Ookami-san to Shichinin no Nakama-tachi

Ookami-san

Synopsis :

ŌKAMI Ryōko est une lycéenne agressive qui pense que la violence résout tout. AKAI Ringo, au contraire, est timide et discrète mais elles devront faire équipe au sein du « Otogi High School Bank » pour désamorcer les conflits qui ont lieu dans l’enceinte du lycée.

ookami-san

Aperçu :

*Réalisateur : Iwasaki Yoshiaki
*Chara-Designer : Iizuka Haruko
*Œuvre originale : Okita Masashi
*Studio d’animation : J.C. STAFF

Opening
Ending

Ohayo minna ! Aujourd’hui on va causer d’un anime dont l’héroïne utilise des poings américains très « particuliers » en plus de ressembler fortement à un cross-over entre Misaka et Taiga.
Ookami-san to Shichinin no Nakama-tachi est un Shonen tout droit sorti du studio J.C. STAFF (Toradora / To Aru Majutsu no Index / To Aru Kagaku no Railgun  / Zero no Tsukaima / Shakugan no Shana).
Il a été diffusé en Juillet 2010 (Été) avec une seule saison de 12 épisodes. Ses genres sont les suivants : Amour & Romance, Comédie et Action.

– « Otogi Bank » et « désamorcer des conflits » je crois ne pas avoir tout compris de quoi il s’agit…

La Banque Otogi est en fait un club qui consiste à rendre service aux élèves qui le souhaitent mais qui en échange devront accepter à leur tour de rendre service à ce fameux club (Principe d’échange équivalent ? Hmm… teehee !)
Comme le titre l’indique, nous suivons donc les aventures d’Ookami Ryouko, au caractère bien trempé, et de ses 7 compagnons tous aussi loufoques les uns que les autres (les 7 autres membres du club) qui vont tenter de résoudre ces demandes aussi spéciales que dangereuses… jusqu’au jour où un 9ème membre masculin les rejoint : Morino Ryoushi, un lycéen qui est tombé sous le charme de notre jeune héroïne mais qui s’avère être atteint de Scopophobie.

Quelques noms/infos des seiyuus :

 

Irino Miyu
– Morino Ryoushi (Ookami-san to Shichinin no Nakama-tachi)
– Kobayakawa Sena (Eyeshield 21)
– Emiya Kiritsugu (Fate/Zero)
– Tadakuni (Danshi Koukousei no Nichijou)

Itou Shizuka
– Ookami Ryouko (Ookami-san to Shichinin no Nakama-tachi)
– Kanzaki Kaori (To Aru Majutsu no Index)
– Himejima Akeno (High School DxD)
– Carmel Wilhelmina (Shakugan no Shana II)

Itou Kanae
– Akai Ringo (Ookami-san to Shichinin no Nakama-tachi)
– Elsie (Kami nomi zo Shiru Sekai)
– Saten Ruiko (To Aru Kagu no Railgun)
– Kashiwazaki Sena (Boku wa Tomodachi ga Sukunai)

Arai Satomi
– Narratrice (Ookami-san to Shichinin no Nakama-tachi)
– Shirai Kuroko (To Aru Kagaku no Railgun)
– Hata Ranko (Seitokai Yakuindomo)
– Peke (To Love Ru)

Liste des épisodes :

 

Épisode 1 : Ookami-san et ses amis de la banque Otogi

Épisode 2 : Ookami-san et Ryoushi-kun les menteurs

Épisode 3 : Ookami-san embourbée dans la méchante bataille entre le Lièvre et la Tortue

Épisode 4 : Ookami-san et Otsuu-senpai qui rend la pareille

Épisode 5 : Ookami-san part à la chasse à l’Oni avec Momo-chan senpai

Épisode 6 : Ookami-san et le petit chaperon rouge, Oh, et Ryoushi-kun

Épisode 7 : Ookami-san a double rencard avec Jizou-san

Épisode 8 : Ookami-san aide une souris à trouver une épouse et comment devraient être traités les les cochons

Épisode 9 : Ookami-san et une Blanche-Neige dont la pomme empoisonnée n’a pas marché

Épisode 10 : Ookami-san et le jour le plus long de la Banque Otogi

Épisode 11 : Ookami-san et le loup déguisé en mouton

Épisode 12 : Ookami-san et la fille qui ne vendait pas d’alumettes mais était tout de même pauvre

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mon avis :

 

Ookami-san to Shichinin no Nakama-tachi : Un anime particulièrement drôle grâce à ses personnages et très sympathique au visionnage par ses clins d’œil à d’autres animes.

Avant de vous dévoiler pourquoi et comment cet anime m’a plu je vais rapidement aborder les quelques bémols de celui-ci.
Tout d’abord l’opening et l’ending qui sont pas vraiment top top à mon goût mais bon, rien n’empêche de les passer.
Ensuite, la place qu’occupe la narratrice par rapport à l’anime. Bien qu’au début c’est plutôt rigolo d’entendre ses interventions et commentaires vis à vis de l’histoire et de la relation qu’elle entretient avec les personnages (surtout que la seiyuu est celle de Shirai Kuroko) on finit rapidement par se lasser et en avoir légèrement marre d’entendre ses remarques à longueur de temps. Et puis suivre une double conversation c’est pas forcément pratique non plus…
Et la fin qui est malheureusement un peu décevante, c’est-à-dire une fin simple/facile qui nous laisse dans le doute d’une possible seconde saison (ce qui n’est pas le cas).

Maintenant, passons aux choses sérieuses !
Comme je le disais précédemment, le gros point fort de l’anime réside dans ses protagonistes et leurs relations.
Par exemple le héros qui se confesse dès le début et non pas à la fin de la série, ça change et c’est assez cool en soi. Et puis, la phobie qu’il possède rend le personnage très drôle voir classe5 dans les moments où il n’en est pas atteint et qu’il utilise son arme de prédilection… un lance-pierre !
Ou alors notre chère Ookami et ses « neko-neko » gants. Pour les connaisseurs, cette fille est un bon mélange entre Taiga de Toradora et Misaka de To Aru Majutsu no Index. Autrement dit, impossible d’être déçu par un tel personnage. Tiens, en parlant de To Aru, Akai Ringo a.k.a le Petit Chaperon Rouge, a un petit air de ressemblance avec notre bonne vieille sensei Tsukuyomi Komoe. (Vous comprendrez vite lors de l’épisode 8 pourquoi j’ai autant insisté sur ses points.)
Ou bien encore le duo Urashima Tarou et Ryugu Otohime qui s’apparente à celui de Baka to Test to Shoukanjuu avec Sakamoto Yuji et Kirishima Shoko. C’est vrai que toutes ces ressemblances n’ont rien d’original en soi mais l’effet est toujours aussi efficace !

Quant à l’histoire, elle n’a rien d’extraordinaire en elle-même (comme on peut le voir dans d’autres animes où un club qui vient en aide à des élèves), d’autant qu’on part sur le principe de : un épisode = une intervention.
Bien qu’on puisse regretter une perte de panache après les deux premiers épisodes, ce qu’on peut ici donner à l’anime est le fait qu’il oriente plusieurs de ses épisodes sur le passé des différents personnages secondaires. Nous révélant ainsi pourquoi untel agit de la sorte, pourquoi il en est arrivé là, etc.

Les graphismes ne sont pas exceptionnels mais il faut avouer que les quelques scènes de combat rendent l’ensemble plutôt agréable. De la baston à coups de gants qui font « nyaaaaaaaaaa » accompagnés d’un sniper au lance-pierre; au niveau visuel, ça fait bien le taf au final.

– Dans ce cas, pourquoi devrai-je regarder un anime aussi cliché ?

Tout d’abord parce qu’il fait référence à de très bon animes sans pour autant être lourd et trop « répétitif ».
Ensuite parce que les personnages sont plutôt bien ficelés en plus d’être drôles, plus particulièrement le héros qui est à vrai dire assez « intéressant ».
En bref, un anime qui malgré ses quelques défauts permet de passer un bon petit moment de détente et de rigolade !

Ookami-sanAnime approved by Meepow !

 

Auteur : Meepow

Je suis... Fuyukai Desu! ... juste une personne passionnée d'Animes, de Mangas et surtout d'AMVs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s