Sensual Pleasure #1 : L’avis des lectrices (Part1 – Le pur Yaoi) [+ 16]

Bonjour les ami(e)s ! Aujourd’hui j’inaugure le premier numéro de Sensual Pleasure ! Et oui, jalouse de Soryam, j’ai décidé que moi aussi j’avais le droit d’avoir ma propre rubrique. Et comme je ne publie pas que du Yaoi, quoi de mieux que de rassembler ma spécialité dans un abonnement … spécial ! Evidemment, ma Kouhai Tsuki-chan me secondera lors de la rédaction de prochains numéros.

Avertissement : Ces articles sont réservés au jeunes filles (ou garçons) de plus de 16 ans. Il se peut que certains articles contienne du contenu choquant ou inapproprié aux jeunes enfants. La mention [+ 18] figurera sur les articles au contenu pornographique. Merci de votre compréhension.


Bon. Rentrons donc dans le vif du sujet. J’ai demandé à certaines fujoshis de Manga NC de m’en raconter un peu plus sur elles et leur relation avec le Yaoi histoire de faire un peu le tour du panel et de voir quel public pouvait cibler mes articles. Je dois vous avouer que je me suis sérieusement demandée si mes articles avaient de l’ampleur et servaient à quelque chose. Mais passons. J’ai donc organisé un jeu Yaoi (qui servait fichtrement à rien pour le coup, à part vous emm..bêter :v ) et j’ai pu récupérer un petit groupe assez varié de fujoshi. Je dis varié parce que certaines lisent du vrai Yaoi pur et dur (comme moi 😉 ) et d’autres ne sont que d’uniques adeptes de Ship et de fanfictions. Je vais donc faire 2 parties. Une sur le Yaoi et une sur le Ship.

Commençons donc par le Yaoi :

Elearya : Et la première candidate est : GABY !!

 

Gaby : Hey hey hey ! C’est moi Gaby, UNE fujoshi (et fière de l’être !)~ Avant tout autre chose, admirez cette cuteness !

haikyuu
Elearya : Alors Gaby. Décrivez nous un peu votre bibliothèque.

 

Gaby : Ma collection papier n’est malheureusement pas très fournie (Moins d’une dizaine de manga Yaoi 😥 ) mais j’ai bien l’intention de la remplir :v Heureusement qu’Internet est là~ Entre Fanfictions et Doujinshi, mes yeux ainsi que mon imagination sont bien nourris :3

 

Elearya : Quand et comment avez-vous commencé à lire des Yaoi ?

 

Gaby : Je ne sais plus trop quand j’ai commencé à m’intéresser à ce genre mais c’est une amie qui m’a fortement influencée et je ne regrette pas du tout d’avoir plongé dedans~ J’aime vraiment lire des fanfictions en général, Yaoi ou pas, et je recherche constamment de nouveaux couples qui sont quelquefois très atypiques (Du style OiKuroo de Haikyuu!! ou KagaKi de Kuroko no Basket~) mais j’aime tout autant les coupes plus courants, plus évidents tels que BokuAka (HQ!!) mon OTP du moment~. Je passe la plupart de mes soirées sur des sites tels que fanfiction.net ou AO3 qui sont vraiment du pain béni pour tous fujoshis ou fudanshi~ [Note Elearya : Oh ! ça m’intéresse ce que tu dis la. Hum je vais googlisé ça :p ]

 

Elearya : Qu’est ce qui vous plait dans le Yaoi ?

 

Gaby : Pourquoi j’aime le Yaoi ? Je peux difficilement répondre à cette question… C’est comme si on me demandait pourquoi j’aime le chocolat ! Je pense même que ce serait plus facile de répondre à cette question… x) Je lis du Yaoi ou Shounen-ai comme je peux lire des Shojo. Comme tout autre genre on trouve d’excellents manga tels que In these Words, Ten Count ou Caste Heaven, comme il y en a des complètement WTF et trash (Je n’ai pas de noms en tête là de suite mais j’en ai lu pas mal…)

 

Elearya : Quel est votre Yaoi préféré de tous les temps ?tencounts

 

Gaby : Mon Yaoi préféré est et restera Ten Count. J’ai vraiment un gros coup de cœur pour ce manga et j’espère vraiment pouvoir acheter la version papier un jour. Tout, l’histoire comme les personnages, me captive et me touche comme peu de manga ont pu le faire (Je ne parle évidemment pas des manga du style KnB ou HQ!! où je fangirl plus qu’autre chose et qui ont une bonne histoire mais pas vraiment « profonde »… Je ne suis pas sûre d’être claire mais bon :3) si bien que j’attends chaque chapitre avec impatience.

 

Elearya : Quel serait votre Seme ou Uke idéal ?

 

Gaby : Je dirai que le Seme devrait être possessif, légèrement agressif (pas trop quand même, juste pour mettre un peu de piment) tout en étant doux et protecteur~. Par contre, je n’aime pas vraiment quand le Uke est pleurnichard ou se laisse faire ! Il faut qu’il s’affirme autant sinon plus que le Seme sinon c’est trop facile et peu intéressant. Pour moi, les deux doivent être sur un même pied d’égalité (je ne dis pas non aux relations dominant/dominé tout de même..!).

 

Elearya : Vous avez gagné un bonus en participant à notre Grand Jeu Yaoi. Vous avez le droit de nous présenter un manga. Lequel choisissez-vous ?

 

Gaby : J’ai décidé de vous présenter le manga Magi~ C’est un de mes manga préférés car il fait réfléchir tout en ayant une histoire qui tient la route (Fait assez rare, de mon point de vue, pour être souligné) avec des personnages extrêmement fascinants (Sinbad <3) et attachants (Ja’far ❤ <3). Le manga papier compte à ce jour 23 tomes en VF et 30 en VO et l’histoire en est à son dernier arc. Une superbe adaptation en anime comprenant 2 saisons de 25 épisodes, sorties respectivement en 2012 et 2013 a été réalisée par le studio A-1 Pictures (Ao no Exorcist, Fairy Tail). Il existe également un spin-off, en anime et manga, Sinbad no Bouken, relatant les aventures d’un des personnages rencontrés dans la série originale : Sinbad (Of course…). L’histoire principale est centrée sur Aladdin, un jeune garçon qui rencontre un cocher nommé Ali Baba dans le désert. Mais Aladdin est loin d’être inoffensif car c’est un Magi et il possède une flûte où un géant peut en sortir ! Les deux garçons vont partir à la conquête d’un Donjon, lieu rempli de richesses mais dont personne n’est jamais revenu vivant…

Je conseille donc vraiment à tout le monde ce manga exceptionnel~ (Je tiens tout de même à préciser que je ne suis pas ce manga à cause des multiples ship Yaoi potentiels mais bel et bien pour l’histoire !).

Voilà, c’est tout pour moi~


Elearya : Merci Gaby : Passons à la candidate suivante ! Lynou ! Alors, Lynou. Pourquoi aimez-vous le Yaoi ?

 

Lynou : C’est très dur de répondre à la question « Pourquoi j’aime le yaoi » quand moi-même je ne suis pas sûre à 100% de la raison. Mais bien entendu que c’est pour l’histoire d’amour, les sentiments, la passion le…le….bon ok soyons honnête : LES SCENES DE CUL.

Là je parle du yaoi hardcore que je distingue du yaoi soft. De façon générale, je suis capable d’aimer n’importe quelle histoire d’amour, que ce soit entre garçons ou entre filles, si j’accroche aux personnages et à l’histoire je vais avoir envie qu’ils aient une fin heureuse, et je vais être triste s’il leur arrive du malheur etc.

Là où le yaoi se différencie c’est dans les scènes de sexe.

Je ne surprendrai personne en disant que je regarde beaucoup de hentai (et je ne connais aucun otaku aussi bien fille que garçon, qui ne le fait pas) seulement voilà..le public cible du hentai c’est l’homme hétérosexuel. De ce fait, en tant que femme hétéro, c’est extrêmement rare de trouver un hentai qui rempli tous mes critères de satisfaction.

Je retrouve notamment de façon trèèès récurrent le scénario de la nana qui se fait plus ou moins violer et qui se retrouve par la suite addict au sexe et….uniquement au sexe. Elle perd son état de « personne » et devient juste un « objet » (et elle est contente)…Je peux comprendre que ça fasse fantasmer, mais moi qui suis une femme je me projette tout naturellement dans le personnage féminin et je vous assure que ça ne m’excite absolument pas (si vous êtes un homme, essayez vous comprendrez). Hélas, ce genre de scénario c’est quasi 50% du hentai.

Lorsque le scénario se concentre un peu plus sur une relation amoureuse, c’est souvent extrêmement niaise irréaliste : la superbe nana qui se transforme en prédateur sexuel et saute sur notre héros, le garçon caucasien lambda mais à un moment le garçon se « réveille » puis va reprendre le contrôle de la situation puis dominer la fille (MOI C’EST HOMME) qui se retrouve bluffée par tant de force et va en redevenir toute timide (oh je défaaaaaille).

Quand ENFIN je trouve un hentai qui est BIEN, les personnages sont amoureux, consentants, la situation ou le scénario est sympathique et bien…l’image se concentre exclusivement sur le corps, le plaisir féminin et surtout la perte de contrôle du au plaisir féminin.

L’homme dans tout ça ?

Peau de balle.

Rien.

On a très rarement les pensées de l’hommes mais toujours ceux de la femme. Lorsqu’on a les pensées des deux, c’est celle de la femme qui domine. Une seule et unique partie de l’homme existe sur l’image et son visage est, lui, inexistant. On a AUCUN retour du plaisir masculin.

De la même façon que ça semble exciter mes camarades masculins hétéro de voir mis en avant les pensées et le corps féminin dans un hentai, moi ça m’excite énormément de connaître les pensées, puis de voir le corps et le plaisir masculin.

C’est là que le yaoi entre en jeu.

Histoire d’amour, personnages à fleur de peau pris dans une passion amoureuse interdite…ce côté « interdit » rends très vite et très (trop ?) facilement l’histoire prenante.

J’en entends me dire : oui mais il y a du viol AUSSI dans le yaoi !

C’est vrai.

Je ne fais ici pas l’apologie du viol, je parle ici du fantasme.

Contrairement au hentai « classique » dans le yaoi le viol intervient comme l’explosion du désir amoureux (et donc sexuel). Dans le hentai classique le viol se manifeste de la volonté de dominer et posséder, certains diront « salir », l’être pur féminin…et moi, j’aime pas trop l’idée que si je fais l’amour et que j’aime ça c’est que je suis sale ou que je suis l’objet de quelqu’un…bref.

Ce n’est pas nouveau car dans beaucoup de shoujo on voit des baisers ou des calins soudains etc…de la même façon, il s’agit de ce que j’appelle « l’explosion du désir amoureux », de voir qu’un garçon aime une fille de façon tellement forte que ça « déborde », il ne maîtrise plus son corps ni ses actions et, lui l’homme qui est censé avoir le contrôle de ses sentiments et de son corps, se laisse aller à cette passion amoureuse : témoignant ainsi de la sincérité de ses sentiments ! (rappel : on est toujours dans le fantasme féminin là hein, pas de panique XD)

Tout au long du récit yaoi l’amour est le thème redondant, et ça se ressent énormément durant les scènes de sexe. Les personnages se prennent dans les bras, s’avouent leur amour et le désir amoureux implose en même temps que le désir sexuel. Dans le hentai classique tout n’est que pur désir sexuel et animal et ça se voit dans la mise en scène, la déclaration d’amour, s’il y en a une, se fait avant la relation sexuelle puis à la fin. Si elle se fait pendant l’acte, c’est uniquement pour « relancer » ou intensifier la scène. L’amour ne fait que rarement partie intégrante de l’acte, au contraire du yaoi.

Et donc….voilà ! Tout ce qui ne me satisfait pas dans le hentai, je le trouve dans le yaoi.

Par contre je ne « ship » jamais (ou rarement) [Note Elearya : Ouaiiiiis ça t’as pas empêché de shiper Yuri et Vik-chan :v ] les personnages masculins entre eux ☺ (je n’ai pas tous les vices non plus héhé)

J’ai énoooooormément réfléchi avant de vous écrire ce pavé…et encore, j’ai résumé, désolée si c’est long T_T

 

Elearya *Raclement de gorge* : Merci Lynou pour ce … pavé extrêmement instructif ! Mine de rien tu as assez bien résumé ce que je pense du yaoi. Tous les homoph… hommes devraient lire cette interview !

C’est tout pour le moment ami(e)s fushoshi/fudanshi. Dans le prochain numéro, vous aurez : Le SHIPPING ! C’était Elearya en direct des studios de Manga NC ! Bisous sur vos tentacules les gens ❤

[Edited by Babiwan-Kenobi]

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s