas précis, il y aura du spoil volontaire sur le pourquoi j’ai pas aimé telle ou telle chose et le plus calmement possible… Vous voilà donc prévenus chers lecteurs !

Note : Je ne prendrai en compte que les animes. Donc pas de critique de manga papier ici.

Sommaire :

Dans cette première partie (car oui ! il risque d’avoir une suite…) je vais parler des cinq animes suivants :

 1 – Accel World

Accel World bande

2 – Mahou Sensou

Mahou Sensou bande

3 – Isuca

Isuca bande

4 – Owari no Seraph

Owari no Seraph bande

5 – Strike the Blood

Strike the Blood bande

LES CRITIQUES :

Accel World

Accel World

Ou l’art de pourrir un très bon anime grâce à un seul personnage ! Et pour rajouter une couche, il s’agit bien évidemment du héros sinon ça ne serait pas drôle.

Synopsis : « Peu importe notre ère, les enfants victimes d’intimidation ne disparaîtront jamais. En 2046, Haruyuki, un collégien qui souffre de surpoids, en est victime. Le seul moment où il pouvait se détendre complètement était quand il allait jouer un match de squash sur le réseau local de l’école. Il aimait jouer à ce jeu simple car il pouvait oublier les moments douloureux lorsqu’il était immergé dedans.

Il passait son temps comme ça jusqu’au jour où il rencontra la plus belle fille de l’école, « Neige Noire », ce qui changea brutalement sa vie. Par son biais il apprit la connaissance du logiciel « Brain Burst », un programme donnant accès à un monde 1000 fois plus rapide que le monde réel, mais y être accepté impose certaines conditions… »

Haruyuki

Kawaii neeeeeeeeeeee ?!

Bon ok, on veut faire un personnage original qui sort des stéréotypes du Shonen (un peu comme Favaro, l’afro-roux de Shingeki no Bahamut) sauf que là ça ne marche pas !
Dans le genre je ne sers à rien à part me plaindre, gémir et pleurer, j’ai nommé : Arita Haruyuki

Si on omet le fait qu’il soit petit et gros qui, limite, passe encore (même si ça n’est pas à son avantage) mais quand tu vois le caractère du perso t’es OBLIGÉ de le détester, alors que l’anime est bien ! Tu te le farcis pendant 24 épisodes ! Tu te dis bon c’est le début, et à la fin il deviendra un peu plus intéressant… et bah NON !
Ah j’ai failli oublié de parler de son super avatar dans leur monde virtuel, un magnifique petit cochon rose… hmmm… quel délice !

L’auteur de SAO a juste simplement craqué en créant ce personnage. Comment tu peux passer de Kirito à ça ?!
Bref, c’est juste trop pour le Meepow !

On en a tous vu des héros inutiles, impuissants et niais mais des comme lui jamais, pourtant sans lui, l’anime aurait été une vrai tuerie. Ah attendez on m’annonce quelque chose à l’oreillette […]
Une deuxième saison de prévue ? Hmm hmm… et le héros c’est toujours le même ? Hmm hmm… Le genre drame ne sera pas rajouté ? Hmm hmm… Je pourrais avoir une corde s’il vous plait ?… Comment ça non ?! *Tchiiiip* Suivant !

 

 

Mahou Sensou

Mahou Sensou

La fraternité n’a jamais été aussi chiante et le héros si naïf.

Synopsis : « Takeshi Nanase est un lycéen ordinaire, mais qui a néanmoins un passé assez sombre. À cause de certains événements, il a dû former un faux couple avec son amie d’enfance, Kurumi Isoshima, mais mis à part ça, sa vie est ordinaire. Un jour, il trouve une jeune fille effondrée à son lycée portant un uniforme scolaire ne lui disant rien. Elle se nomme Mui Aiba. Cette rencontre va totalement bouleverser le destin de Takeshi. Mui explique à Takeshi qu’elle est une magicienne et que par accident il est lui aussi devenu un magicien. Elle lui dit également qu’il existe deux mondes, un monde où vivent les humains et un autre où vivent les magiciens. »

Takeshi et Gekkou

Yamete Gekkou !

Nanase Takeshi et Nanase Gekkou sont deux frères.
À cause d’un accident non volontaire qui s’est passé avec son jeune frère, lui blessant sévèrement la jambe gauche, Takeshi se sent coupable et veut se faire pardonner alors que Gekkou croit que l’acte était volontaire.

Plus tard dans l’anime, Gekkou se venge, tue sa mère et trahit son frère (et toute son école) sauf que Naïfkeshi (un surnom n’a jamais été aussi approprié) croît absolument tous les bobards que raconte son frère, au point de mettre en péril : son école, son amie d’enfance (qui est accessoirement à moitié sa « copine ») kidnappée et lui à la limite de la mort…
Et de un !

Deuxièmement, Naïfkeshi part s’entraîner pendant je ne sais plus combien de temps, bah oui il doit aller secourir sa copine ce boulet… sauf que ça ne servira absolument à rien. On ne voit AUCUN progrès, il est toujours aussi %!£ et se fait tabasser (il arrive quand même à « gagner » parce que voilà hein).

Troisièmement, la fin de l’anime est complètement WTF. Je ne m’en souviens plus exactement (traumatisme quand tu nous tiens.) mais y’a un espèce de retour dans le passé à cause de Takeshi. À ce moment, il est censé être « invisible » car il ne fait pas partie de ce monde, sauf qu’il croise son frère qui BIZARREMENT est là et le voit ! Fin.

En résumé, l’anime est un cross-over entre Owari no Seraph et Accel World. Comme Owari no Seraph, il possède un excellent premier épisode mais perd rapidement en qualité… le plat quasi-absolu. Le héros est plus « charismatique » que celui d’Accel World mais juste en apparence, rien d’autres !

 

 

Isuca nope

Isuca

Ha ha ha ha ha… NEXT ! (Comment ça je suis obligé de le faire ?!)

Synopsis : « Shinichirō décide de trouver un emploi pour payer son loyer. Son professeur lui suggère un travail en tant que personnel de maison en faisant du ménage. Toutefois, son employeur, une jeune fille au doux nom de Sakuya est à la tête de la famille Shimazu. Son travail consiste à exorciser et à éliminer les créatures indésirables. Shinichirō libère accidentellement l’une des créatures que Sakuya a capturée et il va ainsi être contraint de collaborer avec elle afin de l’attraper… »

Sakuya

Say my name! Say my name! (8)

Y’a tellement de choses à dire dessus que je ne pourrais tout citer, je vais donc essayer de faire au plus simple et le plus concis possible.

Shimazu Sakuya (l’héroïne dont notre héros tombe amoureux) est la nana la plus chiante parmi la panoplie de protagonistes mis à disposition du héros, Asano Shinichiro. Mais bon : #dealwithit (Note de Babiwan : #tsundereuseless #faussetsundere #bakatsun )
Le concept de l’anime est pas trop mal et on a même droit à du sang (au passage, c’est la seule chose cool à voir dans l’anime), mais ça ne suffit pas pour combler tous ses défauts…

Les personnages principaux font énormément défaut à l’anime, ils sont tous aussi utiles les uns que les autres (tu la sens l’ironie là ?!) alors que le fond était assez prometteur (chaque individu possède un « vrai » nom et celui qui parvient à en prendre connaissance aura une emprise totale sur la personne en question). C’est comme si on… je sais pas en fait… c’est juste très décevant.

Quelque chose qui m’a bien fait rire par contre, dans le dernier épisode, Shimazu se retrouve dans une mauvaise posture, elle se tient au toit d’une maison avec le gros méchant qui lui écrase les doigts. Bref, aux portes de la mort. Elle lâche donc prise et commence à tomber puis est secourue par Asano. SAUF QUE DANS AUCUN CAS la chute aurait été mortelle. Sérieux elle tombe pas de plusieurs dizaines de mètres mais à peine d’une dizaine de centimètres, allé pour être gentil, on va dire un bon mètre… juste de quoi trébucher en atterrissant quoi… faut pas déconner non plus !

 

 

 

Owari no Seraph

Owari no Seraph

A.k.a Yaoi no Seraph pour les intimes ! (Better love story than Twilight)

Synopsis : « Un étrange virus est apparu sur Terre et a tué tous les êtres humains infectés âgés de plus de 13 ans. Par la même occasion, les vampires ont envahi le monde et asservi l’humanité. Hyakuya Yūichirō est un jeune garçon qui vit avec le reste des enfants de son orphelinat. Ils sont traités comme du bétail par les vampires. Malgré sa captivité, Yūichirō a de grandes ambitions. En effet, il rêve d’anéantir tous les vampires présent sur Terre. »

Yaoi no Seraph

I love you! #nosebleed

On pourrait résumer l’anime en deux répliques :
Yuu-kun !
Mika !

Mais bon vu que j’aime bien me faire du mal, on va prolonger le plaisir !
L’univers de base et le très bon premier épisode ne servent qu’a nous leurrer (comme ce fut le cas pour moi). L’ambiance de départ me donnait un peu le sentiment de voir un Shingeki no Kyojin-like BUT NOPE !

L’histoire est mou du cul, on te promet plein de combats (avec les previews) sauf que y’a que dalle ! Quand y’a du combat, surtout vers la fin, l’animation est juste dégueulasse ! Quand tu te tapes 3-4 épisodes dans l’école déjà que ça te fout bien la flemme mais une fois en dehors c’est pas franchement mieux…
Les personnages n’ont aucun charisme (nada, niet, que dalle !), sont très peu développés et très chiants pour certains. Nous ce qu’on veut c’est de la baston, du sang, des morts, pas des touche-touche party entre humains et vampires ! (Allé viens me sucer le… SANG ! bande de dégueulasses !)

Bref, un enchainement de déceptions. Des combats qui ne sont pas à la hauteur, des previews parfois prometteurs mais l’épisode qui suit est nul et sous exploité.
Comment peut-on faire un premier épisode aussi bien et intriguant puis obtenir une suite aussi pourrie ?! Ah je sais ! Peut-être qu’on comprendra mieux avec la deuxième saison ! J’ai tellement hâte jusqu’à quel stade ils vont pousser la torture hmmm Mika !

 

 

Strike the Blood

Strike the Blood

« Iie Senpai, watashitashi no kenka desu ! »

Synopsis : « Sur l’île artificielle d’Itogami, on peut trouver toute sorte de créatures magiques. L’île est une réserve où elles peuvent habiter, tout en étant protégées et étudiées. Parmi elles, incognito, vit un lycéen : Kojô Akatsuki, qui est aussi le 4e Primogéniteur, soit l’un des vampires les plus puissants au monde. Quand Yukina Himeragi, une jeune prêtresse armée débarque dans son lycée, c’en est fini de sa petite vie tranquille… »

Himeragi

Suck me purizu senpai!

Yukina Himeragi, ou l’art de pourir les passages épiques !

Hormis la forte présence du harem, les combats (ou l’action en général) auraient pu avoir une part beaucoup plus palpitante si chaque clash n’était pas constamment interrompue par la miss.

Autant dans certains animes les genres de répliques répétitives sont drôles ou attachantes comme dans Kyoukai no Kanata et son « Fuyukai Desu » ou Hyouka avec les « Watashi, Kininarimasu ! » mais dans Strike the Blood, non…

À absolument chaque combat où le héros est sur le point de libérer ses pouvoirs dévastateurs ou une technique ultime,
bref n’importe quoi pour mettre une rouste au méchant d’en face, t’as Himerai qui pop de n’importe où avec sa lance et balance sa réplique :
« Iie Senpai, watashitashi no kenka desu ! »
Une fois, ok, deux fois, d’accord, trois fois… MAIS TAIS TOI ET LAISSE SE BATTRE *bip bip bip bip !*
C’est pas la peine d’appartenir à une puissante lignée de vampires (quatrième fondateur) si l’autre vient lui pourrir H24 ses heures de gloires quoi ! C’est comme si le mec s’apprête à… non en fait y’a pas de comparaison possible !

 

Mini constat de Babiwan : Yo Minaaa, pardon pour l’incruste dans l’envolée lyrique de notre Meepow national en mode dégoûté, mais je tenais très rapidement à ajouter mon grain de sel. Notez que dans ce top, que j’approuve, il n’y a pas un seul anime raté au niveau du chara-design. A l’exception du personnage principal d’Accel World, tous les personnages dessinés ainsi que la façon dont ils sont présentés, les visuels, les couleurs, les traits… ça claque visuellement.

Si, au niveau des techniques 3D et de l’animation il y en a quelques-uns qui bénéficient d’un foirage ( notamment les combats à la fin de Yao… erm Owari no Seraph), ce n’est pas tant ces aspects qui ont pêché et choqué, que le manque de profondeur et de poids de certains personnages, de pans entiers de l’histoire, voire du tout ensemble. Des thématiques et des projets intéressants se révèlent au final exploités d’une façon assez peu originale ou intéressante, car après tout on peut donner quelque chose d’intéressant sans produire le courant artistique du siècle, et qui ne sont traités que très superficiellement car il y a un public pour tomber dans le panneau et un succès presque garanti.

Personnellement, je soutiens plus la qualité que la quantité. Mais quand on voit que même sur des formats de 12 à 24 épisodes ya du laisser aller, ça dépasse l’entendement. Quitte à faire des formats courts, mais prenez votre temps pour nous pondre des petites perles les mecs. Au lieu de nous couler un bronze dégueulasse (non Shiryu, pas ce bronze là, retourne t’entraîner sous ta cascade les yeux fermés !). Déjà que dans les grandes séries qui jouent les prolongations, la qualité des fillers (hors-séries), laisse souvent à désirer (à cause des délais hyper courts notamment), mais là ici, où est l’utilité de ne pas prendre son temps et de ne pas mettre les moyens ? Remarquez, dans certains cas, l’histoire pue déjà dans la version papier, et dans ce cas là, il faut en convenir l’équipe qui va animer le truc a pas vraiment une grosse marge de manœuvre pour rattraper le coup…

Bref le gros problème de notre génération d’anime (en tout cas c’est mon opinion personnelle), ne tient pas tant dans le chara-design et les techniques d’animation (encore que desfois la 3D est dégueulassement abusée) qui progressent que dans le cœur du propos ainsi que le traitement de l’histoire et des personnages. Donc, un de ces 4, je vous mijoterais un article sur ce sujet (et sur l’animation 3D aussi tiens), mais pour l’heure je rends la parole à Meepow qui va mettre les mains dans la m*rde pour nous donner un résultat des plus appétissants…

Pavé time by Babiwan !

Classement final :

(Du pire au moins pire… faites apparaitre le texte)

1- Owari no Seraph
2- Isuca
3- Accel World
4- Mahou Sensou
5- Strike the Blood

Certains diront que j’y vais un peu fort, et pourtant je les ai quand même regardé du début à la fin.
Il y a des choses qui restent tout de même appréciables (même si ce n’est pas forcément pour chacun d’entre eux…)
On se retrouve bientôt pour la deuxième partie ! *se prépare à regarder la saison 2 de Yaoi no Seraph* (Note de Babiwan : n’hésitez à pas hastager Meepow sur vos fanfics les plus magnifiques sur Yaoi no Seraph… Il adorrrrrrrrrreeee ça. =D )

Animes disapproved by Meepow  !
Contents cleaned and approved by Babiwan  !

Souten Kouro: Les trois royau… Wut ?

[Tenshi-SSK]_Souten_Kouro_-_15_[1280x720_H264_AAC][ADCD9924].mkv_snapshot_17.39_[2012.08.17_16.12.25].preview

 

  • TITRE ORIGINAL : Souten Kouro

  • ANNÉE DE PRODUCTION : 2009

  • STUDIO : [MADHOUSE PRODUCTION]

  • GENRE : [AVENTURE/COMBAT&ARTS MARTIAUX/HISTORIQUE]

  • Nombre d’épisodes : 26.

  • Nombre de tomes : 36

images

SYNOPSIS

Dans la région de Luoyang vit le jeune Aman, petit fils du chef des 10 Zhongchangshi qui exercent une forte influence sur la politique de l’empire. En grandissant, il apprendra divers arts martiaux et calquera sa pensée sur la philosophie de Confucius. Une fois adulte, ce dernier pris le nom de Cao Cao et dans le dos de son père prépara quelques méfaits, s’entourant en même temps d’une petite troupe de bandits. Lorsque son grand père se retira des affaires, ce fut Zhang Rang qui lui succéda à la tête des Zhongchangshi. Cao Cao voit alors la tragédie s’abattre sur sa vie traçant ainsi sa destinée sur le chemin de la vengeance et de la justice divine.

POINT CRITIQUES :

Si Sôten Kôro retrace une bonne partie de la véritable histoire de Cao Cao, seigneur de guerre chinois ayant vécu de l’an 155 à 220, c’est en toute logique que la narration comporte d’importantes ellipses – format de vingt-six épisodes oblige – ce qui a parfois tendance à perdre le spectateur, d’autant plus qu’il est difficile de retenir les noms et de reconnaître les très nombreux personnages.
Les épisodes sont majoritairement composés de grandes scènes de batailles et on se laisse finalement porter, même si on ne saisit pas tout. Cependant, si la violence et la grandeur des affrontements impressionnent au début, notre intérêt diminue peu à peu au fil de la série, l’enchaînement de combats à répétition devenant vite monotone.

Quant au chara-design, celui-ci est très particulier: très marqué, caricatural à l’excès et même souvent hideux, mais qui correspond finalement bien au style de l’oeuvre et de la représentation démesurée qu’on se fait de la Chine de cette époque.
Ne cherchez pas de la romance, mis à part au tout début, il n’y en a pas, tout comme on remarque une quasi-absence de personnages féminins – courtisanes de passage mis à part.
Le caractère des personnages est à l’image de leur représentation: ils parlent sur un ton grandiloquent et sentencieux, ce qui, loin d’être un point négatif, leur donne à tous un certain style.

Musicalement, c’est assez répétitif sans être déplaisant. On notera un générique de début assez bourrin, au niveau visuel comme sonore.

Malgré tous ces aspects a priori négatifs, on éprouve un certain plaisir à suivre l’histoire de Cao Cao, personnage énigmatique et arrogant du début à la fin qui donne à Sôten Kôro toute sa valeur. C’est avec regret qu’on voit apparaître le générique de clôture du dernier épisode. L’oeuvre se distingue nettement des productions classiques et on ose espérer qu’elle saura se faire apprécier des amateurs, une fois habitués aux particularités de style et au ton très hors-norme des dialogues. Pour tous ceux frustrés de ne pas savoir la fin, l’on pourra se diriger vers la série papier qui comprend trente-six tomes.

Bien sûr vous reconnaitrais certain perso à l’oeil: Comme Guan Yu, Zhang Fei, Cao Cao (normal vu qu’on suit son histoire), Liu bei OU ENCORE RASTA LU BU ?! [WAFACK EH OH EH OH CHUU CHUU GO!] D=<

Parce que comme d’habitude: vous l’aurez déjà deviné, l’histoire tournera « un peu » à l’excessive quand Lu Bu apparaitra au court de l’histoire.

BREF :

Souten Kouro est un bon manga qui pousse les limites du sérieux au ridicule, je le conseille au fan des TROIS ROYAUMES ou de DYNASTY WARRIORS, histoire de voir leur réaction face à la semi tracé de Cao Cao dans l’anime. =)

T30CJCG

Bilan Animes de l’Hiver 2015 : Shounen/Seinen Action

La saison de diffusion des animes d’hiver vient de se terminer. Voici l’occasion de faire un bilan sur ce qu’on a vu et aimé (ou pas) cette saison !

Cette partie comprendra les Shounen/Seinen comprenant de l’action. L’autre partie sera composée des genres Tranche de Vie, Shoujo et autres inclassables : Cliquez ici.

Bien, COMMENÇONS !

 

Aldnoah Zero

🙂 Jambelios : Personnellement je m’attendais à plus de coups foireux de la part de ce cher Gen Uruboshi, finalement il y est allé molo on dirait^^. Néanmoins on se retrouve avec une deuxième saison vraiment pas mal avec toujours autant de combats de mecha, de stratégie et des complots bien foutu, bref un anime que je vous conseille de regarder si vous avez aimé la première saison.

😦 Lÿnou : Anime qui était prometteur mais se révélera décevant sur bien des points (scénario prévisible, développement des personnages superficiel), cela malgré la très très grande qualité des bastons. Si on me demande pourquoi j’ai continué de regarder, c’est parce que la fin de la saison 1 m’a fait haïr un personnage, et je voulais voir ce qui allait lui arriver…teehee.

🙂 Malentendu : J’ai beaucoup apprécié. Le concept de base est intéressant et le rythme ne lâche pas. Ce qui arrive, arrive et ça fait PLAIZ. Les méchas sont assez beaux et ils suivent certaines « règles » malgré le fait qu’ils peuvent sembler invincibles. Les combats sont bien ficelés et intéressants et l’histoire est satisfaisante. Si je devais trouver un défaut, ce serait dans le rythme effréné. Il est difficile de trouver une « pause » quand les événements se bousculent l’un l’autre. Imo, c’est bien… mais dans une certaine mesure. Bref, très recommandé !

🙂 Meepow : Cette deuxième saison était pas mal du tout. On reste dans la même ambiance avec du bon Aldnoah Zero (mais plus dans l’espace maintenant) ; des personnages secondaires qui ont un peu plus d’impact et surtout le petit clin d’œil à une scène de la première saison entre Inaho et Slaine qui m’a beaucoup plu. Même si j’ai globalement préféré la première saison (pour des raisons évidentes lors de la transition entre la S1 à la S2).

🙂 Rikyz : Quoi de bien dans cette nouvelle saison ? Bah des combats épiques dans l’espace ! Plus de teamfights et de teamplays ! Inaho étant déjà cheaté, bah il devient encore plus cheaté… De ce fait, j’ai eu « une perte de joie » quand il trouva des solutions à cause de ce cheat qu’il a obtenu. Cette 2e saison n’est pas mauvaise mais au fond de moi, j’ai l’impression qu’il y a un léger bâclage sur la fin.

Ansatsu Kyoushitsu

🙂 Benji : Un anime captivant, drôle, passionnant, avec des personnages attachants. J’ai tout de suite accroché, on se prend vraiment au jeu et à la fin de chaque épisode, j’avais envie de voir la suite ^^

🙂 Lina : Un super prof avec des tentacules et une classe dont le but principal est de le tuer ?!! Je dis : coup de cœur !!!! De l’action, de l’humour, du drame font de ce manga un petit bijou !!!!!

🙂 Lÿnou : Par l’auteur de Neuro, Le Mange-Mystère que j’ai adoré, je me suis donc jetée sur le manga dans un premier temps. Sans surprise, le mot « adorer » est bien faible pour décrire le coup de cœur que j’ai eu ! Et l’anime est une sacrée réussite : coloré, dynamique avec un casting de doubleurs de fou ! S’il y avait un incontournable cette saison, c’est bien celui-là !

🙂 Malentendu : Comme le manga, Lerche fait des adaptations très fidèles. Recommandé.

🙂 Meepow : Le genre d’anime à ne pas louper et qu’on aimerait voir plus souvent d’ailleurs ! Les épisodes s’enchaînent comme du Nutella à la petite cuillère. Plus on avance dans l’histoire et plus ça devient cool et intéressant. En d’autres mots, j’ai hâte de voir la suite.

🙂 Rikyz : Un seul mot : Parfait ! Je trouve une ambiance à la style GTO, où le prof aide ses élèves sachant qu’ils doivent le tuer. Koro-sensei est une idole. De l’humour et de l’action à plein nez avec un côté réaliste de la société : la priorité aux bons élèves et rien à foutre des merdes. Un très bon anime à mater !

🙂 Totoro : Un anime sans défaut. Il mériterait beaucoup plus qu’un parfait. Le principe d’éducation (Prof -> élève) mêlé à l’assassinat (élève -> Prof) est un pas qu’il fallait franchir, et il a été franchis avec succès.

🙂 Touky : Très bon anime, un mélange entre tentative d’assassinat et éducation des élèves, les dessins sont beaux et la narration est bien faite. Le fait que le prof soit un extra terrestre venu détruire la terre et qu’il doive enseigner à ses élèves comment l’assassiner, c’est juste un put…. de bon point pour mater cet anime.

Death Parade

🙂 Lina : Le concept est original, les arbitres de l’après vie ont tous un rôle important. Chaque épisode nous permet d’en apprendre un peu plus sur ces arbitres. Je n’en dirais pas plus ! Cet anime vaut le détour alors visionnez le !

🙂 Malentendu : Un anime assez intéressant avec pas mal de promesses dès le premier épisode où beaucoup de choses de déroulent et la tension est bien là, l’excitation ! Un peu décevant de ne pas avoir ce genre de choses durant la totalité de l’anime, mais avec du recul, j’ai pas trouvé vraiment inutile les épisodes plus « lent ». J’ai apprécié l’anime dans sa totalité, mais il a certains défauts : à savoir, un cast pas assez développé, disparité entre certains épisodes (certains sont tendus à mort, d’autres y a rien) et (perso) c’était un peu tiré par les cheveux par moments… ou j’ai pas suivi. Bref, recommandé !

😐 Meepow : Un anime qui commence fort mais qui ralentit juste après (dommage). Cependant il se rattrape bien sur les derniers épisodes et se termine sur une très belle fin ! Je m’en souviendrai pendant longtemps de cet épisode 9 accompagné de l’ending ! Ça me rappelle du bon Kyoukai no Kanata ainsi que Kokoro Connect. Bref, un anime bien sympa qui aurait (je pense) pu être encore meilleur.

😐 Rikyz : Mon avis reste mitigé. Le début avait l’air intéressant, mais les épisodes se répétaient et au final j’ai pas trop compris l’intérêt de cet anime. Il n’est pas mauvais, mais pas bon non plus…

🙂 Totoro : Death Parade est plus qu’un bon anime même s’il aurait pu être beaucoup mieux que ça à l’origine. Le système d’arbitrage est énorme et sans vous mentir j’ai passé la totalité de l’anime à voter le pour du contre. Quelques épisodes sont assez lents mais ne cassent pas du tout l’excitation d’un regard extérieur sur l’anime.

Dog Days »

🙂 Jambelios : Autant la première saison était sérieuse tandis que la seconde était un peu plus fan-service, on se retrouve au final avec une saison trois qui serait plus un mix des deux ! Cette troisième saison est plutôt pas mal et apporte une nouvelle fois son lot de nouveaux personnages à la série. Je place facilement l’opening de Dog Days » comme étant l’un des meilleurs de cet hiver personnellement^^. Pour les néophytes, je conseille vivement à ceux-ci de mater la saison 1 et 2 pour comprendre certaines choses abordées dans ce troisième volet, les habitués, quant à eux, ne seront pas déçu^^.

🙂 Malentendu : Agréable à regarder. Depuis la 1e et 2e saison, Dog Days n’a jamais été qu’un anime où c’est beau, joli, joyeux avec des kemonomimi et un bon MC courageux et brave… et rien d’autre. Il n’a jamais tenté d’être autre chose et… pourquoi pas ? Franchement, c’est sympa des fois où il ne passe rien de grave, sans intrigue politique ou analyse de la nature humaine ou grand danger qui menace le monde. Même si ce dernier n’est pas totalement vrai, c’est loin d’être le focus de l’anime. La 3e saison (ici) ne diffère pas de la formule. Si vous avez aimé les premières saisons, je ne peux que vous conseiller la dernière ! Petite différence, la 3e est plus axé sur le monde et l’histoire comparé à la 2e saison (sur les personnages). Bref, un bon passe-temps agréable et sans prétention.

🙂 Meepow : Un anime dont je ne pensais pas voir une troisième adaptation aussi rapidement. On reste toujours dans le même esprit/univers que lors des saisons précédentes avec quelques scènes de combats (par ci par là) qui, je dois l’avouer, sont plutôt classes. Sinon, ce n’est ni bon ni mauvais je dirais juste qu’il faut juste aimer ce style d’anime.

Isuca

😐 Lina : De jolies filles, de la magie, du mystique et de l’amour : vous obtenez Isuca ! Des scènes de combat bien menées, de l’humour et du ecchi font de cet anime une bonne distraction.

😦 Meepow : Dans le même style que l’anime Campione! mais en largement moins bien. Heureusement que la souffrance ne dure que 10 épisodes. Si vous cherchez un truc nul à regarder : foncez ! Je me demande encore pourquoi je l’ai regardé en entier celui-là… l’espoir fait vivre…

😦 Melk : J’aimerais adresser mes plus plates excuses à ma bande passante et à mon ordi pour avoir enregistré cette regrettable « erreur » sur ce dernier. L’expression « Sans intérêt » résume ma pensée concernant l’histoire, les personnages (plus que lourds) et tout ce qui fait l’univers de cet anime. Mes respects à ceux qui le regarderont malgré tout.

😦 Jambelios : Pour ceux qui connaissent le manga, ils seront vite calmé au bout du deuxième épisode parce que niveau fidélité je suis un peu perplexe sur le coup, encore un anime qui en promettait, un peu comme nos hommes politiques durant leur campagne… Aller, juste pour gâcher l’humeur de Meepow, il y aura un épisode 11 inédit de prévu pour la fin de l’année ^^.

Juuou Mujin no Fafnir

😦 Lina : Du harem à volonté, de la magie, de l’humour et de l’action !! Un animé sympa à regarder sans pour autant être extraordinaire, le côté harem est un peu poussé à mon goût !

😐 Malentendu : J’ai aimé. Malgré des airs d’Infinite Stratos, malgré des DRAGONS en CGI chelou, malgré des personnages non développés, malgré certains combats où c’était dur de savoir le pourquoi du comment et malgré l’animation assez basse qualité où j’ai l’impression que le studio détestait son boulot, j’ai aimé. Je sais pas, il y a un petit mystère dans l’histoire, ça m’intrigue. A savoir s’il y a quelque dans le LN ou pas, j’en sais rien, mais disons au final que ce n’est pas un bon anime. Objectivement, je peux pas le dire, mais j’ai quand même suivi l’histoire jusqu’au bout. Je sais pas. A vos risques et périls.

😦 Meepow : Juste très bizarre. Un héros cheaté qui perd une partie de sa mémoire en utilisant ses pouvoirs, des lolis qui ont des marques de dragons, utilisent la matière noire, se battent contre des dragons et peuvent se transformer en dragons et donc devenir des ennemis (aïe ma tête). Tout ça pour dire que j’ai pas aimé : c’est plat et répétitif.

Kantai Collection: Kan Colle

🙂 Jam Belios : Des navires, des gros calibres et des explosions ! Telles étaient les ingrédients de départ pour créer un jeu de bataille navale parfait mais « accidentellement » les développeurs japonais ajoutèrent un autre ingrédient ! DES MEUFS !!! *bruit d’explosion* C’est ainsi que naquit Kantai Collection ! Des filles dotées de supercanon avec des noms de navire de guerre japonais de la Seconde Guerre Mondiale !!!!! Que dire de cette série Poi ? Une bonne animation, une bande son qui déménage et étant un grand fan d’animes avec des vaisseaux et des batailles de ouf, j’ai vraiment bien kiffé cet anime et je le recommande Poi ! Ceux qui connaissent le jeu, ne seront pas dépaysé dans cette adaptation animée qui par ailleurs reprend quelques éléments des doujinshis sortis au japon, comme par exemple l’origine de la flotte des abysses Poi !

🙂 Totoro : Le mélange « 3D » et « 3D synthétique » est sublime. Kantai collection est une grosse explosion pour les papilles « noeunoeuillesques », je l’ai autant adoré pour son intrigue que pour son design. Bref : KanColl = BOOOOOOOOOM !!!!! Mais je pense que ce qui vous choquera le plus ça sera ce mot : « Poi » ! 😀

Kuroko no Basket 3

🙂 Lina : Une suite de saison réussie!!! Le chara design est toujours époustouflant, des techniques impressionnantes, de l’action et du rebondissement à en perdre haleine !  A voir absolument !!!!

🙂 Meepow : Cette nouvelle saison est juste épique ! On voit enfin le dernier membre de la génération des miracles (Akashi Seijuro) en pleine action. Les matchs sont encore plus explosifs que les saisons précédentes et on est en plein dans ce fameux tournoi ! Bref, c’est toujours autant un pur régal pour les yeux !

🙂 Rikyz : Cette 3e saison nous fait découvrir de nouveaux adversaires dont le plus important est le capitaine de la Génération des Miracles, Akashi Seijuro.  On assiste a des matchs plus intenses sachant qu’il s’agit de la fin de la Winter Cup (demi-finale + finale). Personnellement, je ne veux pas suivre le manga puisque l’animation ainsi que les OST provoquent des suspens monstrueux et une extase totale sur l’issue des matchs. Je suis impatient de voir la fin !

🙂 Touky : Pour cette saison 3, que du régal !! Entre démonstration de domination de l’ancien capitaine de la « génération des miracles » et les combats acharnés des équipes pour atteindre la place du finaliste, cet anime va faire envie à plus d’un ! Un anime que je conseille pour les amoureux de sport . Bref va regarder l’anime et encourage Seirin !

Seiken Tsukai no World Break

😦 Malentendu : Je sais pas ce qui m’a pris, mais je l’ai terminé. Au départ l’histoire n’est pas très engageante, et les personnages sont pas super attachants. J’ai pas bien compris tout ce qui se passé, mais étant donné qu’il s’agit d’une adaptation de LN, c’est peut-être expliqué dans le bouquin… mais pas dans l’anime en tout cas. J’ai eu pas mal de mal à suivre à plusieurs moments et certaines fois, les POWER-UP du MC étaient vraiment… convénients. L’humour n’est pas terrible et rien ne se « démarque » dans cette série. Si je devais donner une qualité… ce serait que ce qu’il fait, il le fait pas mal du tout. Les combats sont biens, l’animation est ok, et la façon qu’ils ont d’utiliser leurs pouvoirs en chantant des monologues est classe. Bref, à vos risques et périls.

😦 Meepow : Le genre d’anime que l’on regarde surtout pour passer le temps. Personnellement je ne le conseillerai pas parce qu’il n’est pas terrible (que ça soit dans l’animation, l’histoire, ou les combats). Si vous cherchez un peu d’ecchi : mouais… et encore, vous trouverez mieux ailleurs je pense.

😐 Melk : Que dire si ce n’est… wtf ? Le chara design est bon, l’histoire, ça va mais…c’est quoi ce temps d’incantation pour les sorts ? C’est original je dois l’avouer mais tellement débile. Entre le moment où le perso récite son incantation et le lancement du sort, on a largement le temps de se faire une pause clope. Mais le plus drôle reste l’adversaire qui regarde sans rien faire la bouche grande ouverte. Genius. A voir mais sans plus…

Sengoku Musou

😐 Totoro : VOILA ! On y est. Mon impression sur le sujet… Pfff… Il est franchement génial ce manga… Mais pour le coup je me suis auto-spoil l’histoire en jouant à Samouraï Warriors 4 et ça m’a totalement plombé le moral de savoir que c’était exactement les mêmes cinématiques. Vive la collaboration avec Koei ! M’enfin ça reste tout de même un bon anime à voir, même si ça change pas grand chose de sengoku basara vous me direz… MAIS C’EST KOEI BORDEL ! Je préfère largement Sengoku Musou à Sengoku Basara ! :v

Shinmai Maou no Keiyakusha

🙂 Meepow : Dans son ensemble, plutôt sympa ! Les premiers épisodes m’ont laissé sur une bonne impression. Ça ressemble un peu à du High School DxD en fait : avec cette même ambiance de démons associée à de l’ecchi (Censure ? Que fais-tu donc ici ? Non, va-t’en !)

🙂 Melk : Des démons, des héros, une histoire qui tiens la route et…(c’est là que le véhicule commence à faire des tonneaux) des boobs, des hormones en ébullitions, un harem de choix, de la censure que l’on trouve mal placé tout comme votre raison qui vous demande pourquoi ce manga n’est-il pas tout simplement un hentai ? Quoiqu’il en soit, le chara design est soigné. S’il y a une saison 2, je demande à être servi sur le champ !

🙂 Totoro : Ce que j’ai retenu de Shinmai maou no testament ? Mmmh… Boobs, succube, gémissement aphrodisiaque… Un ecchi quoi 😀 M’enfin malgré le fait que ça soit un ecchi, il n’a pas que des scènes abjectes à la Hentai quoi. Et les combats sont assez intéressants, si je pouvais faire la comparaison avec d’autres manga je dirais : DxD Highschool, Kyoukai senjou no horizon, Freezing, etc. Que du bon ecchi quoi 😉 Bref ça ne fera certainement pas l’unanimité parce qu’on sait tous qu’il y a toujours mieux…

Tokyo Ghoul √A

😦 Lÿnou : Recommander l’anime au manga c’est comme recommander DBZ en vf plutôt qu’en vostfr…C’EST DE L’HÉRÉSIE !!! ALORS LAISSEZ TOMBER L’ANIME ET ALLEZ TOUS LIRE LE MANGA, BANDE DE MÉCRÉANTS !!!
*RENVERSE LA TABLE*

😦 Meepow : L’anime tabou de cet hiver ! Sérieusement, si j’avais su ce que donnerait cette seconde saison de Tokyo Ghoul… bah… je me serais arrêté à la première saison. Il y a tellement de choses à dire que je vais m’abstenir pour cette fois. Juste une énorme déception pour moi…

😦 Rikyz : Personnellement j’ai pas trop compris les grands échos de la 1ère saison, qui était sympa mais sans plus. Par contre pour la 2e saison, je dirais qu’il n’y a plus de logique. De toute façon ça n’a rien à voir avec le manga…Donc ce qu’il me reste à faire est d’aller lire le manga pour comprendre son succès.

😐 Touky : Saison 2 de l’anime, comment dire… je reste un peu sur ma faim ! Vu que je n’ai pas suivi le manga, j’ai attaqué l’anime directement. Mais la saison 2 laisse beaucoup de questions en suspend, du genre «SPOIL» …………Bref, va regarder l’anime et déduis…

Yoru no Yatterman

🙂 Jambelios : Un anime assez intéressant et pour une fois on suit plutôt les péripéties des méchants ou plutôt des descendants des méchants de la série Yatterman de la fin des années 70. L’animation n’est pas dégueu mais certains gags laissent souvent à désirer. Un p’tit bémol, on sent qu’à la fin de la série l’équipe de production devait être à court de temps, après il se peut que cela soit tout à fait prémédité et qu’il pourrait s’agir d’un clin d’œil à l’anime de 1977 puisque Yoru no Yatterman commémore justement les 40 ans de la franchise Time Bokan.

😐 Lÿnou : Après leur reprise de Gatchaman, Tatsunoko Prod reprennent Yatterman cette fois-ci, SAUF QUE les rôles sont inversés, les gentils deviennent les méchants, et les méchants les gentils…? L’histoire est intéressante, l’animation est correcte. Le style de gags laisse à penser que c’est un anime pour enfant, mais l’univers très sombre et grave indique le contraire (sans parler des douzaines de sous-entendus érotiques assez chelou…!!!). Une fin précipitée mais satisfaisante, c’était un anime sympathique, sans plus.

 

Anime terminés en Hiver / OAV / Autre

 

 

Cross Ange: Tenshi to Ryuu no Rondo

🙂 Lina : Un anime associant magie, mecha et belles plastiques ^^ : Surprenant Du drame, de la violence, de l’humour et du ecchi, il pourrait en surprendre plus d’un !!

🙂 Melk : Un croisement entre akame ga kill, Mobil Suit et la petite Sirène (oui vous avez bien lu). Ajoutez à cela une goutte d’ecchi et vous obtenez des chopacics ! Un anime en dessous de l’exception mais qui vaut le détour. Ps : Pourquoi la petite Sirène ? Ecoutez la soit disant « chanson ancestrale » et vous comprendrez peut être pourquoi l’humanité est en danger de nos jours.

Garo: Honoo no Kokuin

😐 Lina : Qui ne rêverait pas de posséder une armure lui permettant de chasser des monstres?! De belles scènes de combats, de l’humour à volonté (en même temps affublé d’un père pareil, je réagirais de la même façon que le héros ! ^^)

Kiseijuu

🙂 Jambelios : 9… 9 ans… C’est le nombre d’années que j’ai eu à attendre avant de voir mon vœu se réaliser ! Et je peux vous dire que je n’ai pas été déçu par cette adaptation qui rentre inévitablement dans mon ultimate top 10 des animes fidèlement adaptés ! Avec du recul je me dis que le manga aurait été difficilement adapté en anime à l’époque où il fut publié en France, c’est-à-dire entre 2002 et 2004. Kiseiju aborde la question de la légitimité de la suprématie de l’homme sur les autres espèces et l’arrivée soudain d’êtres, les parasites, qui prendraient la place de ceux-ci au sommet de la chaîne alimentaire, l’homme surmontera-t-il cette épreuve ? Je ne peux que recommander chaudement cet anime et de préférence matez-le en version non-censuré^^. Allez faites qu’il y ait une réadaptation de 3×3 Eyes !!!! Pleeeaseuuuuuuh !!!

🙂 Lina : Un parasite qui prend le contrôle de votre corps, ça n’arrive pas tous les jours ! Et pourtant, c’est ce qui arrive à Shinichi, jeune lycéen renfermé… Ainsi il apprend grâce à sa main droite parasitée, qu’il n’est pas le seul cependant unique en son genre ! Violent, sanglant, dramatique ce seinen est tout simplement : Génial !

🙂 Malentendu : Comme le manga, Madhouse fait des adaptations très fidèles. Recommandé.

🙂 Meepow : Sans doute celui que j’ai le plus apprécié dans toute la liste. L’histoire est cool de A à Z et je ne saurais citer tout ce qui fait que cet anime est tout bonnement excellent. C’est pour moi un MUST SEE ! Si vous ne connaissez pas… dépêchez-vous et écoutez moi donc cet opening !

🙂 Rikyz : Un anime très sympa avec du sang, des combats, une main droite… Nani?… K***-chan ! Nande?!…*publicité de 5 mins* Au delà de cela, il y a un message concret lié à notre monde : Menace de l’environnement causée par l’homme.

🙂 Touky : Une belle nouveauté concernant cet anime, un parasite qui prend le contrôle de la main de son hôte et commence a se lier d’amitié à lui pour survivre. Les combats entre ces parasites sont bien foutus et le dialogue n’a rien a envier à certains grands animes. Je dirais juste un nom ……..KANNNAAAAA-CHAAAAAAANNNNNN………..

Log Horizon 2

🙂 Lina : Pour une suite de saison, cette dernière est vraiment remarquable ! On en apprend un peu plus sur Shiroe, mais aussi sur l’évolution de la guilde notamment des plus jeunes… Et surtout d’anciens et nouveaux ennemis se profilent à l’horizon !!! A voir absolument !!!

😐 Meepow : Difficile de juger celui là par contre… c’est du Log Horizon après tout. Une baisse au niveau des graphismes à noter tout de même malheureusement. C’est pas évident à suivre et faut s’accrocher pour arriver jusqu’aux moments forts de l’anime mais sans pour autant être désagréable au visionnage.

🙂 Rikyz : Une 2e saison tranquille. Comme ce n’est pas le même studio que la 1ère saison, j’ai eu un peu de mal avec le chara-design. Sinon le côté MMORPG est toujours présent, ainsi que beaucoup de révélations sur le monde où se trouve nos héros.

Nanatsu No Taizai

🙂 Lina : « Les sept péchés capitaux » sont ainsi nommés le groupe de Chevaliers sacrés de Lionnes qui auraient essayé de renverser le roi. Une atmosphère parfois « bonne enfant » avec un Capitaine pervers et harceleur, une jolie princesse naïve mais courageuse et une tripotée de joyeux et fidèles compagnons d’armes ! Du combat, du ecchi, un coté fleur bleue (la princesse) et de l’humour : A voir absolument !!

🙂 Meepow : Un autre MUST SEE ! Juste l’un des meilleurs animes qui s’est terminé cette saison. Le trio Hawk-Meliodas-Ban (plus tard complété par Gowther) = parfait. Il est à la fois explosif, badass et à mourir de rire ! Absolument aucun défauts à signaler pour ma part, il est tout simplement excellent ! (Je ferai surement un article dessus bientôt tiens…) Si possible, j’espère une suite ! Bonus OST.

🙂 Rikyz : Comment le décrire ? Hmm…EXTASIE ! Le seul reproche que je pourrais faire c’est qu’il y a seulement 24 épisodes…Action, humour, Capitaine, Ban, Capitaine cheaté, Capitaine overcheaté ! Bref, un anime formidable à regarder !

🙂 Touky : Un vrai délice pour les fans d’aventures et fantasy, Nanatsu no Taizai est une bonne formule bien construite et bien animé. Chaque personnage a son caractère bien trempé, l’humour y a sa place ainsi que la magie et les combats épiques. Bref, va regarder l’anime et bave….

Persona 3 : Midsummer Knight’s Dream

🙂 Jambelios : Le deuxième volet du film Persona 3 adapté du fameux jeu-vidéo sortie sur PS2 en 2008 en France. Ceux qui y ont déjà joué sauront parfaitement à quoi s’attendre dans ce deuxième film, par contre et en toute logique : obligation de voir le premier film pour ceux qui ne l’ont pas vu ou pas jouer au jeu sinon ils seront complètement perdu. Personnellement j’attendais avec beaucoup d’impatience Persona 3 : Midsummer Knight’s Dream, pourquoi ? Because Aegis !! Mon personnage préféré de P3 et ses fameuses phrases, comme on pouvait s’y attendre de la part de A-1 Pictures, le studio nous offre ici un film finement réalisé reprenant certaines scènes les plus marquante du jeu et qui rappellerons bien des souvenirs aux nostalgiques. Enfin j’en profite pour signaler que la voix de Igor, le maître de la Velvet Room et personnage récurrent des séries Persona, est directement issue du jeu-vidéo, TANONAKA Isamu étant décédé depuis le 13 janvier 2010.

World Trigger

🙂 Lina : Osamu est le prototype même du héros « loser » mais il compense considérablement ce côté avec sa patience, son sens de l’observation, son intelligence et son indéfectible loyauté envers ses amis. Du combat et de l’humour sont au RDV ! Un très bon anime SF à lire et à voir totalement !!

🙂 Melk : L’anime n’est toujours pas terminé et je dois avouer que mon addiction ne fait que croître. Au début j’avais l’impression de perdre mon temps. L’histoire, qui a eu du mal à nous garder éveiller, se change et évolue petit à petit pour nous mettre en appétit (ce qui ne nous fait oublier le chara-design qui, si je puis me permettre, atteint à peine la moyenne). slurp Vivement la suite !

Yowamushi Pedal

🙂 Touky : Et oui, ce n’est pas un yaoi ou un hentai, Yowamushi pedal concerne le sport et plus particulièrement le vélo. Attention ce n’est pas un Free! (regarde le meepow -_-). Cela ressemble à Over Drive, un jeune garçon qui se fait découvrir par un club de cycliste et s’y retrouve entraîné pour participer a un tournoi. Cette saison 2 nous fait haleter car comparé à Over Drive les protagonistes (coéquipiers et adversaires) sont bien badass à leur façon et c’est ce qui donne à l’anime un grand engouement. Cette saison se finit en 24 épisodes que je conseille fortement aux fans de sport. Bref, va regarder l’anime et pédale plus vite.