Découverte Anime : Hoozuki No Reitetsu

Après l’immense succès de son premier bébé : L’Attaque des Titans, le Studio Wit décide de changer de thème pour une comédie au coeur du folklore japonais : J’ai nommé Hoozuki No Reitetsu !

hoozuki-no-reitetsu

Synopsis

Nous suivons la vie quotidienne de Hoozuki, le second du Roi Démon qui règne sur l’Enfer japonais. Mais ce dernier, fainéant et peu avenant, se laisse mener par le bout du nez par son subalterne, Hoozuki, qui doit gérer des démons et autres créatures toutes plus loufoques les unes que les autres !

Présentation

Hoozuki No Reitetsu (Peut se traduire par « Le Sang-Froid de Hoozuki« )
Studio : Wit Studio (L’Attaque des Titans, Rolling Girls)
RéalisationHiro Kaburaki (Kimi Ni Todoke, Moyashimon)
Script : Midori Gotou (Genshiken, Guilty Crown, Psycho-pass, Tsubasa Chronicle le film : La Princesse du Royaume de la Cage aux Oiseaux)
Character Design : Hirotaka Katou (Guilty Crown, Blood-C The Last Dark, Hal, Eyeshield21)
Nombre d’épisodes : 13
Genre : Tranche de Vie, Comédie, Mythe&Légende

Les bonnes raisons de regarder :

1. L’Art

vlcsnap-2015-03-19-21h10m21s96

Quel gros coup de coeur que cet art !

Chaque scène est juste un orgasme pour les yeux, avec des techniques de peinture japonaises ou des fresques entières, ces temples et autres bâtiments traditionnels et des mélanges entre des fonds créés avec des techniques de dessins traditionnelles où certains éléments modernes sont ajoutés. Le tout donne un joyeux bordel coloré, dynamique et farfelu, et les mélanges entre les décors traditionnels et les situations très modernes sont un vrai régal !

2. Personnages

Extrait de l’Opening

L’un des intérêts de l’anime, en plus de son nombre impressionnant de références anciennes et récentes, est le nombre tout aussi impressionnant de personnages ! Tous sont loufoques et attachants dans leur genre et on se surprend à s’intéresser à leur extraordinaire routine quotidienne, ici banalisée. Certains personnages vont parler de mourir et ressusciter comme on parle d’aller faire les courses à 17 heures…

Pour ce qui est du personnage principal, Hoozuki, je ne m’attendais pas à m’attacher autant à lui. Derrière son sérieux se cachent plusieurs facettes tantôt adorables, tantôt terribles qui permettent au personnage de s’adapter aux situations (et de les empirer dans la plupart des cas, au grand dam de ses victimes).

3. L’humour et les références

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tantôt absurde, tantôt noir, l’humour est omniprésent dans cet anime. Avec le contraste des références parfois sérieuses voire légendaires et le côté trivial des situations, on n’a pas fini de rigoler !

Cela peut également être considéré comme un défaut, car l’anime s’adresse surtout à un public japonais et les références et légendes citées sont parfois inconnues au public occidental ou « non geek » . Mais parallèlement, ça permet également de s’y intéresser et d’améliorer sa culture générale.
Et il faut aussi noter que ça ne gâche en rien le visionnage.

Voilà, maintenant que tout est dit, jetez vous dessus sans plus attendre !

 

Auteur : Lÿnou

Spécialités : Shoujo / Mangas avec un scénario / Mangas WTF comiques et bordéliques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s