Chasses au Trésor épiques : Golden Kamui et Le Berceau des Mers

Aujourd’hui je vais vous parler de deux gros,

TRÈS GROS

(comme ma bi…bliothèque !)

coups de cœur ❤

Et il se trouve par un heureux hasard que tous deux ont un thème en commun : la chasse au trésor !

Golden Kamui

dssq

Ce n’est pas un hasard que je vous en parle maintenant. Le tome 1 vient de sortir chez Ki-Oon (le 25 Août). Jam Belios en a déjà parlé lors d’un précédent article, mais je me permet de vous en reparler.
Pourquoi ?
PARCE QUE GOLDEN KAMUI C’EST TROP BIEN ÇA ROCK DU BOUDIN DE OUF OKAY
*tousse tousse*
Excusez-moi, je me suis légèrement emportée.

L’histoire se déroule dans les années 1900 à Hokkaido, l’île nord du Japon. Nous suivons l’histoire de Sugimoto, surnommé « Sugimoto l’Immortel » depuis qu’il a survécu à une charge bestiale, considérée comme suicidaire, au front lors de la guerre Russo-japonaise. De retour au Japon et sans le sou pour avoir manqué de respect à un supérieur, il s’est rendu à Hokkaido dans l’espoir d’y trouver de l’or. Alors qu’il en cherchait dans une rivière accompagnée d’un habitant du village éméché, ce dernier lui raconte l’étrange histoire d’un magot volé aux Ainou, le peuple autochtone d’Hokkaido, et dont la clé pour le retrouver est détenue par plusieurs prisonniers. Alors qu’il se fait attaquer par un ours en montagne, Sugimoto se fait sauver par d’Ashiripa, une jeune Ainou. Ils vont ensemble se lancer dans cette chasse au trésor folle.

Démographie : Seinen
Prix : Grand Prix Manga Taisho 2016

Résultats de recherche d'images pour « 第 七 師団 ゴールデン カムイ »

Pourquoi c’est bien ?

PARCE QUE CAY TROW BIAAAAAANN…euh *tousse tousse*..pardon.

Le duo des personnages, pour commencer.

Sugimoto est extrêmement charismatique et attachant. C’est un peu le héros idéal, droit, juste mais pas que ! Si ça avait été le héros vertueux par excellence, je me serais ennuyée. Sugimoto porte aussi sur ses épaules le trauma de la guerre qu’il revit au travers de cauchemars terrifiants. De plus, il n’a absolument rien perdu de sa bestialité avec des scènes de combat à la fois terriblement violentes, crues et brusques (ne pas montrer aux enfants /!\)…mais parallèlement jouissives. Dès le moment où Sugimoto hurle « Je suis Sugimoto l’immortel ! » comme un mélange de cri de guerre et d’incantation, la magie opère et il survit toutes les situations avec panache ! SUGIMOTO JE T’AIME !!!

Hum…

Ashiripa est exactement tout ce que j’aime dans un personnage féminin. Elle semble être un personnage assez froid de prime abord. C’est une chasseuse, elle connaît les terres d’Hokkaido, la forêt, les animaux et les différents moyens de survie comme personne. Et on découvre un trait de personnalité qui est très peu couplé avec le rôle de chasseur : La gourmandise ! Ashiripa pense à la bouffe 70% du temps. Et l’expression qu’elle a en pensant à la bouffe est à mourir de rire. De plus, elle se plait à faire tester toute sorte de mets incongrus à Sugimoto, pas toujours très convaincu et on peut le comprendre (du cerveau d’aigle ? Miaaaaam !). Les grimaces des personnages sont également à crever de rire et l’expression béate de leur visage semble parodier nos anime de nourriture préférés (Food Wars??). Deux violences s’opposent tout au loin du récit, celle des combats entre humains et celle de la chasse animale mais le mangaka retranscrit avec brio et sans exagération ces scènes, c’est agréable d’avoir autre chose que « du gore narré » fait pour choquer comme on a l’habitude d’en voir.

Et aussi, surtout, Ashiripa est une Ainou !
Ce n’est peut être pas très connu, mais les Ainou étaient un peuple ethnique différent du « japonais » tel qu’on le connaît. Souvent considéré comme des « sauvages » depuis les samourai, beaucoup ont été victimes de discrimination et j’en passe. Donc de voir les Ainou mis en avant avec autant d’amour au travers de cette héroïne, c’est une occasion comme je n’en ai jamais vue dans le monde du divertissement japonais. On parle beaucoup de contes ou croyances, de mots de la langue et de méthodes de chasse Ainou. Ça pourrait sembler rébarbatif, ennuyant, mais il n’en est absolument rien, on avale chaque information avec plaisir comme si l’on découvrait un monde fantasy…sauf que c’est la réalité !
Et moi qui suit également issue d’un peuple autochtone (kanak), ça me passionne toujours ce genre d’histoire…surtout qu’Ashiripa a autant d’impact sur l’histoire que Sugimoto. Bref ASHIRIPA JE T’AIME !!!

La chasse au trésor en elle-même est palpitante. Je ne veux pas spoiler, mais le concept même de la carte au trésor pour parvenir au magot est excellent. L’histoire évolue sans cesse, et très vite. Au fur et à mesure que des personnages se rajoutent à l’histoire, cela rajoute par la même occasion plusieurs intrigues. Le tout s’emboîte merveilleusement bien et rajoute un effet « course au trésor » digne des meilleurs films western !!!

Si vous hésitiez encore à l’acheter, ne le faites plus ! Le tome 1 est sorti en France chez Ki-Oon JETTEZ-VOUS DESSUS JE VOUS DIT PK VS M2KUTEZ PA!!!…hein ? …quoi ? Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Je…je suis où ? Ah oui, manga suivant !

Résultats de recherche d'images

Le Berceau des Mers

Cradle of the Sea

Déjà 3 tomes édités chez Komikku, ce seinen est une chasse au trésor plutôt hors norme puisque le trésor c’est…Un bateau ! Et ce bateau se nomme…Le Berceau des Mers (cmt ta devinéy?)

[Étonnement de Babiwan : Ah zut… dire que je pensais enfin que le One Piece avait été trouvé….Y pue ce trésor, je me casse !]

fsfee

L’histoire se passe en Angleterre, pendant la révolution industrielle. Monica, jeune servante recueillie par un bon maître coule des jours heureux en sa compagnie et celle de son bébé, Evan. Mais tout bascule le jour où son maître meurt. Un an plus tard, pauvre, misérable et à la merci de son oncle, elle va par le coup du sort découvrir la vérité derrière la mort de son maître, son cercueil était en réalité vide, et Evan recueilli pour l’héritage par une tante et un oncle qui ne l’aime pas. Tout s’enchaîne alors très vite, elle décide de récupérer l’enfant et de retrouver son maître puis se travestit pour prendre la mer vers l’Amérique, là où il a été aperçu pour la dernière fois. Sa seule piste : le mystérieux bateau sur lequel il travaillait « Le Berceau des Mers » mais elle va vite découvrir qu’elle n’est pas la seule intéressée par ce navire…

Pourquoi c’est bien ?

Que dire à part que c’est un coup de cœur à tous les niveaux ?

Les dessins sont splendides, on dirait des gravures parfois. On ressent l’excitation de l’aventure en mer (recommandation : écouter la BO de Pirate des Caraïbes pendant la lecture ❤ ), le cadre choisi (révolution industrielle) est très dynamique et moi qui suit fan de steampunk j’y trouve mon compte. Il y a de l’action, du mystère autour du bateau recherché mais également de la poésie et de la douceur dans des moments qu’on attends pas (le magnifique passage de la berceuse ♥ ). Et quel plaisir d’avoir un personnage féminin au centre de ce genre d’aventure ! Monica force le respect, malgré son apparence frêle et hésitante, elle se révèle déterminée et courageuse, tel le héros épique. La rapidité à laquelle s’enchaîne l’action peut surprendre au départ, mais le rythme se calme et on en apprend un peu plus sur les personnages, le monde dans lequel ils vivent etc…Un vrai délice ce manga !
Bon je ne peux pas trop vous en dévoiler sans vous spoiler donc je préfère rester succincte.

HEIN ??? QUOI ??? SEULEMENT TROIS TOMES ??? La suite en Octobre ? …faut vendre son âme à qui pour avoir la suite ici, svp ? Ah, je dois prendre un ticket ? Okay…*regarde son ticket* [Numéro 5745], regarde le moniteur [Ticket 23 au guichet]…eh merde.

dzerfzz

Auteur : Lÿnou

Spécialités : Shoujo / Mangas avec un scénario / Mangas WTF comiques et bordéliques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s