[Manga] Shirayukihime to 7-nin no Shūjin

ShirayukihimeYosh ! À force de faire que des tomes découvertes je me suis dis qu’il était temps de vous redonner un peu de contenu à lire ! Comment ça vous n’aimez pas les pavés ?! Mais si, voyons… en plus c’est un « conte »… y a rien de mieux !
Et puis ça faisait depuis un moment que je devais vous le préparer celui-là alors lisez-le !

Synopsis :

Il y a deux ans, le Japon était frappé par une énorme catastrophe qui l’a isolé du reste du monde. La survie du peuple a été possible grâce au gouverneur Kuroyuki. Mais la sauveuse se révèle rapidement être une dictatrice. Un jour, Takeru, un des soldats de son armée spéciale, se réveille sans souvenir de ces deux dernières années et découvre la cruauté du règne de Kuroyuki. Il jure de libérer son pays…

Aperçu :

*Dessinateur & Scénariste : YABUGUCHI Kuroko

Date de publication & éditeur (Japon) : 2012 Shueisha
Date de publication & éditeur (France) : 2014 Tonkam
Le public visé : Seinen
Ses différents genres : Drame, Action, Amour & Romance, Surnaturel, Fantastique (+Amitié)
Les thèmes présents : Amnésie, Armes, Guerre (+Révolte, Suprématie)

NB : Quand je rajoute le (+) c’est pour indiquer une information personnelle que je rajoute et qui ne figure donc pas forcément sur la fiche du manga en question.

– Il était une fois… –

un jeune garçon amnésique du nom de Takeru qui se réveille à une époque où le Japon est complètement chaotique. Avec aucune aide extérieur possible et complètement isolés du reste du monde, les habitants vivent sous l’oppression de l’office métropolitain. Sa suprématie est orchestrée par Blanche Noire, la gouvernante, et ses fidèles bras droits connus sous le nom de Tekigosha. Tout le monde s’incline devant sa puissance… le choix est simple, vivre en se pliant à toutes ses volontés ou mourir en défendant ses convictions. C’est ce que tentera notre jeune héros légèrement déphasé de cette réalité.

 

Mon avis :

(Nombre de tomes lu lors de cet avis : 5/5)

Shirayukihime to 7-nin no Shūjin : Un manga vraiment pas mal contrairement à son apparence de conte. Fantastique et Drame sont les maîtres mots de cette oeuvre qui vous surprendra grâce à son effusion de sang prononcé. « Tout est bien qui finit bien » ? Ça sera à vous de le découvrir !

– Mes premières impressions –

On dirait un Shonen !

Sérieusement, quand j’ai commencé ce manga, je ne m’étais procuré que les 2 premiers tomes (puis le 3ème un peu plus tard, sans arriver à trouver la suite chez notre fameux fournisseur qu’est Miss de Trèfle). Pour la simple et bonne raison que, sans rentrer dans les détails, les critères correspondent et le héros possède ces valeurs d’espoir, de volonté, etc. Sauf qu’en faisant l’article bah… Seinen… teehee !

Je sais que ce n’est pas ça qui vous intéresse donc on passe à la suite !

Ça claque !

Globalement c’est du très très bon visuellement y a rien à dire. Le soucis du détail et le chakra-design des héros vous surprendront agréablement ! Bref, le premier tome donne clairement une bonne impression !
On découvre le background de l’histoire et de notre principal protagoniste (conviction, object, etc.), on nous propose déjà une palette de personnages et surtout l’intrigue qui se met rapidement en place (en même temps en 5 tomes faut pas trop chômer).

– Histoire –

Un concept intriguant !

L’histoire en elle-même n’a rien de super super : vaincre la gouvernante Noire Neige qui est la responsable de toute cette souffrance/agonie pour libérer le pays de son joug. Dit comme ça, on sait rapidement comment les choses vont tourner n’est-ce pas ? C’est pour cette raison que je ne développerai pas inutilement davantage ce point. Mais sachez tout de même que l’histoire ne reste pas dénuée d’intérêt, bien au contraire, si les conditions font que tout le monde se plie à ce règne contre leur gré c’est pour une bonne raison.

Quand je parle du concept en fait, cela concerne surtout le déclenchement/l’utilisation du pouvoir des Tekigosha (que vous verrez plus en détail un peu plus bas !). Disons juste que :
– le nombre de personnes ayant accès à ce pouvoir est très limité
– ils ne possèdent pas tous le statut de « Tekigosha »
– et, qu’un grand pouvoir implique toujours de dangereuses conséquencesTakeru et Fujimaru

– Personnages –

Ils sont plus que 7 ! Etonnant non ?!

Bon je vais pas vous les lister non plus hein. En tout cas, il y a un peu de tout, ce qui nous offre différentes visions des choses, pourquoi certains sont prêts à se battre et d’autres à renoncer. Car, contrairement à Takeru, ils ont tous une position différente ET surtout une expérience différente (histoire de vous mettre la puce à l’oreille).

Personnellement j’aime bien Fujimaru. Il a un pouvoir vachement intéressant comparé aux autres et son chara-design est classe à souhait ! (Calmez-vous mesdames !)

Takeru : Le héros au cœur pur et au sourire contagieux (un petit air de Naruto dans le genre à convaincre ses adversaires par sa naïveté et sa volonté inébranlable). « L’élu » qu’on attendait pour redonner de l’espoir à ce monde ravagé par la guerre, la peur et l’oppression.

Sur le coup, je trouvais ça un peu facile, le genre de carte « passe-partout », sauf que je suis un rédacteur de qualité et avant d’écrire n’importe quoi, je relis et je prends du recul… résultat : cette habitude innée chez lui s’explique par deux raisons.
– La première : il faut noter qu’il se réveille 2 ans après que ces événements ont eu lieu (en plus d’être amnésique). Ce qui signifie que tout est différent pour lui (point de vue, expérience, vécu, etc.)
– La seconde : et puis quoi encore ! Vous allez lire si vous voulez le savoir non mais oh ! Allez on passe à la suite !

– Tekigosha –

Surnom donné aux détenteurs d’un pouvoir à double-tranchant, telle une épée de Damoclès ou d’une pomme empoisonnée !
Le principe n’a rien de transcendant en lui-même puisque nous pouvons assimiler ces individus à des mutants, des espers et autres noms que nous voyons souvent dans l’univers du manga.

Néanmoins, les effets secondaires et le facteur déclencheur sont vachement intrigants. Puiser dans son propre corps pour obtenir la source d’un pouvoir destructeur donne une touche très plaisante dans le manga. On se croirait un peu dans Taboo-Tattoo ou FMA avec le principe d’échange équivalent… Ed… ward !

Hmm reprenons ! Pour faire simple, si l’on prend comme exemple un mec qui peut changer son bras en acide, au fur et à mesure qu’il utilisera ce pouvoir, son corps commencera à se détériorer, à fondre, etc. Même principe pour un gars qui se servirait de son bras comme lance-flamme, le carburant pourrait très bien être son propre sang ou bien qu’il ait son corps complètement carbonisé… Je vous laisse méditer là-dessus.

Dans tous les cas, on a une petite panoplie de Tekigosha plutôt intéressante à suivre ! Et comme toute expérience, l’échec est souvent prédominant, ce qui nous amène à obtenir des phénomènes de rejets et des cobayes très… spéciaux je dirais…Blanche Neige

– Genres –

Comme indiqué dans l’Aperçu, il y a un peu de tout et histoire de mettre dès à présent les points sur les i, IL N’Y A PAS DE ROMANCE TENDANCIEUSE ! C’est davantage le côté amitié qui est prononcé, plutôt que l’amour à proprement parler. Il y en a légèrement mais déjà pas comme vous le pensez et surtout pas de façon à briser le rythme ou la logique imposé par le manga.

Pour ce qui est des autres catégories, ça fonctionne bien. C’est violent, il y a de l’action à foison et du sang un peu partout… qu’est ce que vous voulez de plus ? C’est la guerre après tout !

Méfiez-vous des apparences et surtout ne croquez pas dans la pomme ! –

Le vrai titre aurait été : Blanche-Neige et les sept mains plutôt que nains mais bon… Hey ! Me regardez pas bizarrement bande de dégueulasses !
Si je dis ça c’est pour la simple et bonne raison qu’ils ne ressemblent en aucun cas à des nains (à part Blanche-Neige qui est une loli… calme toi le Vice !), et que leurs pouvoirs proviennent de leurs bras droit ! #CQFD

Cette remarque reprend notamment mon étonnement quand j’ai vu qu’il s’agissait bel et bien d’un Seinen et non pas d’un Shonen. Comme quoi, on se fait facilement avoir ! Autre constat, c’est que les apparences et le titre choisit laissent espérer le lecteur que c’est une trame où tout se passe bien dans le meilleur des mondes… sauf que non. Le côté kawaii incarné par Blanche-neige et la beauté de la couverture cachent quelque chose de bien plus mystérieux au fond. (Ça y’est ? Vous comprenez maintenant l’intérêt de mon titre ? Comment ça non ?!)

Si je vous recommande ce bouquin c’est principalement pour cette dualité qu’il existe entre apparence et contenu. L’élément de surprise est ce qui fait un point fort de cette oeuvre. Là on a le privilège d’avoir un conte pour bonhomme ! Pas ce truc gnangnan avec un prince charmant à l’eau de rose, non ! Vous oubliez !

Petite déception tout de même pour le dernier affrontement. Je vais pas vous spoil mais juste indiquer qu’il y a un prélude après cet événement (les plus affirmés comprendront ce que cela implique).

Snow White and the Seven Dwarfs

Manga approved by Meepow !

Auteur : Meepow

Je suis... Fuyukai Desu! ... juste une personne passionnée d'Animes, de Mangas et surtout d'AMVs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s