[Manga] Taboo-Tattoo

Taboo Tattoo Ganesha

Synopsis :

Seigi est un jeune artiste martial et se trouve souvent à protéger les personnes les plus faibles autour de lui. Un jour, il défend un sans-abri contre une bande de punks, l’homme va lui donner un étrange tatouage sur sa main. Le tatouage se révèle être une arme secrète produite dans la course aux armements entre l’Amérique et le Royaume de Sélinisthan.

Seigi se retrouve poursuivit par une combattante utilisant la même arme que lui. Ses compétences en arts martiaux semblent être insuffisante pour le maintenir en vie, mais sera-t-il capable d’apprendre à déclencher la puissance de son tatouage à temps ?

Glyphe

Aperçu :

 

*Déssinateur & Scénariste : Shinjirô

Taboo-Tattoo est un manga de type Seinen publié depuis 2009 au Japon.
Une œuvre originale qui comptera au total 10 tomes; dont 7 sont actuellement traduits en français.
Il se focalise sur les genres suivants : Action, Comédie, Mystère et Ecchi.
Bref, inutile de vous cacher que les thèmes du Paranormal et des Arts Martiaux sont au rendez-vous ! Et pour les avides de bastons et de combats à gogo, vous serez servis… et pas qu’un peu !

Brad Blackstone Annihilateur

– Des superpouvoirs liés à des tatouages ?!

La trame de l’histoire repose sur ces fameux tatouages, ou plutôt, ces glyphes. Cette marque que seuls certains individus considérés comme « privilégiés » possèdent. Elle est d’ailleurs l’origine de tous ces pouvoirs paranormaux.
En effet, cette marque permet non seulement à son utilisateur de décupler ses capacités physiques mais aussi d’accéder à une ou plusieurs autres « capacités spéciales ». Mais pour y parvenir, ils ont besoin d’un déclencheur (qui varie d’une personne à l’autre). C’est-à-dire un élément, un objet ou un matériau quelconque qui fera « tilt » pour activer son pouvoir. (Pour plus d’infos, je vous laisse découvrir par vous mêmes dans le manga !)

Si ces tatouages sont également appelés « glyphes », il en va de même pour les humains qui sont surnommés « boucliers ». En d’autres termes, on pourrait dire que ce dessin représente le pacte entre son hôte (l’humain) et sa divinité (le glyphe). Si l’homme parvient à accéder à de nouvelles facultés c’est parce qu’il puise cette énergie dans sa source, à l’intérieur du glyphe et il en va de même pour le glyphe qui s’approprie le corps et la vitalité de son hôte. Le principe de l’échange équivalent (si on peut appeler ça ainsi) à double tranchant…

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mon avis :

(Nombres de tomes lu lors de cet avis : 6/10)

Taboo-Tattoo : Un manga d’action pure et dure où les combats de glyphes s’enchainent les uns après les autres. Un rythme effréné et un concept plutôt intéressant qui nous permettent de ne pas s’ennuyer d’un tome à un autre (notamment grâce à ses genres). Sans compter que les dessins sont de très bonnes qualités. Cependant, un léger bémol à noter jusqu’à présent : les personnages principaux.

Seigi

– Mes premières impréssions –

Un manga qui m’a été conseillé par notre illustre admin Jam Belios ! D’ailleurs pourquoi c’est moi qui me farcis cet article ?! *Regarde Jam s’envoler…* Hey ! Revient ici ! *Lui lance sa collection de Taboo-Tattoo.*
Bref, venons en au vif du sujet, en commençant par… *roulement de molette*

– Histoire –

Un jeune garçon, maîtrisant les arts martiaux et expert des prises au corps à corps, qui se retrouve embarqué dans un autre monde (contre son gré) où il sera confronté à une nouvelle réalité. Plongé dans un « univers » mystérieux et dangereux où les glyphes (tatouages présent sur la peau de certaines personnes) contrôlent tout.

Un schéma classique où le héros un peu niais sur les bords ne comprend absolument rien à ce qui lui arrive et à ce qui se passe autour de lui; mais bizarrement se retrouve en possession d’un pouvoir unique et dévastateur qui aura un énorme impact sur la progression et le dénouement de cette aventure. En tant que jeune justicier, il tentera d’imposer son idéologie aux autres, désireux de sauver le monde entier tout en refusant de blesser et donc tuer des gens dans le même procès.

Le mot clé de cette histoire porte un nom, celui de la Justice ! (Ça tombe bien, c’est le nom du héros.)

Iltutmish

– Personnages – 

Personnages principaux : Le héros qui n’a rien demandé puis se retrouve avec un pouvoir hors du commun comme par enchantement (mais non c’est le hasard voyons…)
Notre duo principal aux apparences très prometteuses mais qui perd vite en potentiel et devient vite impuissant face aux dangers et à la force de certains adversaires… donc inutile par la suite.

Personnages secondaires : Heureusement que certains personnages secondaires sont plus classes et jouent un rôle plus décisif lors de certaines confrontations (Brad Blackstone, surnommé B.B et Kâl par exemple), de quoi rendre jaloux et prendre la vedette à Izzie et Seigi.
À vrai dire, les méchants sont bien plus intéressants et badass que les gentils (du moins jusqu’au Tome 6).
Mais bon au final on peut deviner comment ça va se finir… du moins, je l’espère.

Féminins : 80% de filles contre 20% de mecs, bref, de quoi nous ravir messieurs ! En effet, ce manga possède une très grande majorité de personnages féminins mettant nos protagonistes masculins sur le second plan et souvent en tant que « perso secondaires ». Mais ne vous inquiétez pas, ils restent bien présents et significatifs pour l’histoire, ils sont justes moins apparents. Attendez vous donc à des plans boobs, vêtements déchirés et autres situations sexy complémentées d’un « Kyaaaaaaaaaaaah! »

– Dessins –

De très bon niveau, on se délecte sur le plan visuel et surtout sur les gros plans des personnages et sur l’allure des monstres qui surgissent des glyphes ! Avec Taboo-Tattoo on a largement de quoi se faire plaisir les yeux et pas qu’un peu (If you know what I mean…)
Cela rend la lecture beaucoup plus plaisante et bien plus dynamique lors des confrontations entre nos protagonistes. Je vous laisse donc apprécier ce travail très soigné.

– Tatouages/Glyphes –

Design unique pour chaque personnages. Les tatouages sont l’origine de tout et représente l’intrigue et le mystère même de cette histoire. Un concept plutôt sympa en soit surtout lorsque son utilisateur décide de l’activer car le résultat est on ne peut plus satisfaisant. Et puis c’est vachement cool un tatouage !

Kâl

– Combats –

Ils sont absolument partout ! À quasiment chaque page (bon quand même pas non plus), disons à chaque chapitre on a au moins un combat, une confrontation ou l’utilisation d’une glyphe !
Un rythme très dynamique sur tous les plans et très plaisant à avoir une fois de temps en temps. Bref, ça claque et on ne s’en lasse absolument pas. Ces combats sont d’ailleurs accompagnés de trois éléments essentiels :

Pouvoirs : Présents grâce aux glyphes, passant du feu à la téléportation ou encore l’annihilation, on a droit à une bonne variété de styles et pouvoirs en tout genres, rajoutant par la même occasion un effet très… explosif.

Armes : À la base, les personnages sont des militaires, des soldats (du moins la plupart), ils utilisent donc des fusils, pistolets, et épées de toutes sortes pour se battre. Surtout s’ils n’ont pas de glyphes en leur possession. Un aspect à la fois sanglant et « primitif » ne laissant pas à l’écart la technologie (si on peut dire ça ainsi).

Arts Martiaux : Le principal style de combat de Taboo-Tattoo. Beaucoup de combats au corps à corps, avec des coups de pieds, poings, acrobaties et parades. Rien n’est laissé de côté et ça c’est cool ! C’est d’ailleurs pour cette raison que les combats sont si dynamiques et acharnés.

– Action –

Comme je le disais, il n’y a que ça ! Mais qui dit action, dit conséquences…
Autrement dit, du sang, beaucoup de sang ! Des membres sectionnés, d’autres qui explosent. Tout ça pour en venir à ce qu’on apprécie le plus… des morts. Âmes sensibles, s’abstenir… *teehee!*
De toute façon il fallait s’en douter, surtout avec l’utilisation des glyphes et l’apparition de ces monstruosités qui ne feront qu’une seule bouchée du premier venu !
Les morts sont présents, très, mais pas autant qu’on pourrait l’imaginer car les glyphes, boostant les capacités physiques octroient par la même occasion une capacité de régénération très rapide permettant parfois d’éviter un coup mortel.

– Ecchi –

La catégorie que vous attendiez le plus je parie, non ? Comment ça non ?! Tcheh!
Il faut avouer que le facteur ecchi est assez prononcé ici… bon d’accord, très prononcé en fait, sinon il ne figurerait pas comme genre du manga. Boobs, culottes, bondages et bien d’autres… choses vous attendent ! Vous comprendrez vite pourquoi le mot « commando » possède deux significations. *teehee!*
Parfois à la limite du Yuri à cause de son abondance de personnages féminins et de ses situations très compromettantes mais surtout par rapport à leur état d’esprit et de ce « principe » instauré par la princesse.

 

Ganesha

– Des combats, des tatouages et beaucoup de… féminité !

 

Si la couverture de chaque tome représente une fille avec un tatouage c’est bien pour une raison !
Taboo-Tattoo contient beaucoup de genres ce qui lui donne un style, encore une fois, dynamique et énergique.
Un cocktail explosif qui marche à merveille car on ne s’ennuie jamais, les combats sont tout simplement énormes ! Surtout avec ce mélange d’art martial et de glyphes.
Il faut également noter que les personnages secondaires jouent pour beaucoup dans l’appréciation de ce manga. Je trouve qu’ils n’ont (pour la plupart) jamais été aussi essentiels.

Énormément d’actions, une bonne dose de mystère, une couche d’ecchi avec une pointe de comédie… que demander de plus ? Un mélange qui jusque là à fait ses preuves avec du très très bon taf sur de nombreux aspects. On apprécie grandement le résultat et on en redemande toujours plus !

Gros bémol selon moi avec Izzie et Seigi. Je suis peut-être légèrement pointilleux sur les bords et/ou peut-être que c’est intentionnel de la part de l’auteur, mais le héros est à la limite de l’inutilité… Pourtant le gars, à priori, maîtrise les arts-martiaux. Tu t’attends donc à ce qu’il se débrouille un minimum, qu’il mette 2-3 patates avant de s’incliner, mais en fait, non. Il se retrouve vite accablé face à la supériorité de son adversaire. Normal mais tout de même décevant. (Note : Il me fait penser à Ouma Shu de Guilty Crown. Les connaisseurs me comprendront sûrement.)

Il en va de même pour notre lieutenant, Izzie. Le personnage bien classe qui débarque dans l’histoire pour aider notre jeune héros. Une experte dans son domaine et qui possède une bonne connaissance du terrain mais qui, cependant, subie le même symptôme. Moins rapidement certes, mais tout de même.

Néanmoins, malgré ces quelques défauts apparents, j’ai tout de même bien envie de voir la suite, voir comment notre héros va évoluer et comment tout cela va se finir ! Car j’ai l’impression d’être arrivé à la meilleure partie mais qu’il me manque maintenant la suite !

Taboo Tattoo

Manga approved by Meepow !

 

Auteur : Meepow

Je suis... Fuyukai Desu! ... juste une personne passionnée d'Animes, de Mangas et surtout d'AMVs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s