Black Bullet

Wallpaper BlackBullet

Synopsis :

Dans un futur proche, les humains ont été forcés à l’exil par un parasite appelé Gastrea. Leur quotidien n’est désormais fait que de désespoir et de terreur…

Nous suivons l’histoire de Rentaro, un habitant de Tokyo. Membre d’une organisation destinée à lutter contre le ​Gastrea, il se retrouve chargé des missions les plus dangereuses. Il travaille avec une partenaire, Enju. Se battant à l’aide de leurs pouvoirs, ils se retrouvent chargés par le gouvernement d’une mission classée secrète. Leur objectif ? Sauver Tokyo d’une imminente destruction.

Black-Bullet

Aperçu :

*Studio d’animation : Kinema Citrus
*Réalisateur : Kojima Masayuki
*Chara-Designer : Umishima Senbon

Black Bullet : un Shonen sorti en Avril 2014 (Printemps) qui se compose de 13 épisodes.
Il se base sur les genres : Action, Mystère et Science-Fiction.

– Black Bullet ? Un anime qui fait pew-pew ?

Exactement ! Comme du dégommage de monstres à coup de flingues, pouvoirs et autres arts-martiaux…mais bien plus encore !
Par contre c’est assez difficile de tout expliquer avec des phrases car il y’a beaucoup de notions/termes à savoir, du coup je vais faire au plus simple :
Varanium = Un métal capable de repousser les Gastrea.
Gastrea = Un virus parasite (qui désigne aussi ces fameux monstres)
Satomi Rentarou = Promoter (un agent de la Sécurité Civile qui se bat contre ces fameux monstres, les Gastrea, grâce à l’aide d’un Initiator dont il a la charge)
Aihara Enju = Initiator (une Enfant Maudite, c’est-à-dire, un enfant né avec le virus du Gastrea mais qui est capable de contrôler ce pouvoir).

Pour changer un peu, cette fois-ci je vous propose en plus deux GIF pour vous montrer, à peu près, à quoi il faut s’attendre dans Black Bullet, oh yeah !

Quelques noms/infos des seiyuus :

Hidaka Rina
– Aihara Enju (Black Bullet)
– Yukina Kosaka (The Rolling Girls)
– Last Order (To Aru Majutsu no Index II)

Kaji Yuki
– Satomi Rentarou (Black Bullet)
– Ouma Shu (Guilty Crown)
– Hyodo Issey (High School DxD)
– Jäger Eren (Shigeki no Kyojin)

Horie Yui
– Tendou Kisara (Black Bullet)
– Meil Ling (D.Gray-man)
– Tsubasa Hanekawa (Bakemonogatari)
– Sonken Chubo (Ikki Tousen Great Guardians)

Kurosawa Tomoyo
– Sprout Tina (Black Bullet)
– Miria Akagi (The Idolmaster Cinderella Girls)
– Sylphy (Amagi Brilliant Park)

Liste des épisodes :

Épisode 1 : Le dernier espoir
Épisode 2Masque de folie
Épisode 3 : Les enfants du destin
Épisode 4 : La balle noire
Épisode 5 : L’assassin de rouge et de noir
Épisode 6 : Ironie tragique
Épisode 7 : Clair de lune silencieux, ciel d’aube
Épisode 8 : La stèle de la frontière
Épisode 9 : Les défenseurs de la barrière
Épisode 10 : Défendre la zone de Tokyo
Épisode 11 : Le cœur du taureau et la Lance de lumière
Épisode 12 : Le point critique
Épisode 13 : Ceux qui voulaient devenir des dieux

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mon avis :

 

Black Bullet : un anime au potentiel énorme mais malheureusement gâché. Et oui… Il rentre dans cette catégorie d’anime bien plaisant au visionnage mais qui nous laisse un arrière goût assez déplaisant dans la bouche. Mais ne vous en faites pas chers lecteurs, je vais vous expliquer pourquoi il mérite tout de même son coup d’œil et par la même occasion, pourquoi je continue de vous le recommander.

Il combine les deux éléments qui font que cet anime a été trop précipité ou rushé (pour les intimes). C’est-à-dire qu’il propose une histoire qui à la base semble assez longue et demande donc du temps à être développée aussi bien dans le scénario que dans sa panoplie de personnages; or, il ne possède que 13 épisodes et n’aura pas de deuxième saison (corrigez moi si je me trompe).
A un moment dans l’anime on a l’impression d’avoir sauté des épisodes tellement ça avance vite… mais bon, ce n’est pas le premier anime victime de cet effet et il ne sera pas le dernier non plus.
Il y’a aussi certains personnages qui prennent beaucoup d’importance dans l’anime mais ne sont que très peu développés, voire pas du tout et c’est bien dommage. Comme le mec avec son masque (ouais j’ai oublié son nom et alors ?!) ou certaines enfants maudites.

Mais malgré ses nombreux défauts j’ai tout de même bien apprécié l’anime. Pourquoi ?

– Pavé time parce que c’est pas drôle sinon ! (Approved by Babiwan.)

Pour je ne sais quelles raisons l’opening m’a fait penser à du To Aru Majutsu no Index et l’ending à du Guilty Crown (Mais ça c’est que mon ressenti, même si sans le vouloir, les seiyuus sont les mêmes que les animes que j’ai cité hmm…) que je vous invite d’ailleurs à regarder si ce n’est pas déjà fait.
Donc oui je disais, l’histoire est plutôt cool et intéressante, surtout par rapport aux protagonistes, et cette ambiance post-apocalyptique bien omniprésente dans l’anime mélangé à un aspect dramatique bien mis en valeur par ce sentiment de « Je veux sauver tout le monde mais à quel point je suis prêt à me sacrifier pour y arriver. »

A première vue, il y’a deux niveaux de séparations, c’est-à-dire l’humanité qui est cloîtrée dans une ville entourée de piliers entièrement faits de Varanium afin d’empêcher les monstres de rentrer librement dans celle-ci et de l’autre côté, le « monde extérieur » avec les Gastrea et les enfants maudites exclues de la société, qui ont un seuil de contamination trop élevé et sont donc potentiellement dangereuses. Cependant, on a finalement pas deux mais trois niveaux de séparations, le dernier étant une division interne propre à la ville où l’exclusion est chose courante car pour les « normaux » les autres sont toujours considérés comme des monstres dont le seul but est de se sacrifier au combat et de sauver l’humanité.
Petite remarque, les enfants maudites ont les yeux rouges lorsque leur faculté est active. Ce qui permet aux humains de les reconnaître.
Par exemple, les initiators ou enfants maudites doivent rester en dessous d’un certain pourcentage de « niveau de contamination du Gastrea » pour ne pas être considérées comme dangereuses à cause des effets secondaires de leurs capacités (c’est-à-dire sur le point de perdre le contrôle de leurs pouvoirs et donc…conséquences). On peut aussi mentionner les fameuses seringues de soin « miracles ». Bref, avant de rentrer dans la zone de non-retour du spoil disons que tout pouvoir a son prix. Et des fois l’heure de payer arrive.
On se retrouve à peu près dans la même idée que Claymore, pour les connaisseurs.
J’ai oublié d’en parler jusqu’ici, mais il y a également un système de classement qui permet de classer les Promoters par ordre d’importance (plus t’es haut, plus t’as de droits) et un autre pour les Initiators par ordre de puissance avec des catégories pour le type d’Initiator que je vous laisse le plaisir de découvrir en même temps que l’anime.

Maintenant, tu rajoutes à tout ça des lolis qui défoncent des monstres à bon coups de poings, pieds et autres. De toute façon, quoi de mieux que des arts-martiaux combinés à des flingues ?! J’insiste dessus car les combats sont dynamiques à souhait et les graphismes pas dégueus du tout.
Plus un héros, orphelin de guerre aux capacités uniques, qui peut se montrer badass quand il le veut, mais contrebalancé par son désir à agir comme un Onii-san et sauver toutes ses filles au destin maudit.

L’avis du jour par Rikyz :

 

En premier lieu, je vais commencer avec l’opening, qui est chanté par le groupe J-Pop fripSide et intitulé « Black Bullet » (ils ne sont pas allés chercher loin…). L’opening est vraiment sympa à écouter, avec des petits passages de chorales qui donnent un effet epic. Info dédiée à Meepow, fripSide a fait les openings de To Aru Kagaku no Railgun, histoire parallèle de To Aru Majutsu no Index et centrée sur Mikoto Misaka. Pour l’ending, je n’ai rien à dire.

Voici mes premières impressions sur l’anime :

Le duo Rentarou – Enju m’a fait penser au duo Toyoma – Aria de l’anime Hidan no Aria, puisqu’on se retrouve avec un protagoniste à l’allure badass avec son pistolet, accompagné d’une kawaii loli (messieurs les lolicons, veuillez remonter vos pantalons…).
On y découvre un univers envahit par les Gastrea. Il y a les Enfants maudites, qui (par nature) sont aptes à exterminer ces derniers. Paradoxalement, malgré leur utilité dans ce combat pour la survie de l’humanité elles sont pourtant rejetées de la société.
En gros, on t’offre un vaccin (enfants maudites) contre le SIDA (Gastrea) et toi, tu préfères prendre du Doliprane (Promoters)…YOLO ! (J’avoue c’est une comparaison de merde et c’est cadeau ! =) )
Par la suite, on s’apercevra que notre protagoniste ne rejette pas les Enfants maudites et essaye de les aider du mieux qu’il peut, c’est à dire…(Activation de la barrière anti-spoil de Meepow). Pas très sympa le Meepow là !… (Babiwan non plus n’aime pas le spoil Rikyz.)

Donc, je vais sûrement répéter la même chose que Meepow, l’anime a trop rushé et aurait mérité une saison d’une vingtaine d’épisodes pour développer davantage les personnages car (je ne pense pas que ce soit un spoil…A vous de juger si c’est le cas…Attention !…3…2…1…Boom?… Nope !) Enju n’était pas aussi gentille et ouverte lorsqu’elle a rencontré Rentarou. Comment s’est déroulé le changement de comportement ? Bah faudra lire les light novels ! Teehee ! (On avait dit pas les lights novels, baka !)
Qui plus est, on n’a pas parlé des autres personnages, dont certains auront leur importance, genre Kisara Tendou, l’amie d’enfance de Rentarou, qui a un p**** de skill avec son katana.

Pour conclure, on passe un agréable moment à regarder cet anime. T’as déjà vu une loli mettre des f*cking kicks sur des gros monstres? Non? Bah qu’est-ce que t’attend? *se racle la gorge* REGARDE LE ! =D
Et puis 13 épisodes…c’est du caca à côté de One Piece ! *disparaît dans le brouillard*.

black-bullet-sumire[1]

Anime approved by Meepow !

 

Auteur : Meepow

Je suis... Fuyukai Desu! ... juste une personne passionnée d'Animes, de Mangas et surtout d'AMVs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s